« J’ai interrogé Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) au sujet de la Parole du Très-Haut : « Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l'amènerons aveugle au rassemblement. » (Sourate 20 Ta-Ha, verset 124)

Il a répondu : « Cela désigne la vie de l’au-delà. »

Je lui dis : « Pourtant la suite du verset laisse penser qu’il s’agit de la vie ici bas ? »

Il me dit (qu’Allah sanctifie son précieux secret) : « On peut observer que cela désigne bien la vie dans l’au-delà, car dans ce monde nous apercevons de nombreux mécréants qui jouissent de l’aisance, or si cet état de gêne faisait référence à ce bas monde alors ils ne seraient pas ainsi. Par conséquent, l’aisance que l’on observe entre leurs mains dans ce monde indique que la vie pleine de gêne concerne l’au-delà pour ceux qui se sont détournés du rappel d’Allah. Et cette corroboration est faite par la Parole du Très-Haut : « Voilà le prix de votre exultation sur terre, sans raison, ainsi que de votre joie immodérée. » (Sourate 40 Le Pardonneur, verset 75)

En conséquence, s’ils étaient dans la gêne ils ne seraient point dans une joie immodérée. Parmi ce qui démontre cela aussi il y a Sa Parole –qu’Il soit Glorifié :« Ils vivaient auparavant dans le luxe. » (Sourate 56 L’évènement, verset 45)

Le terme « luxe » désigne les largesses liées au corps, or les largesses corporelles sont loin de la vie pleine de gêne vu l’amertume qui l’accompagne et qui n’est pas conciliable avec les bienfaits corporels. »

Texte tiré et traduit du livre Djawahirou-l-Ma’ani

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe