-32- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Moi je ne vois ce bas-monde qu’à l’image de la mer, quel que soit l’endroit où l’on s’y rend on la trouve saumâtre. »

La cause : Sidi Taïeb Sefiani (qu’Allah l’agrée) a dit : « Certains parlaient en sa présence de la situation de deux régions et de la préférence qu’ils accordaient en mérite aux habitants de l’une des deux, aussi il a évoqué les propos ci-dessus. »

-34- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Nous ne cessons à aspirer à être musulman, et par Allah nous n’avons pas encore gouté à l’Islam. »

La cause : Sidi Taïeb Sefiani (qu’Allah l’agrée) a dit : « Il lui a été dit : « Toi tu vois le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) à l’état de veille, et tu as dis ceci et cela… » Il répondit : « Cela est effectivement vrai, mais pourtant […] » et il a dit le propos ci-dessus. »

Commentaire : Sidi Mohamed el Hafidh Misri (qu’Allah l’agrée) a commenté : « Tel était son état (qu’Allah sanctifie son précieux secret) en raison de sa crainte et du fait qu’il ne se sentait point immunisé contre la ruse d’Allah. »

-36- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Sache que je te considère comme quelqu’un de confiance, je n’ai aucun doute à ton sujet, ni de soupçon quelconque, aussi à partir de ce jour tu n’as plus besoin de me consulter. »

La cause : Sidi Taïeb Sefiani (qu’Allah l’agrée) a dit : « Il l’a dit à l’un des ses compagnons qui gérait certaines affaires pour lui (qu’Allah sanctifie son précieux secret).  »

-37- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Il n’y a que le désert qui convient à mes garçons, ils s’y assainiront et y vivront. Quant à la fille, il n’y a que la vie citadine qui lui convient. »

La cause : Sidi Taïeb Sefiani (qu’Allah l’agrée) a dit : « Un certain frère proposa la main de sa fille pour Sidi Mohamed el Habib (qu’Allah l’agrée), il s’excusa en lui disant ces propos-là, et effectivement il ne s’est pas passé une année qu’ils y résidèrent.  »

-38- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Et combien de bien t’a échappé ! ».

La cause : Sidi Taïeb Sefiani (qu’Allah l’agrée) a dit : « Il l’a dit à une personne qui assisté au dhikr du vendredi (le Heïlala) mais sans entrer dans le groupe. »

-39- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« L’affaire de la Zaouiya est gérée directement par Allah. »

La cause : Sidi Taïeb Sefiani (qu’Allah l’agrée) a dit : « Il le disait au sujet de la Zaouiya lorsque ses compagnons ne purent dépenser dans sa construction, et Allah a certainement facilité son affaire. »

Explication : C’est le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui ordonna à Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) de construire la Zaouiya bénie. Pour cela, il devait choisir le meilleur emplacement et le plus pur. Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a donc choisi l’endroit où la Zaouiya est actuellement construite. Autrefois, le quartier s’appelait Dardas et il est connu aujourd’hui sous l’appellation de quartier Blida. Il a acheté ce lieu avec son argent pur et licite.

Il s’agissait d’une ruine où il y avait un grand figuier et c’est à cet endroit justement qu’est enterré Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret). Cette ruine était si effrayante que personne ne pouvait rentrer seul à l’intérieur. Il a été rapporté, selon une source fiable, qu’on entendait à certains moments des voix comme si un groupe était en train de faire du Dhikr et c’était le lieu de visite des Majadhib (Les attirés par Dieu). Avant sa construction, le célèbre majdhoub Sidi Lahbi (qu’Allah l’agrée) mettait son oreille sur la porte et disait au passant : « Venez vers cet endroit pour écouter le Dhikr ». Lorsque la Zaouiya fut construite, ce majdhoub (qu’Allah l’agrée) a dit : « Fès s’est renforcé et surtout Dardas ».

Ensuite Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) acheta ce qu’il y avait aux alentours et parmi ses acquisitions, il y avait une maison qui appartenait à une femme. Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) l’a dédommagé de manière plus que satisfaisante au moment où celle-ci fut sollicitée par des gens jaloux de Seïdina afin qu’elle ne lui cède rien. Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) ordonna qu’elle soit largement dédommagée et il dit à Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) : « Je veux que personne ne puisse s’approprier cet endroit ».

Lorsque Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a voulu commencer la construction, certaines personnes de Fès se sont réunies pour l’en empêcher et ils portèrent cette affaire jusqu’à l’émir des croyants, Maoulana Souleïman, qu’Allah sanctifie son esprit. Celui-ci fut témoin des prodiges de Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) et, en raison de cela, non seulement il ordonna que se fasse la construction, mais en plus il envoya deux bourses d’argent et tout le nécessaire à cette entreprise. Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) refusa ce don et le renvoya au sultan lui faisant comprendre qu’il n’en avait pas besoin, et il lui affirma : « L’affaire de la Zaouiya est gérée directement par Allah ». Malgré cela, le noble Sultan insista pour qu’il garde les bourses d’argent et Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) les accepta, mais il refusa de les utiliser pour les dépenses de la Zaouiya. Il distribua alors tout l’argent aux pauvres et aux nécessiteux.

La construction de la Zaouiya débuta en 1215 de l’hégire (1800 apr. J.-C.). Au commencement des travaux, Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) fut informé que quelques ouvriers, qui participaient à la construction et qui avaient une certaine haine envers lui, faisaient du gaspillage dans les matières en excédant sur les quantités à utiliser. Cela dans le but d’engendrer plus de dépenses et ainsi de saboter l’achèvement de la construction. Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) ne faisait pas attention à leurs agissements, comme s’il n’avait rien vu.

Quand certains compagnons, qui avaient aussi remarqué ce fait, interrogèrent Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) au sujet de cette situation il répondait : « Laissez-les œuvrer ainsi parce qu’en croyant nous tromper en vérité ils nous rendent service, et la Zaouiya est gérée par Allah ». À chaque fois que ces personnes-là augmentaient dans leurs agissements, on trouvait Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) qui augmentait dans sa joie et qui dépensait encore plus. Ensuite Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) décéda et la Zaouiya, dans laquelle il ne restait que peu de travaux, fut alors terminée par les disciples en très peu de temps.

-40- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Si tu l’achètes pour Allah sache alors que tout ce qui s’y trouve comme pierres, arbres et plantations glorifiera Allah – Exalté – et l’ensemble de cette récompense sera inscrit sur ton registre des bonnes actions. » 

La cause : Sidi Taïeb Sefiani (qu’Allah l’agrée) a dit : « Il a dit cela à une personne venue le consulter au sujet de son désir d’acheter un jardin, il a évoqué alors les propos ci-dessus. »

-41- Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« Cinq d’entre eux ont atteint la Qoutbaniya et il en reste encore deux qui l’atteindront, car ils ont reçu la garantie de la Qoutbaniya pour sept. »

La cause : Sidi Taïeb Sefiani (qu’Allah l’agrée) a dit : « Il l’a dit suite à la question au sujet des maître de Wazzan et de qui parmi eux ont atteint le degré des Pôles, aussi a-t-il évoqué ces propos, puis il les a nommé : Maoulana ‘Abdallah Chérif ainsi que son fils Sidi Mohamed, puis ses fils Moulay Touhami et Moulay Taïeb, puis son fils Moulay Ahmed ibn Taïeb (qu’Allah les agrée). »

Explication : Les Maîtres de Wazzan (qu’Allah les agrée) sont des Chérif descendant du célèbre saint et Connaissant Abdsalem ibn Machich (qu’Allah l’agrée). La Tariqa Wazzania aussi appelée Taïbiya Chadhiliya est une branche issue de la Jazouliya, elle eut une grande ampleur au Maroc et en Algérie avant de s’étendre vers l’Egypte et autres.

Son fondateur est le Pôle Sidi ‘Abdallah Chérif (décédé en 1089 H.) puis lui succéda son fils Moulay Mohamed (décédé en 1120 H.) Puis ce fut Moulay Touhami ibn Moulay Mohamed (décédé en 1127 H.). Il fut succédé dans la khilafa de cette Tariqa par Moulay Taïeb ibn Moulay Mohamed qui donna une aura intense à la Tariqa Wazzania au point qu’on la renomma à travers lui en l’appelant Tariqa Taïbiya.

C’est ce Pôle et khalife de cette Tariqa que Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) rencontra lors de sa première venue à Fès durant sa jeunesse alors âgé de vingt et un an, et il s’affilia à lui, ce fut en 1171 H. Sidi Taïeb ibn Mohamed (qu’Allah l’agrée) dirigea la Tariqa Wazzania de 1127 H à 1181 H, date de son décès.

Il est rapporté dans le Rimah du grand Connaissant Hajj ‘Omar Foutiyou (qu’Allah l’agrée) cette anecdote : « Notre Cheikh a rencontré à ses débuts, lors de ses pérégrinations, le Connaissant en Allah, le Chérif Hassanite Moulay Taïeb, le frère du Connaissant en Allah Sidi Chérif Hassani Moulay Touhami originaire de Wazzan et qui était un Pôle. Lorsque Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) le rencontra, il lui dit : « J’ai entendu dire que tu as été honoré d’un immense don. » Moulay Taïeb (qu’Allah l’agrée) lui demanda : « Et quel est-il ? » Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) répondit : « C’est que celui qui te voit, il entrera au Paradis. » Il confirma : « Oui en effet, à part que ce don ne revient pas à moi » ; alors Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) lui demanda : « A qui est-il ? » Il lui répondit : « C’est celui de Cheikh Tha’labi, car celui qui le voit et celui qui voit celui qui l’a vu et celui qui a vu celui qui a vu celui qui l’a vu et cela jusqu’à la 7ème ou 8ème ou 12ème personne, il entrera au Paradis et moi j’ai vu celui qui a vu celui qui l’a vu. »

Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) lui dit alors : « Atteste pour moi que je t’ai vu. » Et Moulay Taïeb (qu’Allah l’agrée) lui dit : « J’atteste certes que tu m’as vu. »

Plus tard Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) reçut lui aussi ce don directement du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe