بسم الله الرحمن الرحيم

اللهم صل على سيدنا محمد الفاتح لما أغلق والخاتم لما سبق ناصر الحق بالحق والهادي إلى صراطك المستقيم وعلى آله حق قدره ومقداره العظيم

Madrassa Ahmediya

Fi Haqqi Tariqa Tidjaniya

Sache mon bien aimé enfant que je suis pour toi un conseiller loyal,

C’est une voie pour Allah qui n’a d’autre objectif qu’Allah.

À cette époque, l’enseignement de notre bien aimé maître et guide Suprême, l’incontesté Sceau de la Sainteté Mohammadienne Ahmed ibn Mohammad Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a été négligé et oublié.

Depuis le départ de la demeure terrestre à la demeure lumineuse du grand maître et guide majestueux, celui de ses valeureux compagnons, les guides de la perfection et  ceux qui ont suivi leurs traces pas à pas, il se passe beaucoup de choses dans cette voie noble, bénie et immense, des choses qui ne font pas partie de sa noble éducation, des coutumes qui se sont instituées chez certains et qui désorientent entièrement le disciple du but fixé.

Ces actes ne sont pas agréés mais reniés, il (qu’Allah sanctifie son précieux secret) les désavouera jusqu’au jour du Jugement Dernier devant DIEU et son Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). Le bien-aimé Cheikh Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit dans l’une de ses lettres secrètes (Kounnache) : « Mes représentants, quels que soient leurs stations et leurs degrés, ne doivent être que le reflet de la station de la servitude (khidma). »

Il a dit (qu’Allah sanctifie son précieux secret) : « Quant à moi, j’étais au service des gens, je les accueillais, je les nourrissais et je m’occupais de leurs affaires tout en les orientant vers Allah, pour Allah et en Allah. Voici la situation que j’agrée pour ceux qui prétendent être des Chouyoukh et des Mouqadem et qui n’auront rien à craindre de moi devant Dieu et son Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), le jour du jugement dernier. »

Lire la suite...

Enseignement particulier sur l’exhortation, du pauvre en Allah Mohammed el Mansour el Mohiedine Tidjani.

Le but d’une exhortation est d’atteindre son objectif.

L’exhortation peut être prodiguée avec dureté ou avec douceur. Cela est à l’image de deux chevaliers qui doivent s’accaparer une forteresse dont l’entrée est obstruée par un énorme dragon dormant.

L’un des deux chevaliers s’élance avec un grand tintamarre, il réveille aussitôt le dragon qui lui barre le passage, et il trouve des difficultés à s’introduire dans la forteresse. Celui-là est à l’image de celui qui exhorte avec dureté. L’autre chevalier quant à lui, avance et pénètre en silence, de telle façon à ne pas réveiller le dragon, et entre en effet dans l’antre de la forteresse avec plus de facilité. Ce chevalier est à l’exemple de celui qui exhorte par le biais de la douceur.

Les deux formes d’exhortation sont certes nécessaires, mais celle prodiguée avec douceur atteindra plus facilement son objectif. Ainsi, si la personne écoutant l’exhortation trouve celle-ci trop dure pour elle, alors son Nefs, qui représente le dragon, se réveillera et barrera le chemin du cœur qui représente la forteresse.

Le Nefs ne lui laissera pas entendre le profit relatif aux paroles. D’où le hadith du très saint Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui dit : « Dieu donne pour la douceur ce qu’Il ne donne pas pour la dureté ou pour toutes autres choses. »

Qu’Allah nous fasse profiter au maximum de cet enseignement.

Le pauvre serviteur besogneux en ALLAH, Mohammad al Mansour al Mohieddine Tidjani. Qu’ALLAH lui fasse miséricorde.

 

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe

Craignez ALLAH, veuillez respecter les droits d'auteur

 

Recommandations sur la façon de tirer profit de la réalité spirituelle des livres ayant trait à notre religion et ainsi que celle de notre voie, du pauvre en Allah Mohammed el Mansour el Mohiedine Tidjani.

Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit : « Celui qui veut interpréter, prendre des notes et utiliser Djawahirou-l-Ma’ani, il doit savoir qu’il s’agit du livre du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) ».

C’est pour cette raison que cela requiert une autorisation particulière de la part de ceux qui ont une autorisation (idhnou-l-khassa el khassa) ainsi que le privilège d’être directement en relation avec Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret). Ce n’est qu’à travers son irrigation que l’on pourra prétendre à la réelle compréhension de ce noble livre. Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit : « Celui qui ne goûte pas à notre saveur, celui-là ne peut pas comprendre nos paroles. »

Je vous mets fortement en garde, ainsi que moi, et vous enjoins à craindre Allah d’une véritable crainte, et de ne pas exploiter ce noble contenu réservé aux Aouliyas et aux Connaissants. En effet, le maître de l'existence (que la prière et paix d’Allah soient sur lui) a conseillé à Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret), après lui avoir ordonné de composer le livre, de bien le préserver afin qu'il profite aux Wali qui viendront.  D’où le danger de faire prévaloir une prétendue connaissance ou celui de son enseignement, sans pour autant être parvenu à recueillir ses particularités. Soyons humbles.

Allah le Très Haut dit : « Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture. » (Sourate 33 Les coalisés, verset 70)

Le bien-aimé Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « …l'homme peut prononcer un mot sans en mesurer la gravité, et qui lui vaudra le Courroux divin jusqu'au jour où il Le rencontrera. »

Lire la suite...

Par le plus insignifiant des disciples de Seïdina Cheikh (qu’Allah sanctifie son précieux secret), Mohamed el Mansour Mohiedine Tidjani, qu’Allah lui accorde Sa Douceur.

Selon Tamîn Ibn Aws Addarî (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « La religion c’est le bon conseil et la loyauté ». Nous demandâmes : « Vis-à-vis de qui ? » Il dit : « Vis-à-vis de Dieu, de Son Livre, de Son Messager, des guides des musulmans et de leurs simples citoyens ». (Rapporté par Mouslim).

Le premier pas dans la voie vers Allah c’est la véracité, si l’un de nous est véridique et qu’il a enraciné ses pas dans l’amour sincère envers Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) et qu’il a renforcé son attache à la corde de sa Tariqa, alors véritablement ni il ne recherche ni il ne convoite aucun autre que lui parmi l’ensemble des Aouliya (que soient sanctifiés leurs secrets) d’entre les vivants ou les morts. Et ce, même s’il rencontre le Pôle de son temps et qu’il constate ses nombreux prodiges montrant son degré particulier dans la sainteté, et bien il restera enraciné dans l’amour sincère envers son Cheikh.

Il a été rapporté de l’un d’entre les membres de cette Tariqa, qu’il a rencontré El Khadir (sur lui la paix) et celui-ci lui dit : « Je suis El Khadir, as-tu une quelconque demande ? » Il lui répondit : « Sache qu’Allah le Très-Haut m’a comblé par celui qui est au-dessus de toi et de tout autre que toi d’entre les Saints, mon Cheikh et mon lien avec mon Seigneur, Sidi Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) »

Allah le Très Haut dit :« Dis : «Si vous aimez réellement Dieu, suivez-moi et Dieu vous aimera et vous pardonnera vos péchés. Dieu est infiniment absoluteur et miséricordieux ». (Sourate 03 La famille d’Imran, verset 31)

Lire la suite...