Allah - Glorifié et Exalté - dit : « Ceux qui disent : « Notre Seigneur est Allah » et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux. « N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés ; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. »   (Sourate Foussilat 41 ; verset 30) 
L’Islam vient de perdre l’un de ses dévoués serviteurs et la Tariqa Tidjaniya un prestigieux Khalife. Nous annonçons le retour vers Allah de notre frère, le maître honorable, le noble incomparable, descendant de notre bien aimé Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) par nos deux bien-aimés maître Housseïn et Hassan (sur eux deux la paix), le regretté Cheikh Ahmed fils du Cheikh célèbre et Mouhadith incomparable en son temps, Sidi Mohamed el Hafidh Tidjani splendeur de l'université d'Al Azhar en Egypte (qu’Allah leur accorde Sa miséricorde).
Cheikh Ahmed fils de Cheikh Mohamed el Hafidh a beaucoup œuvré par la grâce d'Allah, pour orienter et exhorter les gens vers Allah et la Sunna du Prophète (prière et paix d'Allah sur lui), que ce soit en Egypte comme dans de nombreux pays à travers le monde : Yémen, Soudan, les Emirats arabe unies, au Cham, en Jordanie, en Arabie Saoudite, en Indonésie, en Malaisie, aux États-Unis...etc.
Nous avions eu de nombreux contacts et d'échanges avec ce personnage exemplaire qui ne manquait ni de qualités, ni de vertu.
Son cœur fut fortement attaché à notre maître le Pôle Caché, Seïdina Ahmed Tidjani (qu'Allah sanctifie son précieux secret). Cela se reflétait dans son attachement sans pareille envers la ville de Fès et de 'Aïn Madhi qu'il visita à plusieurs reprises ainsi qu'envers les descendants de Seïdina Ahmed Tidjani (qu'Allah sanctifie son précieux secret) qu'il aimait et respectait profondément. 
Il naquit en 1939 en Egypte et, outre sa mémorisation complète du Coran et ses études classiques au cours de sa jeunesse, il reçut de nombreux et prestigieux diplôme dans tous les domaines des sciences islamiques tels  que dans la récitation du Coran, le Hadith dont pas moins de deux cent trente chaînes différentes rien que pour le Sahih Boukhari. Il en est de même pour la jurisprudence (Fiqh), l'exégèse (Tafsir), les décrets juridiques (Fatwa) dans les quatre écoles...etc.
Il reçut de nombreuses autorisations pour son statut de Mouqadem (Taqdim), et son élection en tant que Khalife de la Tariqa Tidjaniya en Egypte lui fut reconnu par tous les Représentants Mondial successifs de la Tariqa Tidjaniya depuis 1979 : Sidi Ali Tidjani (Khalife mondial de 1973 à 1990), Sidi Abdeljabbar Tidjani (de 1990 à 2005), Sidi Hajj M'hammed (de 2006 à 2010) et l'actuel Khalife Sidi Ali Bel 'Arbi Tidjani (depuis 2010). Parmi les hautes personnalités l'ayant autorisé on ne peut manquer de citer Sidi Mohamed el Habib fils de Sidi Mahmoud Tidjani, responsable de la Tariqa Tidjaniya en Afrique Subsaharienne, ainsi que l'éminent savant d'Algérie Sidi Ahmed el 'Inaya à 'Aïn Madhi. Il honora cette fonction par ses qualités de gentillesse, d’altruisme, d’humilité…
Il autorisa à son tour au titre de Mouqadem de célèbre personnalités et comme exemple il suffit de citer le savant et Mouhadith du Soudan, Cheikh Omar Mess'oud ainsi que le regretté Connaissant et lumière du Sénégal Cheikh Abdelaziz Sy (qu'Allah l'agrée).
La liste de ses vertus ne peut être entièrement énumérée et Allah est le meilleur garant, et le fait qu'Allah le Très Haut décréta son retour vers Lui ce 05 Novembre, à l'âge de soixante dix-huit ans, lors de la prière du matin, alors qu'il était prosterné, suffit comme bonne annonce pour les pieux, car comme l'a rapporté Jaber (qu'Allah l'agrée) que le Prophète (prière et paix d'Allah sur lui) a dit : « Chacun sera ressuscité en l’état où il était au moment de sa mort ». (Rapporté par Mouslim)
Nous nous joignons tous aux membres de son honorable famille afin de témoigner de son dévouement dans le bien au service des serviteurs d’Allah, et nous lui dédions toutes nos demandes de Miséricorde et d’Agrément Divin.


Rencontre fraternelle avec notre délégation en 2011