بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Tariqa Tidjaniya

Louange à Allah – qu'Il soit magnifié et exalté –, Sa grandeur est immense, Sa puissance est élevée, Sa majesté est sanctifiée. Cet écrit est adressé à l'ensemble des disciples de Fès et du Maghreb. Que la Paix soit sur vous ainsi que la miséricorde et la bénédiction d'Allah et que tout cela s'étende sur vous aussi longtemps que perdure le royaume d'Allah.

Du pauvre serviteur en Allah, Ahmed ibn Mohamed Tidjani :

Nous demandons à Allah, que Sa puissance soit magnifiée et que Son immensité soit élevée, qu'Il vous regarde tous par l'œil de l'amour et de l'agrément, par celui de l'attention et de l'inondation de grâce, par celui de l'élection et du choix. Que tout le bien de la religion, de ce bas-monde et de l'au-delà vous soit accordé autant que possible, que tous les maux touchant la religion, ce bas-monde et l'au-delà soient écartés de vous et qu'Il vous en protège, jusqu'à ce qu'Il ne laisse aucun péché, petit ou grand, sans l'avoir immergé dans l'océan de Son pardon et de Sa générosité, afin qu’Il n’ait plus de réclamation relative à vos péchés.

Qu'Il ne laisse aucune demande ou besoin, n'étant pas dans sa désobéissance, qui ne soit vite exaucé. Qu’Il vous prête main-forte dans ce qui vous est prédestiné ; si cela n'est pas en accord avec ce qui est prédestiné, qu’Il remplace toutes ces demandes par ce qui est meilleur et plus élevé. Qu'Il ne laisse aucun mal d'entre les maux provenant des mains des créatures, sans que ne s'interpose un soldat appartenant à Sa puissance et Sa souveraineté, si cela ne va pas à l'encontre de la prédestinée ; si cela va à son encontre, je demande à Allah qu'Il vous accorde Son entière douceur, Son aide, Sa facilité jusqu'à ce que ces maux vous soient ôtés et vous laissent ainsi en sûreté.

Lire la suite...

Par le Nom d’Allah, loué soit-Il, et prière et salut sur l’Envoyé d’Allah. Que la paix soit sur vous ainsi que la miséricorde d'Allah et Sa bénédiction.

Je vous recommande ainsi qu'à moi-même de préserver les commandements de la parole prophétique suivante :

« Il existe trois causes de salut et trois causes de perdition :

- Quant aux causes du salut, elles sont la crainte d'Allah (taqwa Allah) en secret et en public, la parole véridique dans l'agrément comme dans la colère, et la modération dans la richesse comme dans la pauvreté.

- Quant aux causes de perdition, elles sont : une avarice obéie, une passion suivie, et l'amour excessif de soi-même. »

Et sa parole (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui dit : « Il n'y a pas en dessous de la voûte céleste une divinité adorée en dehors d’Allah plus grande qu'une passion suivie. »

Et sa parole (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui dit : « Fait partie du bel Islam de quelqu'un de délaisser ce qui ne le concerne pas. »

Et sa parole (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui dit : « Ne souhaitez pas la confrontation avec l'ennemi et demandez à Allah le salut et si vous tombez face à l'ennemi, alors patientez. »

Même si cela concerne la lutte sur le sentier de Dieu afin de combattre les mécréants, à notre époque cela se rapporte à la nécessité d'être indulgent face aux maux provenant des gens. Celui qui désire, par son cœur, provoquer du mal à autrui, Allah orientera ces personnes contre lui, de telle sorte qu'il ne pourra rien contre eux.

Lire la suite...

Par le Nom d’Allah le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. Et que les prières d’Allah ainsi que le salut soient sur notre Maitre Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons. Louange à Allah, que Son éloge soit élevé et que soient sanctifiés Ses qualités et Ses noms.

Cette lettre est adressée à l’ensemble de nos frères, disciples de Fès et des alentours, qu’Allah vous protège de toutes les épreuves, des difficultés et des tentations. Amin. Que la paix et la miséricorde d’Allah ainsi que Sa bénédiction vous couvrent de la part de celui qui vous aime, Ahmed Ibn Mohamed Tidjani.

Je vous recommande, ainsi qu’à moi, ce qu’Allah commande et ordonne et qui est de préserver les limites sacrées et de veiller à l’accomplissement de l’ordre divin, à la mesure de votre capacité, car certes, à cette époque, les principes de l’ordre divin se sont écroulés totalement ou en partie et les gens aiment passionnément ce qui leur est pourtant nuisible dans ce bas-monde et dans l’au-delà. 

On constate que plus aucun éveil ne permet d’orienter les cœurs vers Allah - qu’Il soit glorifié et exalté - ni même de s’arrêter aux limites sacrées d’Allah dans le domaine des commandements et des interdictions. Il ne reste plus désormais à quiconque à notre époque le pouvoir d’appliquer l’ordre d’Allah dans l’ensemble de ses aspects, excepté pour celui revêtu de la parure de la connaissance d’Allah ou celui qui s’en approche. Puisque les choses sont comme nous les avons évoquées, le serviteur ne pouvant trouver d’échappatoire au décret d’Allah, alors celui qui est mêlé de blanc et de noir est meilleur que celui qui est complètement noir.

Lire la suite...

Par le Nom d’Allah, et prière et salut sur le Messager d’Allah.

Voici des conseils destinés à ceux qui cherchent à les appliquer à eux-mêmes, et le conseil de notre Seigneur est englobé dans la parole du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui dit : « La religion, c’est le bon conseil ». Les Compagnons (qu’Allah les agrée) dirent : « Envers qui, ô Messager d’Allah ? » Il dit : « Envers Allah, Son Livre, Son Messager, l’ensemble des croyants aussi bien que l’élite. »

Le premier de ces conseils est la crainte d’Allah, en dehors de qui il n’y a point de divinité, tel que l’imam ‘Ali (qu’Allah l’agrée) le prodigua à ses enfants quand il leur dit : « Ô mes fils, je vous exhorte à craindre Allah l’Immense en secret comme en public, à parler honnêtement dans l’agrément comme dans la colère, à être juste envers l’ami comme envers l’ennemi, et à être modéré dans la richesse comme dans la pauvreté. »

Ensuite, il faut se réfugier auprès d’Allah et s’en remettre à Lui face à l’étreinte de toute situation affligeante, et attacher son cœur à Lui (qu’Il soit exalté) autant que le permet la station à laquelle on est lié. Il faut une réserve respectueuse vis-à-vis de Lui (qu’Il soit exalté et glorifié) tel que cela est défini par la parole du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui dit : « Ayez envers Allah une réserve respectueuse véritable. » Ils dirent : « Nous avons cette réserve respectueuse, qu’Allah en soit loué. » Il dit : « Ce que vous en dites n’est pas comme ce que j’en dis, car la réserve respectueuse consiste à préserver la tête et ce qu’elle contient, à sauvegarder le ventre et ce qu’il rassemble, à se remémorer la mort et ses épreuves, à délaisser la parure de ce monde pour celui qui aspire à l’au-delà. Celui qui accomplit tout cela possède alors une réserve respectueuse véritable envers Allah. »

Cette réserve mentionnée par le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) concerne le commun. La réserve des Véridiques, quant à elle, concerne l’esprit qui conduit le serviteur, par crainte révérencielle du Majestueux, à baisser la tête [devant ce qui est pourtant autorisé].

Lire la suite...

Par le Nom d’Allah, et prière et paix sur le Messager d’Allah.

Ce à quoi je t’exhorte et te conseille est de prendre garde à Allah – qu’Il soit glorifié et exalté –, en secret et en public, en purifiant ton cœur de toute opposition à Son ordre, de te fier à Allah par ton cœur, d’agréer Sa décision pour chacune de tes affaires, d’endurer les voies de Son décret dans toutes tes situations, et aide-toi pour tout cela par le biais de l’abondance d’évocation, avec la présence du cœur, autant que faire se peut ; cela te sera un soutien dans ce que je t’ai conseillé.

Et sache que la plus profitable des évocations d’Allah, la plus efficace et la plus avantageuse, est la prière sur le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) avec la présence du cœur. Elle se chargera de toute demande, dans ce monde et dans l’au-delà, pour repousser ou attirer toutes choses. Celui qui abonde dans son usage deviendra alors parmi les plus grands amis sincères d’Allah.

La seconde affaire à laquelle je t’exhorte est d’abandonner l’usage de l’argent déclaré illicite par la Loi, pour manger, s’habiller et se loger, car le licite est le pôle autour duquel l’ensemble des astres de l’adoration sont en orbite ; celui qui le délaisse (le licite) aura alors délaissé tout le gain lié à l’adoration. Et garde-toi de dire : « Mais où se trouve-t-il ? ». Certes, il existe en abondance en tout lieu et à toute époque, mais on ne le trouve seulement qu’après avoir recherché à s’acquitter parfaitement des commandements d’Allah, extérieurement comme intérieurement. En prenant en compte les nécessités du moment, si on ne trouve pas ce qui est incontestablement licite, alors cela réclame dans ce domaine un savoir scrupuleux en matière de jurisprudence ainsi qu’une connaissance étendue des prescriptions de la Loi. Celui qui agira conformément à cela ne rencontrera aucune difficulté à trouver le licite.

Lire la suite...

Lettre de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) à l’attention des disciples de la région de Guemar (Algérie), dictée à son scribe le Mouqadem Sidi Ahmed ibn AbdSalem Filaly (qu’Allah l’agrée).

Louange à Allah. De la part de l’illustre Imam, à la lignée noble, guide pour les créatures, la preuve éclatante de l’Islam, le Connaissant en Allah Abou-l-‘Abbas, notre maître et seigneur Ahmed ibn Mohamed ibn Salim Tidjani le Chérif hassanite.

« À l’ensemble de nos aimés et détenteurs de notre affection, les disciples de Guemar, dans leur ensemble et chacun personnellement. Que la paix soit sur vous ainsi que la miséricorde d’Allah le Très-Haut, Sa bénédiction, Ses salutations et Son agrément tant que l’existence et le néant ne se rejoignent pas. Je rends grâce à Allah pour vous, Lui en dehors de qui il n’y a point d’autre divinité. Ensuite,  je demande à Allah – glorifié et exalté – qu’Il vous octroie le don d’être sous Sa suffisance, Sa tutelle, Sa défense, Sa protection, Son alliance, Sa guidance, Son attention, Son soin, Sa surveillance, Sa garde, Son choix, Sa puissance, Son invincibilité, Sa sauvegarde. C’est de Lui que provient l’aide et en Lui que se place la confiance infaillible.

Je recommande au mouqadem d’exhorter les disciples, de leur faire le rappel, de les conseiller, de visiter leurs malades, d’assister à leurs funérailles, de prendre soin de ceux qui sont bien portants, de veiller à les soulager face à ce qui les préoccupe, d’endurer patiemment leur nuisance, de reconnaître leurs qualités, d’être indulgent devant leurs fautes, de s’empresser de les satisfaire, de les réconcilier mutuellement, de veiller à ce qui permet la bonne entente de leurs cœurs, sans se considérer lui-même comme plus avantagé qu’eux. Il doit enseigner à ceux qui sont ignorants, rappeler à ceux qui oublient, inciter ceux qui sont insouciants. Qu’il ne soit pas avare à leur égard de ce qu’il possède entre ses mains.

Lire la suite...

Par le Nom d’Allah. Et prière sur le Messager d’Allah.

Je vous conseille de par les injonctions d’Allah – qu’Il soit glorifié et exalté – qui dit :

« […] "Craignez Allah !" Voilà ce que Nous avons enjoint à ceux auxquels avant vous le Livre fut donné, tout comme à vous-mêmes […] » (Sourate 4 Les femmes, verset 131)

Et aussi : « Il vous a légiféré en matière de religion ce qu’Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus : "Etablissez la religion ; et n’en faites pas un sujet de division." Ce à quoi tu appelles les associateurs leur parait énorme [...] » (Sourate 42 La consultation, verset 13)

Et aussi : « Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d’Allah et ne soyez pas divisés [...] » (Sourate 3 La famille d’Imran, verset 103)

Et aussi : « […] Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable, [2] et lui accordera Ses dons par (des moyens) sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il lui suffit. Allah atteint ce qu’Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose. [3] » (Sourate 65 Le divorce, versets 2 et 3).

Et aussi : « […] Quiconque craint Allah, Il lui facilite les choses. [4] Tel est le commandement d’Allah qu’Il a fait descendre vers vous. Quiconque craint Allah, Il lui efface ses fautes et lui accorde une énorme récompense. [5] » (Sourate 65 Le divorce, verset 4 et 5).

Sachez que la piété (taqwa) est difficile à atteindre, car la bride permettant de la saisir est éloignée à un point tel qu’elle décourage ceux qui postulent à son accession. Ainsi, rares sont ceux qui parviennent à l’acquérir et à la maîtriser, exception faite des personnes dotées de la particularité.

Lire la suite...

Par le Nom d’Allah, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux.

Et que la prière et les salutations soient sur notre Maître Mohammed, sur sa famille et ses Compagnons.

Voici des conseils généraux adressés à l’ensemble des frères, de la part du pauvre serviteur en Allah le Très-Haut, Ahmed ibn Mohamed Tidjani el Hassani, qu’Allah lui accorde Sa douceur et Sa grâce dans les deux demeures.

Que la prière et la paix d’Allah soient sur vous ainsi que Sa miséricorde.

Sachez, qu’Allah vous fasse miséricorde, que les hommes n’ont été créés en ce bas-monde que pour l’adoration d’Allah le Très-Haut, l’acquittement de Ses commandements et le délaissement de Ses interdits. Certes, l’accomplissement scrupuleux des commandements d’Allah le Très-Haut et le respect de Son droit font partie des devoirs les plus essentiels et des plus imposantes orientations vers Lui. C’est ainsi que cela fut décrété par la Station divine et la Loi prophétique.

En effet, Allah dit – qu’Il soit glorifié et exalté : « Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent. » (Sourate 51 Dariyat, verset 56)

Lire la suite...

[…] Sachez aussi que l’océan des péchés a recouvert notre époque, ses vagues nous ont submergées et ses ténèbres se sont accumulées, à un point tel que la créature est incapable de s’en extirper, mis à part le Véridique abouti ou celui proche de sa station, ou bien encore celui sous l’emprise de la Providence divine. En dehors de ceux-là, ne subsistent que ceux empreints de l’incapacité à s’extraire des péchés. Telle est la situation, et cela de par le décret de notre Maître Suprême – exaltée soit Sa Majesté. Ainsi, l’homme sensé, après avoir accompli et corrigé ses œuvres obligatoires, doit alors s’occuper de l’expiation de ses péchés. Ces formes d’expiation sont nombreuses par la grâce d’Allah le Très-Haut. Celui qui les accomplit, et ce après avoir fourni tous les efforts afin de repousser les péchés autant que possible, cela amoindrira l’amoncellement de ces derniers. Et celui-là est meilleur que celui qui se jette dans les péchés sans accomplir d’expiation.

Allah le Très-Haut dit : « Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. » (Sourate 11 Houd, verset 114).  

Et le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit dans le sens de sa parole :

« Et fais suivre la mauvaise action par la bonne et voilà qu’elle l’efface. »

Cela est à l’exemple de celui à qui survient régulièrement des plaies sur le corps. Il s’empresse d’y appliquer le médicament adéquat dès l’apparition d’une nouvelle plaie. Certes, cela est meilleur que celui qui, accablé de plaies, ne se soigne pourtant pas et se dit : « Les traitements ne sont d’aucune utilité en raison de leur profusion. »

Lire la suite...

[…] Je vous exhorte à vous éloigner de la nourriture déclarée illicite par la Loi, car celui qui persistera en cela rendra alors vaines ses œuvres sans autre issue.

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Il y a des gens qui viendront le Jour du Jugement avec des bonnes actions telles les montagnes de Touhama, puis lorsqu’elles seront présentées, elles se transformeront en poussières dispersées. » Les Compagnons lui dirent : « Ô Messager d’Allah ! Décris-les nous car, par Allah, nous craignons d’être parmi eux. » Il dit (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Par Allah ! Certainement ils jeûnaient, ils priaient et ils s’épuisaient en dévotion une partie de leur nuit, mais lorsqu’ils s’apercevaient d’une chose illicite, ils se précipitaient dessus. Dès lors, Allah annula leurs œuvres et les jeta en Enfer. » 

Même si l’illicite remplissait toute la terre, il existe des situations l’autorisant en conséquence des nécessités et des difficultés. On évoquera à la fin de ces conseils – si Allah le veut – les indications permettant d’obtenir cela.

Je vous ordonne de vous éloigner des habitudes qu’ont les gens aujourd’hui et auxquelles ils s’adonnent, habitudes qui s’étendent à l’ensemble des horizons de la terre, hormis un petit nombre de créatures. Il s’agit de l’attitude de tromperie et de corruption dans l’ensemble des transactions et des affaires traitées ainsi que dans le domaine de la vente et de l’achat, en tout ce que la sainte Loi a interdit, clairement ou implicitement, tout cela étant détaillé dans la jurisprudence. 

Lire la suite...