Le Fqih Kensoussi (qu’Allah l’agrée) écrit ce qui suit : « Louange à Allah pour ce dont il a gracié Maoulana Cheikh (qu’Allah sanctifie son précieux secret) comme l’en a informé le maître de l’existence (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui)  :

- Comme le fait que personne ne le précèdera dans l’entrée au Paradis, lui et ses compagnons, hormis les compagnons du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) .

- Comme le fait aussi qu’il (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) l’a informé que toux ceux qui accompliront une œuvre pieuse parmi les œuvres de bien, que ce soient des actes obligatoires ou surérogatoires et qui ont été accepté, et bien Allah lui octroie à lui et ses compagnons pour chaque œuvre ainsi effectuée par autrui plus de 100 000 fois le mérite accordé à l’auteur de cette œuvre. Et ainsi Allah accorde cette grâce à ce groupe alors qu’eux-mêmes sont allongés sur leur lit.

- Comme le fait aussi que ceux qui l’aiment entreront au Paradis alors que celui qui meurt en le détestant ne mourra qu’en état de mécréance et l’on cherche protection auprès d’Allah.

- Comme le fait aussi qu’il est lui le Pôle Caché dont Allah a caché la valeur vis-à-vis de tous les gens aux stations élevées hormis le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et ce Pôle Caché est celui qui sert d’intermédiaire entre les prophètes (sur eux la paix) et les saints. Toute irrigation d’un wali d’entre les Aouliya ne se fait que par son intermédiaire et cela, que sa valeur soit grande ou petite.

En effet, toutes les irrigations surgissent de l’essence du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et sont recueillies par les essences des prophètes (sur eux la paix) et de leurs essences celles-ci se déversent sur les Pôles, les Connaissants et les Saints, chacun à la mesure de son irrigation, mais cela qu’à travers l’intermédiaire de Cheikh (qu’Allah sanctifie son précieux secret). Quant à sa propre irrigation, elle provient de l’essence du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) sans intermédiaire. Cela entre dans le domaine des particularités que beaucoup ignorent.

- Comme le fait qu’il a dit : «  Mon esprit et l’esprit du Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) sont comme ces deux-là, en montrant son majeur et son index, l’esprit du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) irrigue les prophètes et les messagers (sur eux la paix) et mon esprit irrigue les Pôles, les Connaissants et les Saints depuis la Préexistence jusqu’à l’éternité ». Et la cause de ces propos-là c’est que certaines personnes ont dénigré la parole du Cheikh lorsqu’il a dit : « Tous les Machaykh ont pris de moi dans le monde Invisible » aussi a-t-il dit les propos ci-dessus.

- Comme le fait qu’il a dit : « Si les grands Pôles voyaient ce qu’Allah a préparé pour les gens de cette voie, ils pleureraient en disant : « Ô notre Seigneur nous n’avons rien reçu. » »

- Comme le fait aussi que toutes les voies s’interrompront sauf sa voie et lorsque le Mahdi attendu apparaitra, il entrera dans sa Tariqa et prendra son aide.

Ce sont là sept situations que nous t’avons évoquées pour t’affermir et renforcer ton amour. Ensuite il y a d’autres choses nombreuses que l’on ne peut divulguer aux gens faibles, il est nécessaire de se taire. C’est pour cela que Cheikh a dit : « Si j’évoquais la faveur dont Allah nous a gratifié ainsi qu’à nos compagnons par le mérite de Salat Fatihi, certainement les grands Connaissants décrèteraient mon exécution. » Ces propos ne veulent point insinuer que cela contredit un point de la Loi (Chari’a) comme pourraient le penser ceux qui entendent ces déclarations. Mais cela entre dans l’allusion évoquée par le Pôle réunissant la Chari’a et la Haqiqa, Sidi ‘Abdelwahhab Cha’rani (qu’Allah l’agrée) dans le quatrième chapitre de son livre « Yawaqit wa Djawahir » où figure le passage suivant :

«[…] Car il existe des dévoilements accordés que certainement chaque Connaissant se doit de dissimuler d’entre les sciences des secrets que le Vrai – Exalté - manifeste en son cœur, et s’il les dévoile alors il sera démenti. C’est pour cette raison qu’Abou-l-Qacem Djouneïd, le maître de ce groupe (les Soufi) a dit : « Personne ne peut atteindre le degré de la Réalité (Haqiqa) sans que cent véridiques ne témoignent qu’il est un hérétique. » fin de citation

C’est aussi pour cette raison qu’Abou Houreïra (qu’Allah l’agrée) a dit cette parole : « J’ai reçu du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) deux récipients de science. Un que je vous ai déversé et l’autre si je vous le déversais vous me trancheriez la gorge. » (Boukhari).

Et notre maître l’Imam ‘Ali (surnommé Zayn al ‘Abidin fils de l’Imam houseïn et petit-fils du Prophète- que la paix d’Allah soit sur lui et sa famille) a dit :

« Ô! Seigneur, cette science est précieuse, si je la divulguais,

« Tu adores les idoles ! » : voilà ce qu’on me dirait.

Des musulmans déclareraient licite mon sang,

Et trouveraient leur vil forfait excellent. »

Et qu’Allah soit le garant de notre préservation. Amine »

Écrit par le Fqih Kensoussi au début du mois de Mouharam l’année 1265 H.

Sidi Hajj Kensoussi (qu’Allah l’agrée) a écrit aussi : « Sache, ô mon frère, qu’Allah nous le permette à toi et à moi, que l’amour et la véracité envers ce Cheikh (qu’Allah sanctifie son précieux secret) sont la garantie des bienfaits en ce monde et en l’au-delà. C’est le trésor qui ne s’épuise pas, c’est l’élixir de richesse qui enrichit son détenteur d’un seul coup, c’est la forteresse invincible en laquelle celui qui y pénètre n’a rien à craindre des maux de ce monde et de l’au-delà. Louange Allah pour cela et adore ton Seigneur sincèrement pour Son Noble Visage et non dans un but intéressé, certes c’est cela l’élixir de richesse, c’est cela l’élixir de richesse, c’est cela l’élixir de richesse. »

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe