Eloge sur le Bien Aimé, de mon Bien Aimé

Ô mon Bien Aimé, chaque jour qu’ALLAH nous accorde la remémoration de Toi est pour nous une fête ; que seraient ces mondes sans Ta naissance bénie, un cœur meurtri, une vie sans valeur, un désordre, je te le dis en ce jour béni de tout temps, de toute époque, Tu seras toujours Ya MOHAMMAD (que la prière et la paix soient sur lui) ma joie de vivre, ma contemplation, mon orientation, jusqu'à mon anéantissement en Toi remplie d’amour, à ma peine de Ton retour au Créateur j’ai trouvé le réconfort dans ta prière, dans ta contemplation, dans ton exhortation, mais surtout dans ton suivi. Attends-moi j’arrive Ô mon Bien Aimé, ne me laisse pas Ya Mawlana un seul instant sans la pensée de toi, sans un regard envers toi que cette vie m’est amère lorsque je ne te vois pas, Tu es le meilleur nectar enivrant que je ne peux m’arrêter de boire.

Rendez grâce, ô humanité, de Ce cadeau Divin que ni vos pères, vos mères, ne peuvent le remplacer, le jour où aucun d’entre vous ne pourra rien pour l’autre, seul Un homme osera aller au-devant du Divin pour intercéder en votre faveur alors que vous l’avez négligé et dénigré, oui dénigré car souvent paresseux de vous empresser à faire de votre vie mondaine une réussite alors que la seule réussite est d’être avec LUI, Mohammad(que la prière et la paix soient sur lui) se prosternera pour vous comme il l’a fait ici bas afin de ne laisser aucune âme lui échapper de sa main Bénie, Il saura dialoguer auprès de Son Seigneur et encore une fois il sera exaucé du Miséricordieux car comment pourrait Il lui refuser alors qu’il l’a envoyé miséricorde pour l’humanité.

Je t’aime ô mon bien Aimé enivre-moi encore et encore sans me laisser de répit du moment que je me trouve à tes cotés, Tu es la connaissance du Tout Puissant, la Porte de la contemplation Divine, mais seule une infime partie des Elites l’auront compris, enivre-moi Mon bien Aimé ; fait de mon Amour envers Toi un Amour transcendant ( el ‘achkou filahi ), il m’est aujourd’hui inimaginable que Ton regard ne se détourne de moi, Ma poitrine n’est pas assez forte et le déchirement de mes entrailles est la seule échappatoire pour pouvoir me joindre à Tes cotés.

Comme l’a dit ALLAH dans sa Très Sainte Parole «  Dis : Si la mer était une encre (pour écrire) les paroles de mon Seigneur, certes la mer s'épuiserait avant que ne soient épuisées les paroles de mon Seigneur, quand même Nous lui apporterions son équivalent comme renfort. » (S18, V109)

Les Connaissants en ALLAH l’adjoignent au Prophète Mohammad (que la prière et la paix soient sur lui) et jamais nous ne pourrions cesser d’écrire sur Ce Bien Aimé (que la prière et la paix soient sur lui).

Enfin nous conclurons par la plus belle des paroles, la Sainte Parole de la Sourate 93 Verset 11 « Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le. »

Mohammad el Mansour el Mohi-eddine Tidjani