Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) fut interrogé sur le sujet suivant :

« Est-ce que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) vient en même temps que les deux Anges interrogateurs ou non (dans la tombe) en raison de leur question : «  Que disiez-vous à propos de cet homme ? » Et dans l’éventualité qu’il vienne, est-il vu par l’ensemble des morts ou seulement par ceux qui font partie des bienheureux ? Éclaircissez-nous cela par votre faveur et la lumière de vos sciences d’un éclaircissement édifiant, qu’Allah vous bénisse. Et que la paix soit sur vous. »

« La réponse est, qu’Allah nous assiste, en effet le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) vient avec les deux Anges et ce qui le prouve est la parole que l’Ange adresse au mort : «  Que savais-tu au sujet de cet homme qui vous a été envoyé ?  » On ne peut désigner par cette formulation que quelqu’un de présent. S’il était absent alors il aurait été dit : « Que savais-tu au sujet de l’homme… » Or du fait qu’il s’est adressé au mort de la première manière cela montre clairement que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) est présent à ses côtés. Quant à savoir si le mort peut ou non le voir, c’est là une autre question qui ne trouve pas de preuve au sein de la Loi permettant de s’incliner vers l’une ou l’autre, aussi on se doit de s’arrêter là.

Pour ce qui est de sa présence avec les deux Anges, il est possible que ce soit une présence humaine telle qu’elle est conçue par le commun des gens. Et il est probable aussi que ce soit par son apparence spirituelle dont la réalité est connue seulement par les Connaissants en Allah. Cette apparence a pour attribut le fait qu’elle ne déserte aucun lieu et elle peut être vue en tout endroit au même instant. C’est par cette apparence et cette réalité que l’Ange de la mort (sur lui la paix) est vu et qu’au même instant il peut se saisir de milliers d’âmes situés en des endroits éloignés les uns des autres. Et chaque âme le voit présent auprès d’elle.

Il en est ainsi des Anges interrogateurs (Mounkir et Nakir – sur eux la paix) qui au même instant interrogent des milliers de morts se trouvant en des endroits extrêmement éloignés les uns des autres. Et chacun d’entre ces morts les voient présents tous deux auprès de lui et l’interrogeant. La réalité de cette apparence spirituelle ne peut être perçue que par les Connaissants en Allah, et ils connaissent son apparence, sa modalité et sa saveur spirituelle. Ils n’y trouvent aucune ambigüité en tout ce qui la concerne. Tandis que pour les Gens du voile cette forme d’existence est impossible, et celui qui le prétend auprès d’eux alors il le considère, de par leur savoir, assurément comme un menteur, il se peut même que par leur ignorance, il l’accuse de mécréance. Quant aux Connaissants en Allah ils ne rencontrent aucune difficulté en tout ce qui la concerne. Et que la paix soit sur vous. »

Texte tiré et traduit du livre El Jami’ de Sidi Mohamed ibn El Mechri (qu’Allah l’agrée)

Recherche et traduction par la Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe