« On a interrogé Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) au sujet de la signification de la parole du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Le Paradis a été entouré par les difficultés, et l’Enfer a été entouré par les plaisirs. »

Il a répondu (qu’Allah sanctifie son précieux secret) :

« Sache qu’Allah –Honoré et Glorifié- par Sa seule Grâce, Bonté et Générosité, pardonnera d’immenses péchés par le seul fait des calamités, des difficultés et des malheurs ce qui ne peut être pardonné par de nombreuses œuvres pieuses, au point que le serviteur espérera, au Jour Dernier, ne pas avoir été épargné un seul instant.

Lorsqu’Allah présentera au serviteur ses œuvres consignées dans les feuillets, et qu’il lira ses péchés, alors à chaque fois qu’il évoquera dans ses feuillets une calamité par laquelle il a été touché, Allah -Glorifié et Exalté- lui dira : « À cause de ce malheur Nous te pardonnons tout ce qui a précédé comme péchés et Nous t’offrons en compensation autant et autant. »

Ensuite, le lecteur poursuivra la lecture de ses péchés et ainsi à chaque fois qu’il évoquera une affliction d’entre les malheurs dans son livret, Il lui dira : « Nous te pardonnons ce qui a précédé comme péchés et Nous t’offrons en compensation tant et tant de récompense. ».

Il en sera ainsi jusqu’à la fin du livret au point qu’il désirera ne pas avoir été épargné un instant en ce bas-monde.

Ces propos clarifient le hadith du Prophète dans lequel il dit (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Allah s’étonne au sujet de gens qui seront traînés au Paradis avec des chaînes, ce sont ceux qui ont subi des afflictions et des difficultés. » et cela confirme sa parole précédente : « Le Paradis a été entouré […] » » Fin.

Texte tiré et traduit du livre Djawahirou-l-Ma’ani

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe