Je voudrais savoir pourquoi les maîtres ne nous donnent pas tout de suite la Connaissance d'Allah plutôt que de nous laisser comme des disciples pendant si longtemps ?

REPONSE

En ce qui concerne votre requête il faut savoir que l'accès à la Connaissance Divine n'est que selon la Volonté d'Allah. Aucun être, ni aucun saint et cela, quelle que soit sa valeur auprès d'Allah, ne peut octroyer cette Connaissance de lui-même, car cela ne dépend que d'Allah. Le prétendant à la Connaissance Divine doit certes remplir des critères et le cheikh est là pour l'orienter ou le mettre en garde face à ce qui pourrait freiner le disciple dans son cheminement spirituel, en fait il le prépare.

Seïdina Ahmed Tijani (qu'Allah sanctifie son précieux secret) a dit : « […] le cheikh est un guide et une aide et non pas un créateur ou un faiseur, car la création et l'action appartiennent à Allah, tandis que les Chouyoukh indiquent la direction. » Djawahirou-l-Ma’ani

Il a dit également(qu'Allah sanctifie son précieux secret) : « […] il (le disciple) accompagne le Cheikh afin qu’il le guide jusqu’à Allah et vers tout ce qui lui permettra de se rapprocher de Lui. » Djawahirou-l-Ma’ani

Seïdina Ahmed Tijani (qu'Allah sanctifie son précieux secret) a dit encore : « Quant à la Connaissance et la méthode pour y accéder c'est en suivant le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) dans l'ensemble de ses paroles, ses actes, ses états, ses caractères, dans l'observance des Droits Divins -qu'Il soit Glorifié et Exalté- en secret et en public, le tout accompli sincèrement pour Allah sans aucune altération quelconque par des choses mondaines ou celles de l'au-delà. Que tout cela ne soit accompli qu'afin d'Exalter Allah et de Le Magnifier, sur le tapis de l'agrément, de la soumission en s'en remettant à Lui, en comptant sur Lui -qu'Il soit Exalté- en toute chose, en retournant à Lui pour toute chose. » Djawahirou-l-Ma’ani

Parmi les conseils que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) fit transmettre à Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret), il y a : « Ne convoite aucune chose, et ne fournit aucun effort dans l’aspiration d’acquérir quelque chose, mais consacre tes efforts dans l’adoration et l’opposition aux désirs de l’âme (Nefs), car l’aspiration et l’effort ne doivent être qu’en vue de l’adoration et de l’opposition aux désirs de l’âme. Toute autre aspiration, convoitée par l’homme au travers de l’adoration, retarde l’Ouverture. Dis-lui que cela retarde l’Ouverture, dis-lui que cela retarde l’Ouverture, dis-lui que cela empêche l’Ouverture et répète-le-lui trois fois. » Puis il dit : « Occupe-toi d’être au service de Ton Maître dans ce qu’Il t’a ordonné en étant entièrement dépouillé de toute convoitise, mais seulement afin d’Exalter Allah, de Le Magnifier, de Le Louer et Le Sanctifier autant qu’Il le mérite, que ce soit cela qui régit ton vouloir et l’ensemble de tes aspirations. »

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) lui a dit aussi dans une autre communication spirituelle : « Les Hommes qui désirent la Connaissance et l’accès à la Manifestation, s’ils se retrouvent face à Lui, ils n’attendent rien d’autre et ils ne placent rien d’autre avec Lui dans leur cœur qui pourrait de la sorte changer de l’Un pour l’autre, mais c’est par Lui qu’ils accèdent à Lui et ils n’implorent que l’aspiration et le soutien pour Son Amour, et ils L’implorent dans l’absolution et la préservation pour leur sommeil et leur éveil, pour leur manger et leur boire, et ils adorent Allah en toute sincérité. Ils n’attendent de Lui que l’exécution de Sa seule Décision et ils n’implorent que Sa sauvegarde de par le sens des termes utilisés par lesquels ils glorifient leur Maître. Ils ne convoitent, par Son adoration, rien d’autre que d’honorer Son Noble Visage et ils persistent dans cette attitude jusqu’à ce qu’une lumière se répande sur eux depuis leur cœur et qu’ils ne contemplent absolument plus rien qu’à travers elle, au point que s’ils se remémorent un aspect exotérique de la Loi tel qu’ils le concevaient avant l’obtention de cette lumière, ils constatent que c’est comme comparer une vision en pleine nuit par rapport à celle en plein jour. »

Sidi Hajj ‘Ali Harazim (qu’Allah l’agrée) a écrit aussi : « Je te mets en garde mon frère de trouver lent l’accès et même après avoir perduré dans la Voie, car cela est la cause qui empêche d’atteindre l’Espéré, car si tu cheminais durant mille fois la durée de ce monde et que tu n’obtenais après cela de la part d’Allah que la quantité d’un atome, alors sache que ce que tu as atteint est plus immense que tout ce que tu as pu cheminer pour l’atteindre et même si tu ne parviens qu’à l’endurance dans la servitude cela est pour toi une très grande grâce. Je demande à Allah qu’Il t’accorde les clefs de la sagesse et qu’Il agisse envers nous avec Sa Grâce et Sa Miséricorde ».

Pour clôturer et résumer ce qui a été dit précédemment, si un disciple veut espérer un jour avoir accès à la Connaissance Divine alors il se doit de se conformer à la parole de sagesse suivante : « Ne demande pas à Dieu ce qu'Il te doit, mais demande-toi à toi-même ce que toi tu lui dois ».

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe