بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Questions de Fiqh

Assalamou aleykoum.

J'ai vu au Hajj des frères semblant appartenir à une autre école que celle de l'Imam Malik faire la petite ablution en se contentant de se mouiller les pieds sous le robinet sans passer la main pour frotter. Peut-on se contenter de se laver les pieds sans les frotter de cette manière selon le Fiqh Malikite ? Selon une autre école ? S'il s'agit bien d'une autre école qui autorise le lavage des pieds sans frotter, est-ce aussi vrai pour les autres membres concernés par les petites ablutions ? Est-ce que cette possibilité sans frotter, si elle existe pour les petites ablutions, existe pour les grandes ablutions aussi ?

REPONSE

 

Au Nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allah, ensuite :

Wa ‘Alaïkoum assalam wa RahmatouALLAH wa Barakatouhou.

Sachez que les pieds font partie des membres concernés par les ablutions. En effet, il y a eu une divergence entre les savants sur la manière d’obtenir leur pureté rituelle à cause d’une voyelle qui différencie deux lectures du verset 6 de la Sourate 5 La Table servie. La majorité des savants (joumhour) a dit que l’obligation est le lavage, en se basant sur la lecture du mot « arjoulakoum » (vos pieds) avec fatha sur le « lam », mais d’autres ont dit que l’obligation est l’essuyage, suivant en cela la lecture avec kasra sous le « lam »(Dans la première lecture le mot « vos pieds » dépend du verset «…lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes… » et dans la seconde lecture le mot « vos pieds » dépend du verset « …passez les mains mouillées sur vos têtes… ») 

Le lavage ne peut pas se réaliser sans le « dalk » c’est-à-dire repasser la main sur le membre concerné après avoir versé de l’eau. C’est une chose obligatoire chez les malikites avec ces deux conditions : être capable de le faire et s’en souvenir, sinon elle ne devient plus obligatoire en cas d’incapacité ou d’oubli, et ceci est valide pour les grandes comme pour les petites ablutions.

L’éminent érudit Ibn ‘Achir a dit dans son poème :

« Les obligations des ablutions sont au nombre de sept : le léger frottement (dalk), l’enchaînement, l’intention à son début […] »

Le caractère obligatoire du « dalk » est le plus connu dans l’école malikite, mais il existe un avis atypique qui stipule que ce n’est pas une obligation. On a dit que le « dalk » n’est pas obligatoire en lui-même mais pour faire parvenir l’eau aux endroits concernés, si cela est réalisé alors cela suffit.

Il faut également frotter légèrement (« dalk ») lors des grandes ablutions avec la main ; si elle n’atteint pas une partie du corps, alors on peut utiliser un chiffon ou une corde ou déléguer à quelqu’un pour qu’il nous frotte – comme il est mentionné dans « Al-Mayara al-koubra ». Si toutes ces alternatives sont impossibles, le frottement ne sera plus obligatoire.
Et Allah est plus savant.


Wa Salam ‘Alaïkoum wa Rahmatou ALLAH wa Barakatouhou.

Dernières réponses

Réponses les plus consultées