J’ai entendu certaines critiques sur le fait que le Prophète (sas) aurait donné sa garantie de sécurité à Cheikh tidjani et l'aurait ainsi libéré de la crainte d’Allah, qu’en est-il ?

REPONSE

Concernant ce point nous aimerions saisir sur quoi se base ce reproche. Si c’est sur le fait que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) accorde des garanties, alors il n’y a aucun reproche en ce domaine, car les cas abondent. En effet, il est rapporté que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Certes, Abou Bakr tu seras le premier individu de ma communauté à entrer au Paradis. » (Rapporté par Abou Daoud et El Hakem)

Selon Oubay ibn Ka’b (qu’Allah l’agrée) le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Le premier homme qu’Allah saluera (au Jour Dernier) ce sera ‘Omar, et il sera le premier à qui Allah tendra la main pour le faire entrer au Paradis. » (Rapporté par Ibn Majah)

Anas ibn Malik (qu’Allah l’agrée) rapporta que : « Lorsque le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) incita les musulmans à dépenser pour la cause d’Allah pour préparer la bataille de Tabouk, ‘Othman (qu’Allah l’agrée) se présenta auprès du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et lui remit en mains la somme de dix mille dinars. Alors le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) dit : « Rien de ce que ‘Othman pourra faire après ce jour ne pourra lui nuire. » Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) répéta sa phrase deux fois. » (Rapporté par Tirmidhi et El Hakem)

Il a dit aussi (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Un ange est venu à moi et il m’a salué, il est venu du ciel et n’était jamais descendu auparavant. Il m’a annoncé que Hassan et Housseïn sont les maîtres de la jeunesse du Paradis et que Fatima est la maîtresse des femmes du Paradis. » (Rapporté par Ibn ‘Asaker selon Houdheyfa (qu’Allah l’agrée)- sahih)

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Fatima est une partie de moi-même, je suis oppressé par ce qui l’oppresse et je suis réjoui par ce qui la réjouit, et certes les liens de parenté seront coupés au Jour Dernier sauf en ce qui concerne mes liens de parenté, mes origines et ceux par alliance. » (Ahmed, El Hakem selon Mousawar (qu’Allah l’agrée) – Sahih)

Il y a de nombreux autres cas à ce sujet. Or, recevoir une annonce de ce genre et y croire ne conduit pas forcément à se croire à l’abri de la ruse d’Allah bien au contraire, mais il est permis d’exprimer notre espérance et notre bonne opinion au sujet d’Allah.

Il est rapporté par Ibn Sa’d selon Mous’ab ibn Sa’d (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Mon père avait la tête sur ma poitrine quand il agonisa. Mes yeux larmoyèrent, il me regarda et me dit : « Pourquoi pleures-tu mon fils ? » Je dis : « À cause de ta valeur et de ce qui t’arrive. » Il dit : « Ne pleure pas pour moi, car Allah ne me fera jamais souffrir et je suis des gens du Paradis. Allah récompense les croyants de leurs bonnes œuvres tant qu’ils agissent pour Allah. Quant aux mécréants, Allah leur allège leurs difficultés (dans ce bas monde) par leurs bonnes œuvres, si bien que quand ils n’en auront plus, il dira : « Que chacun demande la récompense de ses œuvres à celui pour lequel il a œuvré. » »

Aussi, malgré le témoignage favorable et la garantie accordée par le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) en faveur de tel et telle personne, ils n’ont cessé pourtant d’augmenter dans la crainte d’Allah.

Il en est de même pour Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret). Non seulement lui-même ne se croyait point à l’abri de la ruse d’Allah, mais il mettait sans cesse en garde ses compagnons, car il a fondé sa Tariqa sur le fait de ne pas se croire à l’abri de la ruse d’Allah. C’est pourquoi il a dit, comme mentionné dans El Ifadat-l-Ahmediya : « Tout ce que je vous ai annoncé au sujet de cette Tariqa surviendra si on est épargné par la ruse d’Allah, car les prophètes (paix sur eux) malgré la majesté de leur valeur et l’éminence de leur position, ils ne se sentaient point à l’abri de la ruse d’Allah, Allah dit :« Seuls les gens perdus se sentent à l’abri de la ruse d’Allah. » (Sourate 7 Al-Araf, verset 99)»

Il est rapporté aussi dans Djawahirou-l-Ma’ani qu’il a dit (qu’Allah sanctifie son précieux secret) : « Prenez garde ! On cherche protection auprès d'Allah contre le fait de se sentir à l'abri de la ruse d'Allah en ce qui concerne nos péchés et donc de se sentir en sûreté face au blâme d'Allah. Certes, celui qui reste dans cet état vis-à-vis d'Allah et qu’il y reste longtemps, cela est une preuve qu'il va mourir mécréant et on cherche protection auprès d'Allah. »

Il a dit encore sur la même page : « […] et la condition du Ouird est de préserver les prières en groupe et ce qui concerne la Loi (Chari'a). Méfiez-vous encore une fois de vous croire à l'abri de la ruse d'Allah dans l'accomplissement des péchés, car certes c'est la source de la perdition. »

Il est rapporté toujours dans Djawahirou-l-Ma’ani qu’il a dit (qu’Allah sanctifie son précieux secret) : « Je te mets en garde vis-à-vis des particularités qui m’ont été accordées de par la grâce d’Allah, que cela ne te mette pas en sûreté face à la ruse d’Allah, et cela, quelle que soit ta situation. Allah le Très-Haut dit :« Seuls les gens perdus se sentent à l’abri de la ruse d’Allah » (Sourate 7 Al-Araf, verset 99), car certes Allah – qu’Il soit Exalté- au-delà de Ses bienfaits particuliers, Il possède une ruse, une intrigue et une jalousie par lesquelles Il se saisit de Son serviteur d’où il ne s’attend pas et même s’il fait partie de ceux qui ont reçu des particularités. »

Sidi Taïeb Sefiani a rapporté dans El Ifadat-l-Ahmediyaqu’Il fut dit comme éloge à Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) : « Tu vois le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) à l’état de veille et tu as dit ceci et cela […] » Il répondit : « Cela est effectivement vrai, pourtant nous ne cessons d’aspirer à être musulman et par Allah nous n’avons pas encore goûté à l’Islam. »

Il fut rapporté aussi qu’une fois il confisqua les clefs de la mosquée à un groupe de personne soupçonné à cause d’un vol jusqu’à ce que soit éclaircie l’affaire ; or il se rétracta de sa décision et renvoya les clefs en disant : « Je crains que ne s’applique sur nous la parole du Très-Haut : « Et qui est plus injuste que celui qui interdit les mosquées d’Allah », donnez-leur donc les clefs. »

Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit aussi : « La réalité de la ruse c’est la manifestation d’un bienfait sur un serviteur et son accroissement jusqu’à être entraîné à sa perdition à cause de ce même bienfait-là.»

Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) récitait souvent ces vers :

« Celui qui se croit à l’abri de la ruse d’Allah, je jure par Allah qu’il est ignorant.

Celui qui craint la ruse d’Allah, je jure par Allah qu’il est un Connaissant.

Car ne peut être ignorant que celui qui se sent à l’abri d’Allah

Et ne peut être Connaissant que celui qui craint Allah. »

On constate ainsi que Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) est innocent des mauvaises pensées et faux procès de ses détracteurs à son égard, car ce qui anime leurs critiques ce n’est point la recherche de la vérité, mais seulement le désir de le discréditer.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe