بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Madrassa Ahmediya

Fi Haqqi Tariqa Tidjaniya

Recommandations sur la façon de tirer profit de la réalité spirituelle des livres ayant trait à notre religion et ainsi que celle de notre voie, du pauvre en Allah Mohammed el Mansour el Mohiedine Tidjani.

Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit : « Celui qui veut interpréter, prendre des notes et utiliser Djawahirou-l-Ma’ani, il doit savoir qu’il s’agit du livre du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) ».

C’est pour cette raison que cela requiert une autorisation particulière de la part de ceux qui ont une autorisation (idhnou-l-khassa el khassa) ainsi que le privilège d’être directement en relation avec Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret). Ce n’est qu’à travers son irrigation que l’on pourra prétendre à la réelle compréhension de ce noble livre. Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit : « Celui qui ne goûte pas à notre saveur, celui-là ne peut pas comprendre nos paroles. »

Je vous mets fortement en garde, ainsi que moi, et vous enjoins à craindre Allah d’une véritable crainte, et de ne pas exploiter ce noble contenu réservé aux Aouliyas et aux Connaissants. En effet, le maître de l'existence (que la prière et paix d’Allah soient sur lui) a conseillé à Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret), après lui avoir ordonné de composer le livre, de bien le préserver afin qu'il profite aux Wali qui viendront.  D’où le danger de faire prévaloir une prétendue connaissance ou celui de son enseignement, sans pour autant être parvenu à recueillir ses particularités. Soyons humbles.

Allah le Très Haut dit : « Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture. » (Sourate 33 Les coalisés, verset 70)

Le bien-aimé Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « …l'homme peut prononcer un mot sans en mesurer la gravité, et qui lui vaudra le Courroux divin jusqu'au jour où il Le rencontrera. »

Prenons exemple sur les pieux prédécesseurs tel l'Imam Malik (qu'Allah l'agrée). On rapporte qu'une personne est venue d'Afrique du Nord et lui posa 40 questions sans obtenir une seule réponse. Il insistait en lui disant : " Je suis venu jusqu'à toi de mon pays lointain afin de te poser ces questions, et voici que tu me réponds que tu ne sais pas, toi le grand Imâm de Médine. Que vais-je dire aux miens ?" Et Malik de répondre : « Dis-leur que Malik ne sait pas (Lê adri).»

Il a dit également (qu'Allah l'agrée) : “​Celui qui souhaite répondre à une question​ religieuse, qu'il place devant lui le paradis et l'enfer et qu'il imagine sa position devant ALLAH demain (le Jour du Jugement).​" Il en est de même pour les sciences qui se rapportent à la Tariqa.

Sachez que les mots et les lettres ne sont que des voiles qui cachent leurs lumières. Les mots et les lettres sont des coffres dans lesquels sont dissimulées les lumières, qui sont le trésor à acquérir.

Donc, ce qu’il faut prendre en compte lorsque l’on veut apprendre, c’est l’intention qui pousse à agir. Il en est ainsi pour la lecture du Coran et du Hadith qui sont des lumières. Si c’est pour Allah et son Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) que l’on l’apprend, pour Allah et son Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qu’on transmet cela, alors on restitue ainsi la lumière contenue dans le coffre telle qu’elle est. De cette manière on tire profit soi-même ainsi que tous ceux qui écoutent. C’est pour cela que la sincérité demande un long travail de purification intérieure.

Malheureusement beaucoup de gens ne s’arrêtent qu’aux coffres, sans chercher à acquérir les lumières entreposées dedans. Parmi toutes les paroles que tu désires apprendre, commence par les versets du Coran car ils sont les coffres les plus précieux, et par respect envers les Paroles de Dieu, on essaie de les rendre tels qu’ils sont. Ne t’attache donc pas au coffre et recherche la lumière.

Qu’Allah nous fasse profiter au maximum de cet enseignement.

Le pauvre serviteur besogneux en ALLAH, Mohammad al Mansour al Mohieddine Tidjani Qu’ALLAH lui fasse miséricorde.

 

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

Craignez ALLAH, veuillez respecter les droits d'auteur