-28- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Cheikh Moustapha el Bakri (qu’Allah l’agrée) a dit un jour à Sidi Mahmoud el Kourdi (qu’Allah l’agrée) : « Ô Mahmoud, je ne vois pas en toi les traces de l’Ouverture, peut-être évoquerais-tu un autre Ouird avec notre Oraison ? »

Il lui répondit : « Oui, en effet »

Sidi Moustapha el Bakri (qu’Allah l’agrée) se tourna alors vers Sidi Mohamed el Hafni (qu’Allah l’agrée) et lui dit : « Pourquoi lui autorises-tu pour notre Ouird alors qu’il a une autre Oraison ? »

Il répondit : « Ô mon maître, j’ai constaté qu’il ne voulait pas le délaisser aussi me suis-je dit que ce qui est mélangé de blanc et de noir est toujours mieux que ce qui est complètement noir. »

Ensuite Sidi Moustapha el Bakri (qu’Allah l’agrée) dit à Sidi Mahmoud el Kourdi (qu’Allah l’agrée) : « Ô Mahmoud, passe la nuit et tu m’informeras sur ce que tu as vu. »

Il passa la nuit et il vit en songe le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) avec Sidi Moustapha à sa droite et Cheikh Qassiri à sa gauche de qui il avait pris son Ouird précédemment. Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) lui dit alors : « Ô Mahmoud, délaisse la voie de Qassiri et prend la voie de Bakri car ton Ouverture est dans ses mains. »

Lorsqu’il se leva il se rendit auprès de lui pour l’informer et Sidi Moustapha (qu’Allah l’agrée) lui dit : « Ô Mahmoud, pourquoi nous embarrasses-tu devant ton Cheikh ?! » Et il fit ce qui lui fut ordonné. »

-29- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Les adultérins n’ont pas d’autre issue que l’Enfer car Allah a décrété que la goutte d’origine illicite serait au Feu, sauf s’il a été purifié par un service rendu à l’un des Grands (Saints Supérieurs) ou par le fait d’avoir mangé avec eux, ou d’avoir répondu à leurs besoins. Ils sont le Pôle Suprême (Fard Jami’), le Khalife, les deux vizirs et les Mafatih el Kounouz. »

Commentaire : Sidi Mohamed el Hafidh Misri (qu’Allah l’agrée) a commenté : « La plupart des adultérins sont imprégnés par cela, et on cherche protection auprès d’Allah, car les traits et les caractères se transmettent entre générations. Mais celui d’entre eux qui meurt avec la foi alors sa condition est celle de tout croyant. Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a voulu inciter ceux qui furent frappés par cette épreuve héritée par ce lien malfaisant, en leur indiquant le médicament le plus profitable qui les purifiera, c'est-à-dire la compagnie des vertueux véridiques. Il est certainement établi du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui a dit : « L'image de l'homme de bonne compagnie et de celle de l'homme de mauvaise compagnie est l'image du porteur de musc et celle du forgeron » et il a dit (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Tu seras avec celui que tu as aimé » - et même s’il n’œuvre pas comme à sa mesure – afin aussi de mettre en garde les croyants de tomber dans ce qui cause leur perdition et celle des autres. Les vertueux se trouvent en chaque époque, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Bienheureux celui dont Allah en a fait une ouverture pour le bien et une clôture pour le mal » et certainement la communauté n’est jamais privée d’eux par la Grâce d’Allah – Exalté. Il est sans nul doute de notoriété publique que ceux qui sont privés de la compagnie des vertueux sont certes plus proches de la perdition.

-30- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Oui s’il évoquait le Verset du Trône (Ayatou-l-Koursi) après chaque prière. »

La cause : Sidi Taïeb Sefiani (qu’Allah l’agrée) a dit : « Il fut interrogé sur l’un de ses compagnons après sa mort, s’il était au Paradis ou non, il a donc évoqué les propos ci-dessus.  »

Commentaire : Sidi Mohamed el Hafidh Misri (qu’Allah l’agrée) a commenté : « Conformément à ce qui est rapporté dans la Sunna que celui qui fait cela, il mourra dans le bien. Cela démontre que tout ce qui est rapporté de sa part au sujet du mérite accordé à ses compagnons, ne désigne que ceux d’entre eux qui sont toujours éloignés des transgressions et toujours en conformité avec l’ensemble des commandements de la Loi qu’Allah agrée, sans se croire à l’abri de la riposte d’Allah en ce qui se manifeste comme station, ou état spirituel, ou science ou œuvre.

-31- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Allah m’a fait entrevoir que cette existence est probablement en train de justifier sa destruction. »

La cause : Sidi Taïeb Sefiani (qu’Allah l’agrée) a dit : « Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) était en train de parler de la corruption de l’époque, l’état de transgression dans lequel était plongé les gens et le peu de considération qu’ils accordent à la désobéissance aux ordres d’Allah, aussi il a évoqué cela. »

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe