Pourquoi l'istighfar de la WADHIFA se limite à Qayyoum. "Astaghfiroullah El 'Adhim alladhi lê ilêha ilê houwa-l-Hayya El Qayyoum " et ne pas rajouter "wa atoubou ilaïhi" par la suite comme le hadith : Selon Ibn Mas'ud (qu'Allah l'agrée), le Messager de Dieu (prière et paix sur lui) a dit:" Celui qui dit:"Je demande mon absolution à Dieu en dehors de qui il y a pas d'autre Dieu, Le vivant, qui assure la bonne marche et la subsistance de toute chose, et je retourne à lui repentant." Dieu l'absout de tous ses péchés quand même il se serait sauvé du combat quand les musulmans s'y engageaient en masse. "(Rapporté par Abou Dawüd et Attirmidhï)

REPONSE

Tout d'abord, il faut savoir que les deux versions existent selon des hadiths sûrs. Maintenant, la raison pour laquelle on privilégie le hadith qui s’arrête à « QAYYOUM » sans rajouter la formule indiquant le repentir « et je me repens auprès de Lui » est qu’en faisant la demande de pardon (Istighfar) seulement, on ne peut être considéré comme menteur, car cela n’implique aucune condition contrairement au repentir.

En effet, si on dit : « Et je me repens auprès de lui » sans remplir les conditions du repentir, on peut alors être considéré comme menteur. Les conditions du repentir sont au nombre de trois :

- L’interruption sur-le-champ du péché,

- Le regret de l’avoir accompli,

- Et la résolution de ne plus jamais y retourner.

C’est à tout cela que fait référence le repentir.

Ainsi, quelqu’un d’insouciant accomplissant selon la première manière n’est pas comme l’insouciant l’accomplissant selon la seconde manière (c'est-à-dire avec le repentir en plus) en raison de ce que cela comporte alors comme mensonge et dérision contrairement à la première manière qui n’est qu’une demande d’absolution comme l’a stipulé l’imam Fakhr Razi (qu’Allah l’agrée).

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe