بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Questions de Fiqh

Bonjour, je m’appelle Yassine et quand j’avais 15 ans, j’étais accro à la masturbation et pendant le ramadan, je le faisais. Mais grâce à Allah je me suis repentit et j’ai 17 ans dans 3 mois et j’ai commencé à faire la prière tous les jours et sa fais maintenant 3 semaines que j’ai arrêté. Allah pourra-t-il pardonner ce péché parce que je regrette beaucoup et je demande toujours le pardon à Allah. Merci

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’Allah le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Louange à Allah qui vous a facilité le chemin de la guidance et de l’obéissance, et recevez la bonne nouvelle mon fils : Allah le Très Haut se réjouit de la repentance du jeune qui revient vers lui plus encore que celle d’autres personnes. Je demande à Allah qu’Il vous affermisse dans la foi et l’œuvre pieuse.

En ce qui concerne la masturbation, elle annule le jeûne sans aucun doute. Il faut donc se repentir et demander pardon à Allah le Très Haut, avec le regret et l’intention de ne jamais revenir à ce péché ; mais de plus il faut le rattrapage (« kadha ») des jours de jeûne invalidés.

Quant à l’expiation (« kaffara »), qui consiste à jeûner deux mois consécutifs ou donner à manger à 60 pauvres pour celui qui rompt son jeûne obligatoire volontairement sans aucun motif religieux valable, elle est matière à divergence en ce qui concerne notre cas.

Si cette expiation est nécessaire dans l’école malikite, pour la majorité des savants (« joumhour ») elle n’est pas exigée pour cet acte ; il suffit de rattraper le nombre de jours invalidés, après le repentir, en multipliant la demande de pardon.

Et l’aide ainsi que le soutien provient d’Allah qu’Il soit exalté.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

As salamou'alaykoum,

Premièrement, qu'en est-il de la personne qui mange pour le souhour avant l'imsak ou légèrement après et qui se retrouve avec des aliments bloqués dans les dents sans s'en rendre compte après le sobh et donc les avalant très certainement toujours après l'entrée du jeûne?

Deuxièmement, travaillant il y a quelques années dans le monde du parfum, qu'en est-il du fait de se retrouver très certainement à sentir le parfum dans sa gorge (en période de jeûne) lors du moment où les clients se parfument indépendamment de soi ou par notre intermédiaire?

Si tout cela est annulatif du jeûne, après toutes ces années je n'ai donc pas rattrapé les jours manqués, dois-je alors payer la fidya alors que je suis dans l'incertitude du fait accompli?

BarakAllahoukifoum.

 

Réponse de l’imam prêcheur Cheikh Sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Concernant votre première question, avaler des restes de nourriture qui restent entre les dents est pardonné, et cela n'invalide pas le jeûne. Il en est de même pour toute quantité minime qui ne dépasse pas un grain de pois chiche à titre d’estimation, car il n’est pas toujours évident d’y prendre garde.

Les dispositions de la loi « charia » sont basées sur la facilité et non sur la difficulté. Dieu le Très-Haut a dit : {Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous}.

Il est préférable de se laver les dents avec du dentifrice afin d’éviter le doute, et aussi d’utiliser le miswak car cela fait partie de la tradition et de la guidée de notre Prophète (paix et salut sur lui). 

Pour la deuxième question, ce qui est connu chez la majorité des savants « joumour », c’est que l'utilisation de parfum et son inspiration pendant la journée de Ramadan n'invalide pas le jeûne, car il n’a pas un corps solide. Pour la fumée de l’encens, cela n’invalide pas le jeûne sauf dans le cas où cela est fait d’une manière volontaire et qu'il atteint la gorge, dans ce cas il invalide le jeûne. Les parfums ne sont pas de même nature que les aliments et les boissons, il n'y a donc pas de mal, si ALLAH le veut, pour ce vendeur lorsqu'il essaie des parfums pour les clients. 

Et qu’Allah accepte notre jeûne et nos œuvres. Amin.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Salam ya Cheikh.

J'ai une question concernant la détermination des débuts de mois lunaires notamment pour Ramadan, Shawwal et Zoul Hijjah.
Si l'on n'est pas d'accord avec la méthode utilisée avec les autorités, peut-on suivre sa propre voie quitte à être le seul dans ce pays ?
En effet, certaines organisations suivent l'Arabie Saoudite, chose que je ne connais pas la sharia et aussi ce pays est réputé peu fiable concernant la vision de la lune.
D'autres prédéterminent les mois selon des previsions astronomiques comme la France et la Turquie alors que moi je suis de l'avis de la vision locale conformément au hadith de Kurayb et de Seydouna Ibn 'Abbas.

 

Réponse de l’imam prêcheur cheikh sidi Mohamed Elhadi LITIM (qu’ALLAH le préserve)

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Si la personne est résidente d’un pays musulman alors elle doit obéir au détenteur de l'autorité en ce qui concerne la déclaration du nouveau mois lunaire ainsi que de tout ce qui s'ensuit comme les dates de jeûne et des fêtes, etc.

Il existe des organismes et des institutions musulmans spécialisés qui contiennent des savants et des spécialistes en astronomie, et on ne peut les contredire qu’avec des preuves et des arguments scientifiques et jurisprudentiels valables, et ceci ne fait pas partie des compétences du commun des gens. Il faut donc veiller à l’unité et à la concorde entre les musulmans car c’est une finalité sacrée.

Pour celui qui réside dans un pays étranger, nous conseillons d’abord la même chose : s’il existe des organismes compétents, il doit se conformer à leurs déclarations. Et s’il survient un désaccord entre eux, alors qu’il suive l’avis qu’il considère le plus proche de la vérité avec une intention sincère et non pas pour des considérations personnelles ou mondaines.

Et Allah est plus savant.

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

As selem aleykoum, 

Dans le cas où une femme a des jours de jeûne à rattraper mais que ceux ci datent de plusieurs années en arrière (2-3 ans) et qu'ils n'ont donc pas été rattrapés durant l'année pendant laquelle ils auraient dû l'être.

Quel est le jugement la dessus, la femme doit-elle rattraper ces jours en jeûnant mêmes deux/trois ans après ? Ou doit elle payer des repas aux pauvres pour chaque jours de jeûne ? 

Autrement dit que doit-elle faire concernant ces jours non jeunée et non rattraper ? 

Et comment estimer le nombre de jours dans le cas où elle ne se rappelle plus ? 

Baraka Allahu fikoum

REPONSE :

Lire la suite...

Assalamou Alaykoum wa RahmatouLLahi wa Barakatuh

Je passe ce mois-ci le baccalauréat et je voudrais savoir s'il était permis de ne pas jeûner pendant l'examen car il se déroule pendant le mois de Ramadan sachant que nous n'avons pratiquement qu'une seule épreuve par jour et certaines personnes m'affirment qu'il est possible de rompre le jeûne.

Voici le calendrier des épreuves pour ma série :

Jeudi 15 juin 2017 : Philosophie : 8 h -12 h

Vendredi 16 juin 2017 : Histoire - géographie : 8h - 11 h

Lundi 19 juin 2017 : Anglais : 14 h - 17 h

Mardi 20 juin 2017 : Physique-chimie : 8 h - 11 h 30

Mercredi 21 juin 2017 : Mathématiques : 8 h - 12 h; Espagnol : 14 h - 16 h

Jeudi 22 juin 2017 : Sciences de l'ingénieur : 14 h - 18 h

JazaakumuLlah khayran wa Assalamou Alaykoum wa RahmatouLLahi wa Barakatuh

Lire la suite...

Salam Aleikoum Maître

Je souhaiterais savoir s'il est permis à un musulman de jeûner 40 j

En guise de jeune surrerogatoire du 1er d'un mois au 9 du mois suivant.

Chaque jour de jeune étant comme le prescrit la Sunna de l'Elu Mohammad(s.aw)

Merci

Lire la suite...

Salam a’leykoum wa Rahmatoullah wa barakatouhou,

Après la mention du Nom d’ALLAH, sa louange et les prières sur le noble Prophète (sas).

Je demande à nouveau votre aide concernant ma situation particulière :

Pour préciser, je ne suis rentrée véritablement dans l’islam qu’à l’âge de 30 ans bien que faisant partie d’une famille musulmane pratiquante. Aujourd’hui, en raison d’une maladie incurable je ne peux plus jeûner. Cependant, j’ai souhaité réparer mes dettes comme j’ai pu le faire avec mes prières suite à ce que m’a enseigné notre bien-aimé Cheikh, qu’Allah le préserve.

Voilà donc mes périodes de négligences que je souhaite réparer, inch'ALLAH, avec votre aide :

1 - De l’enfance à ma majorité (18 ou 19 ans), j’ai jeûné avec mes parents le mois de Ramadan. Cependant, je n’ai jamais rattrapé les périodes non jeûné qui correspondaient aux menstrues. Comment puis-je réparer cela ?

2 – Ensuite, une fois sortie du cercle familial, j’ai cessé de jeûner, n’étant que croyante sans la pratique des cinq piliers de l’islam. Toutefois, après deux années il me semble, ALLAH m’a donné cette maladie qui ne me permet plus de jeûner. Je n’ai donc fait aucune expiation, ni donné de compensation, car je ne m’en souciais pas et ignorais le rite cultuel de l’islam. Dois-je donner une réparation pour ces années ? Cela représente 12 années environ.

3 – Après avoir embrassé l’islam lors de mes 30ans et commencé la pratique cultuelle, je n’ai pas jeûné du fait de ma maladie, mais il me semble qu’à ce jour j’ai toujours donné une compensation (l’équivalent d’un repas par jour par mois de ramadan).

Toutefois, j’aurai souhaité savoir si une personne comme moi dont la maladie est incurable, doit donner pour chaque mois de Ramadan sa compensation. Je demande cela, car si ALLAH pourvoit, hamdoulillah, Il nous éprouve parfois par des moyens plus modestes. Quelles sont donc mes solutions si jamais, je ne pouvais pas donner cette compensation ? Une fois, dans une mosquée, on m’a dit que je pouvais verser cela sur plusieurs mois, mais mon frère me l’avait déconseillé à l’époque et prêté de l’argent que je lui avais ensuite remboursé à mon aise. Il me le déconseille toujours d'ailleurs.

Toutes ces questions ne concernent pas la Zakat du fin de ramadan que j'ai donné dès mon entrée dans l'islam.

Je vous pose ainsi toutes ces questions, car je commence à prendre conscience de la valeur du jeûne. Je souhaite donc épurer toutes mes dettes vis-à-vis d’ALLAH et avec sa permission, avec peut-être au passage gagner au moins un jour de jeûne mais sans jeûner vous l'aurez compris…

Merci encore de votre aide précieuse et je demande à Dieu de vous assister. AMIN

Lire la suite...

Assalâmu alaikum Yaa Sidi,

Nous prions ALLAH Azza wa Jallah que cette question vous trouve en bonne santé Vous , vos proches ainsi que toute l’équipe de traduction.

Un débat prend de plus en plus place dans la société musulmane, celui de la détermination du début du moi du Ramadan .D’aucuns pour la vision à l’œil nu de la Lune et d’autres par calcul astronomique. Les arguments des 2 semblent plus ou moins fondés. Que disent les Ecoles de Fiqh à ce sujet (les anciens savants comme les savants modernes) et quelle position prendre en ce qui concerne l’école Malikite ?

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Lire la suite...

Dernières réponses

Réponses les plus consultées

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.