بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Questions de Fiqh

Assalâmu alaikum Yaa Sidi,

Nous prions ALLAH Azza wa Jallah que cette question vous trouve en bonne santé Vous , vos proches ainsi que toute l’équipe de traduction.

Un débat prend de plus en plus place dans la société musulmane, celui de la détermination du début du moi du Ramadan .D’aucuns pour la vision à l’œil nu de la Lune et d’autres par calcul astronomique. Les arguments des 2 semblent plus ou moins fondés. Que disent les Ecoles de Fiqh à ce sujet (les anciens savants comme les savants modernes) et quelle position prendre en ce qui concerne l’école Malikite ?

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

---

Assalâmu alaikum Yaa Sidi,
En France ,Paris, le 13 Chaaban 1535 – 11 Juin 2014
Conseil théologique et astronomique pour la détermination du Ramadan– CTADR
« …nous déclarons que les données scientifiques précises concernant le mois de Ramadan 1435 H, fixent la naissance du croissant lunaire au vendredi 27 juin 2014 à 08h08 GMT (11h08 heure de la Mecque). Le calcul scientifique confirme que le nouveau croissant lunaire aura rempli toutes les conditions juridiques établies par le CEFR du Chili à la Polynésie française inclus.
Pour le mois de Shawal 1435 H, la naissance du croissant lunaire est prévue le samedi 26 juillet 2014 à 22h42 GMT (dimanche 27 juillet – 01h42 heure de la Mecque). Ainsi la vision de la nouvelle lune s’effectuera le dimanche 27 juillet 2014 dans le sud de l’Afrique et dans toute l’Amérique latine.
Par conséquent,
Le premier jour du mois de Ramadan aura lieu le samedi 28 Juin 2014
L’Aïd al-Fitr aura lieu le lundi 28 Juillet 2014 »
La déclaration complète ce trouve dans ce lien qui j’espère n’est pas contre le règlement (sinon la modération pourra supprimer)http://www.mohamedbajrafil.com/declarat ... wwal-2014/

Face à cette déclaration, nous ne savons que pensez Sidi.
Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

REPONSE :

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, louange a ALLAH avant tout, louange à ALLAH après tout, louange à Allah un nombre de fois égal à celui de Ses créatures, suffisant pour avoir Son agrément, égal au poids de Son Trône et au volume de l'encre de Ses paroles.

Ô mon Dieu ! Prie sur notre seigneur Mohammed qui a ouvert ce qui était clos, et qui a clos ce qui a précédé, le soutien de la Vérité par la Vérité et le guide sur Ton droit chemin, ainsi que sur sa famille, selon sa valeur et à la mesure de son immense dignité. Et qu’Allah agrée Seïdina AHMED TIDJANI et qu’Il nous agrée par son agrément. AMINE

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Je te remercie pour ta question et nous allons répondre selon ce qui est adopté dans notre rite malikite. En ce qui concerne les avis des pieux ancêtres (Salaf) et le hadith vous pouvez chercher davantage dans les livres de la Sunna compte tenue du grand nombre des affirmations et des avis divergents parmi les savants, ils tendent tous à la vérité, mais pour nous celui qui s’y approche le plus est le rite malikite.

Premièrement

Comment se réalise le commencement du mois du Ramadan ?

Le commencement de mois du Ramadan est défini (fixé) par la fin du mois de Cha’bane : si le ciel est couvert et qu’on ne peut pas voir le nouveau croissant de la lune, alors le début du Ramadan devient effectif par l’achèvement des 30 jours du mois de Cha’bane, tout cela en application du hadith rapporté par Abou Hourayra (qu’Allah l’agrée), le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Jeûnez dès que vous voyez la nouvelle lune (de Ramadan) et rompez le jeûne dès que vous voyez la nouvelle lune (de Chawwal). Si des nuages vous empêchent de la voir, complétez à trente jours le mois de Cha’bane (celui qui précède Ramadan). » (Unanimement reconnu authentique)

Et en application de ce qu’a rapporté Abdallah ibn ‘Omar (qu’Allah l’agrée) qui a dit que le Prophète (paix et salut sur lui) a évoqué le Ramadan en disant : « Ne commencez pas le jeûne avant l’observation de la naissance de la nouvelle lune (du mois de Ramadan) et n’arrêtez pas le jeûne avant la naissance de la nouvelle lune (du mois de Chawwal), si le croissant n’est pas visible comptez-le. »

Ibn Younes a dit qu’il y a trois façons pour connaitre l’entrée du mois de Ramadan : « La vision, le témoignage sur la vision, si ce n’est pas possible alors on complète 30 jours. »

Deuxièmement

la confirmation de la nouvelle lune et sa vision

Nous avons dit qu’il se réalise par la fin du mois de Cha’bane et aussi par la vision de deux témoins véridiques, c'est-à-dire que le croissant du Ramadan se confirme quand deux témoins véridiques musulmans le voient et ils attestent de cela.

Ibn Chihab a dit : « Si deux témoins attestent qu’il ont vu le croissant, alors il faut jeûner en se reposant sur ses deux témoignages ».

Selon Yahya ibn Sa’id, ‘Omar bin al-Khattab (qu’Allah l’agrée) a autorisé le témoignage de deux hommes pour la vision du croissant de la lune du Ramadan, la preuve sur ceci est le hadith de Abderrahmane ibn Zaïd ibn Al-Khattab (qu’Allah les agrée) qui a prêché les gens le jour de doute (sur l’entrée du Ramadan) en disant :

« Je me suis assis avec les Compagnons du Prophète (paix et salut sur lui) et, après les avoir interrogé, ils m’ont informé que le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) a dit : « Commencez le jeûne en le voyant, et cessez le jeûne en le voyant, et dévouez-vous à Allah, si le croissant demeure invisible pour vous, complétez à trente jours, si deux témoins attestent, alors jeûnez ou cessez le jeûne. »

Il y a aussi le hadith de l’émir de la Mecque Al-Harith ibn Hatib qui a dit : « Le Prophète (paix et salut sur lui) a pris l’engagement de nous de commencer l’acte de la dévotion (le jeûne) dès la vision, si nous ne l’avons pas vu et que deux témoins véridiques attestent sa vision, alors nous commençons l’acte de dévotion. »

Bien entendu si un nombre supérieur à deux témoins voyait le croissant alors la vision est effective à plus forte raison, chaque personne avertie par les deux témoins de leur vision, ou qui les a entendus informer un tiers de celle-là, est dans l’obligation de commencer de jeûner. L’apparition de la nouvelle lune du Ramadan n’est pas effective par la vision d’un seul homme véridique, ni par la vision d’un seul homme véridique et de deux femmes non plus.

L’imam Malik (qu’Allah l’agrée) a dit : « On ne jeûne le mois de Ramadan et on ne cesse son jeûne, et on n’entame la saison (du Hadj), qu’avec le témoignage de deux hommes libres, musulmans, véridiques. »

Al-Bagha a dit : « La vision d’un seul homme ne suffit pas, car il s’agit d’un témoignage sur la vision, et un seul homme ne suffit pas pour le témoignage, pour cela le gouverneur ne doit pas déclarer le commencement du jeûne avec la vision isolé d’un seul homme, excepté dans le cas où les habitants de cet endroit ne s’y connaissent pas dans la vision de la nouvelle lune. »

Selon ‘Amr ibn Dinar, le Calife ‘Othman ibn ‘Afane (qu’Allah les agrée) a refusé d’accepter le seul témoignage de Hicham ibn ‘Otba pour la confirmation de la vision de la lune de Ramadan.

Troisièmement

La vision étendue, c’est la vision d’un groupe de gens qui ont vu le croissant de lune et ils sont unanimes sur cela, et leurs membres ne peuvent pas se rassembler sur le mensonge en général, car chacun va dire : « Je l’ai vu moi-même ».

Pour récapituler, il faut savoir que la vision légale est composée de deux catégories :

La vision de deux hommes véridiques qui ont vu la nouvelle lune du Ramadan, ensuite la vision étendu d’un groupe -c.-à-d. d’un grand nombre de personnes- qui ne peut pas se tromper, dans ce cas le jeûne devient obligatoire suite à leur vision. La vision étendue est plus déterminante, car le groupe est meilleur que deux seulement, et ils ne peuvent pas se concorder sur un mensonge. Le hadith montre ceci selon Ibn ‘Omar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Commencez le (mois de) jeûne en le voyant (le croissant), et cessez le (mois de) jeûne en le voyant. Si (le croissant) demeure invisible pour vous, rendez complets le nombre de (jours)». Et dans la version du Mou-ata ‘Abdallah ibn Omar (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Ne commencez pas le jeûne avant l’observation de la naissance de la nouvelle lune (du mois de Ramadan) et n’arrêtez pas le jeûne avant la naissance de la nouvelle lune (du mois de Chawwal), si le croissant n’est pas visible comptez-le. »

Comme vous constater le hadith parle au pluriel et non pas au duel (en arabe : le duel est une troisième forme lorsque l’on parle de deux personnes et qui se situe entre le singulier et le pluriel) donc c’est la preuve évidente sur la préférence de la vision étendue en groupe puisqu’elle est meilleure et supérieure.

Et sache que celui qui voit le croissant tout seul, bien que son témoignage n’est pas pris en considération pour le commencement du jeûne, il doit jeûner lui-même et sa famille doit jeûner avec lui aussi, également ceux qui ne s’y connaissent pas dans la vision de la nouvelle lune, dans leur cas le jeûne devient obligatoire si le témoin est véridique.

Yahia ibn Sa’id a dit concernant celui qui voit le croissant de lune isolement qu’il doit jeûner parce qu’il ne cause pas la division d’un groupe, et qu’on ne peut pas jeûner suite au témoignage de sa vision.

Quatrièmement

Il ne faut pas jeûner selon la parole d’un astrologue, c’est quelqu’un qui mesure l’arc du croissant de la lune et sa lumière, ou qui définit l’entrée du mois à partir de l’apparition d’une certaine étoile, alors le début de Ramadan ne se réalise pas avec le calcul d’un astrologue, ni pour autrui, ni pour lui-même.

(Remarque : À l’époque l’astrologie –divination basée sur le mouvement des astres- et l’astronomie – études et calculs du mouvement des astres - étaient des sciences liées, c’est pour quoi lorsque l’on parle d’astrologue on veut faire aussi référence à l’astronome, bien qu’aujourd’hui ses deux domaines soient séparés).

‘Ilich a dit : « Il ne faut pas considérer l’avis de l’astrologue, car le Législateur a ordonné de ne pas le croire, il ne faut pas jeûner suite à sa parole, il est interdit de croire en lui, et s’il fait partie des astrologues qui croient que les astres ont une influence sur le destin et que ce sont eux qui font les choses, alors il sera exécuté. »

La parole prophétique dans le hadith connu, cité précédemment : « si ce n’est pas possible comptez-le » n’indique pas qu’il est possible d’utiliser le calcul adopté par les astrologues, car il explique à la fin du hadith : « …complétez à 3o jours. »

Ibn Daqiq al 'Abd a dit : « Ce que je déclare, c'est ce qu'il n'est pas permis d'utiliser le calcul pour la détermination de début du jeûne, le mouvement du soleil et de la lune, intégré dans les calculs des astrologues, donne parfois le déphasage d'un jour ou deux par rapport à la date déterminée par la vision. Et il s’agit là d’une chose non légiféré par Allah. ».

Ibn Nafi’ a rapporté selon Malik qu'il ne faut pas suivre ou prendre comme modèle l'imam qui considère le calcul (pour la détermination de début du jeûne).

Quant à la version qui autorise de prendre en considération le calcul des astrologues, c'est un avis qui dans le rite est considéré comme anormal (Chadh) qui contient une irrégularité du fait qu’il contredit ce qui est fiable et abondamment préservé dans le rite (madhhab), et cet avis fut rapporté par quelques personnes de Bagdad selon l'imam Malik d'après Sourayj et autres chafi’ites, et c'est l'avis de Moutraf ibn ‘AbdAllah ibn Chakhir qui fait partie des grands Successeurs (tabi'ines).

Et ALLAH et son Prophète (paix et salut sur lui) sont plus savants.

Ne m'oublie pas mon cher frère dans tes invocations, je demande à Allah qu'Il nous fasse atteindre le mois béni dans le meilleur des états, s’il y a une autre interrogation n'hésite pas à l'envoyer je suis votre serviteur, le besogneux en Allah le Très Haut, quand je suis dans la vérité c'est de Lui et si je me trompe c'est que cela vient de moi-même, et je demande à Allah qu'Il nous montre la Vérité telle qu’elle est, et qu’Il nous aide à la suivre, et qu’Il nous montre l’erreur telle qu’elle est, et qu’Il nous aide à l’éviter, et qu’Allah prie sur notre seigneur Mohammed qui a ouvert ce qui était clos, et qui a clos ce qui a précédé, le soutien de la Vérité par la Vérité et le guide sur Ton droit chemin, ainsi que sur sa famille, selon sa valeur et à la mesure de son immense dignité. Amine

Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou

Dernières réponses

Réponses les plus consultées

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.