بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Questions de Fiqh

Salam aleykoum chers frères musulman. Avant tout merci pour ce magnifique travail que vous faites sur le site. Cela fait un peu plus d'une année que j'ai découvert cette page et j'ai beaucoup appris sur la religion, plus particulièrement le soufisme et la tarikha, Barak'Allah fik. Au fait j'ai une question à vous poser. Voilà je suis sénégalais et ici les frères d'une autre école nous fatiguent avec la question du pantalon qui dépasse les chevilles ou celle concernant les photos en disant que c'est haram. J'aimerai bien avoir des éclaircissement, plus précisément l'avis de notre Cheikh Ahmed Tidjani (Qu’Allah sanctifie son précieux secret) sur la question. Merci d'avance.

 

REPONSE :

Réponse de l’imam prêcheur cheikh sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :
 
Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou
 
L’avis jurisprudentiel relatif à l’habit qui descend en dessous des chevilles :
C’est un sujet qui fait divergence. Les avis des juristes sont partagés entre : interdit, déconseillé et permis.
La majorité des savants est d’avis que laisser son habit dépasser les chevilles sans faire preuve par là d’arrogance et d’ostentation n’est pas interdit (haram) et n’entre pas dans la catégorie visée par l’avertissement relatif à l’interdiction de laisser descendre ses habits.
Il est rapporté que l’imam Abou Hanifa porta un habit précieux et le laissa trainer à terre. On lui dit alors : « Ne sommes-nous pas  défendus de faire cela !? » Il répondit : « Cela concerne les gens qui font cela avec arrogance et nous ne faisons pas partie d’eux. »
Alhafid ibn ‘Abdelbarr a dit dans ’’Tamhid’’ dans son commentaire sur le hadith lié à ce sujet : « Ce hadith montre que celui qui laisse trainer son habit sans orgueil ni arrogance n’est pas concerné par la menace mentionnée, mais le fait de laisser trainer ses habits est indésirable de toute façon. » 
A noter que les avis des malikites sont situés entre l’interdiction et la permission. Quant aux chafi’ites, ils ont déclaré clairement que cela n’est pas interdit sauf en cas d’arrogance. 
L’avis jurisprudentiel relatif à la photographie :
Prendre des photos avec son appareil photo, une caméra ou avec son téléphone portable est également matière à désaccord. Il est vrai qu’il existe une interdiction explicite de dessiner les êtres qui ont une âme car par cet acte on simule la création divine. Sauf que  prendre des photos avec un appareil, ce n’est pas façonner une forme, dessiner ou sculpter mais c’est un mécanisme optique de réflexion. En plus, une photographie n’est qu’à deux dimensions et non à trois.
Le hadith relatif à l’interdiction ne concerne donc pas ces photos car bien évidemment cet appareil n’existait pas au temps du Prophète (paix et salut sur lui). 
Pour cela, plusieurs savants contemporains ont estimé que la photographie est licite tant que le sujet des photographies est licite, et surtout quand il s’agit d’une nécessité comme les photos d’identité destinées aux papiers et documents officiels.
 
Et Allah est plus savant.
Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Dernières réponses

Réponses les plus consultées