On a interrogé Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) au sujet de la Parole « Allah élit et rapproche de Lui (Yajtabiya) qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent. » (Sourate 42 La consultation, verset 13)

Il répondit  (qu’Allah sanctifie son précieux secret):

« Le sens de l’élection et du rapprochement (Ijtiba) c’est l’attraction d’Allah le Très-Haut exercé sur Son serviteur pour l’attirer vers Sa Sainte Présence, et ce, par le biais de Sa Grâce, de Sa Générosité et de Son Soin sans qu’il y ait une cause devancée au préalable de sa part. Celui qui est élu et rapproché (Al Moujtaba) est nommé « L’aimé », « L’élu », « Le désiré » et « Le choyé ». Tous ces noms sont relatifs à l’élu rapproché et ce rapprochement a été établi par le Décret Divin dans la préexistence, sans raison particulière, ni cause. C’est pour cette raison qu’il est dit : « Combien d’amis intimes à l’insouciance avérée et combien d’ennemis endurent les efforts ! »

L’« insouciance » ici consiste à être dans l’ignorance, l’égarement, la mécréance et la désobéissance. Toutes ces situations ne lui nuisent point, car le Soin Divin est une sûreté pour lui et l’englobe entièrement. C’est à ce sujet que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) avait dit au sujet de Hind bint ‘Otba alors qu’elle était l’une des pires ennemies d’Allah et de Son Prophète, elle qui a dévoré le foie de Hamza par rage et haine, il a dit  (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Jamais le foie de Hamza et le feu ne pourront se réunir dans ses entrailles. » Ainsi, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a informé qu’elle fait partie des bienheureuses par les gains issus des voies du Soin Divin Prééternel et que ce qu’elle a fait ne pourra lui nuire. Quant aux « efforts », il consiste ici à endurer les adorations et l’acte de se rapprocher d’Allah -Exalté- ; combien se trouve pourtant d’ennemis d’Allah en cela, c'est-à-dire que dans la Science Cachée (Ghayb), ils mourront en tant que mécréants.>

Il y a aussi l’exemple survenu à ‘Oumayr ibn Wahb lorsqu’il complota pour tuer le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et il était parmi les braves de Quraïch et leurs démons. Ainsi quand ‘Omar ibn El Khattab >(qu’Allah l’agrée) l’aperçut devant la porte avec son épée à son cou, il se courrouça et partit voir le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) puis lui dit : « Voici venir ‘Oumayr ibn Wahb, laisse-moi le tuer, car il n’est point venu pour un bien, c’est bien lui qui était à la tête de l’affrontement le jour de Badr. » Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) lui dit : « Laisse-le donc ! » et il le fit entrer auprès de lui. Le Messager (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) lui dit : « Qu’est-ce qui t’amène ? » Il lui dit : « Je suis venu afin que vous soyez bienfaisants à mon égard concernant ce prisonnier ».

Or, c’était son fils qui était captif. Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) lui dit : « En réalité, tu étais assis, toi et Safwan ibn Oumaya au sein du Hijr et il n’y avait personne d’autre que vous deux. » Et il lui évoqua exactement tout ce qu’ils avaient dit jusqu’à lui dire : « Tu n’es venu que pour me tuer. » ‘Oumayr lui dit alors : « Si un troisième s’était trouvé avec nous, j’aurais prétendu que c’est lui qui t’en a informé ; or à présent je sais avec certitude que tes assertions sont vraies et j’atteste qu’il n’y a de Dieu qu’Allah et que tu es le Messager d’Allah ». Puis son Islam fut sincère, il retourna alors à La Mecque et il prêcha les gens à l’Islam au point que de nombreuses personnes s’y convertirent. Ainsi, il persista lui aussi sur son Islam, qu’Allah lui accorde son agrément. Constate donc ce choix et cette élection par lesquels son Seigneur l’attira. En effet, la gravité de ces péchés n’eut aucune influence, ni même ses connivences pour perpétrer son crime, mais il fut dominé par la limpidité de la quintessence de la Lumière Divine et il fut vêtu de la toge de la proximité et il devint ainsi un serviteur sincère envers Allah. Quant à la Parole du Très-Haut : « Celui qu’Il veut » c'est-à-dire sans cause, ni raison, mais seulement par Sa Grâce et Sa Générosité. Et quant à la Parole du Très-Haut: « Et Il guide vers Lui celui qui se repent » c’est-à-dire celui qui se tourne vers Allah par sa piété sincère en son comportement envers Allah -Exalté- par la pureté, Il le guide vers Lui jusqu’à le faire parvenir à la Sainte Présence.

En ce qui concerne Ses prophètes (paix sur eux), Allah n’a évoqué que l’élection (Ijtiba). Il a dit -Glorifié et Exalté- concernant Adam (paix sur lui): « Son Seigneur l’a ensuite élu, agréé son repentir et l’a guidé. » (Sourate 20 Ta-Ha, verset 122) et concernant Younous (paix sur lui), Il a dit : « Puis son Seigneur l’élut et le désigna au nombre des gens du bien » (Sourate 68 Al Qalam, verset 50). De même concernant les prophètes (paix sur eux) lorsqu’Il les évoqua dans la Sourate « Les bestiaux » par Sa Parole : « De même une partie de leurs ancêtres, de leurs descendants et de leurs frères et Nous les avons élu (Ijtabaïnahoum) et guidés vers un chemin droit » (Sourate 06 Les Bestiaux, verset 87). Certes, ils ont emprunté (paix sur eux) le chemin vers Lui sous le couvert de cette attraction (Ijtiba).

Quant à ce qui est évoqué dans le verset en tant qu’« Attraction » (Ijtiba) et « Retour à Allah », dans le premier groupe c’est celui du « Retour à Allah » (Inaba), et celui-ci est nommé « Le désirant », « L’aimant  », « Le sincère » et « Le cheminant vers Dieu » et Allah -Exalté et Glorifié- dit concernant leur récompense : « Certes, Il les guide vers Lui en conséquence de leur crainte pieuse ». Quant au second groupe, Il a informé qu’Il les a choisis par Sa seule Volonté Propre sans que ne soit devancée une cause. Celui qui en bénéficie est nommé « L’élu », « Le choisi », « Le purifié », « Le rapproché », « L’aimé », « Le désiré » et « Le choyé ».

À ce sujet, certains Soufis disent au sujet de notre maître Moussa (paix sur lui) et de notre Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Seïdina Moussa (paix sur lui) lorsque son Seigneur a voulu l’emmener à Lui et le faire voyager vers Lui ; Il lui ordonna tout d’abord de jeûner trente jours consécutifs, de nuit comme de jour, et lorsqu’il termina le 30 ième jour le relent de sa bouche lui déplut, alors il se frotta les dents avec du bois de caroubier afin de faire cesser l’odeur qui émanait de sa bouche. Allah lui fit des reproches à cause du brossage et lui ordonna de rajouter 10 jours afin de compléter à 40 nuits. Quant à notre maître Mohammed (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), pour la nuit de son Ascension, Il ne lui ordonna rien, l’ange descendit à lui et lui demanda : « Lève-toi » et il fit l’Ascension avec lui. Seïdina Moussa (paix sur lui) possède la station du Désirant Aimant et il lui fut ordonné de devancer de sa part une cause. Quant à Seïdina Mohammed (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) sa station est celle du Désiré, Purifié et Choisi. Il fut élu sans cause et Allah le rapprocha de Lui sans motif, mais seulement par Sa seule Grâce, Sa Bonté et sa Générosité ».

Finesse : Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit : « Allah n’a créé pour Lui que Seïdina Mohammed (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) quant au reste de l’Existence, ils n’ont été créés que pour lui (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et à cause de lui. S’Il n’avait pas créé Seïdina Mohammed (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), Il n’aurait alors rien créé des mondes. Ainsi, il te devient clair que l’ensemble de l’existence a été créé à cause de lui et pour lui (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). »

Texte tiré et traduit du livreDjawahirou-l-Ma’ani

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe