Au cours d'une causerie religieuse j'ai entendu dire que seule la Tariqa Tijania pouvait mener à Allah les autres voies permettront à leurs disciples de tirer des bénédictions et des récompenses mais sans parvenir à Allah, éclairez-moi s'il vous plaît.

REPONSE

En ce qui concerne les voies spirituelles et le cheminement en elle, sachez avant tout que toutes les voies mènent à Allah et à Sa Connaissance. Cheikh Mohiedine ibn 'Arabi (qu’Allah l'agrée) a dit : « Les Aouliya se trouvent sur les traces de pas des prophètes (sur eux la paix), chaque Wali est sur les pas d'un prophète (sur eux la paix) ». Ainsi, chaque Chouyoukh s'abreuve dans la source spirituelle d'un des prophètes d'Allah (sur eux la paix). Or, bien entendu, la plus haute station spirituelle chez les Chouyoukh est celle qui s'abreuve à la plus haute station chez les prophètes (sur eux la paix) et évidemment c'est celle du Sceau des prophètes, notre maître Mohammed (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui). Cette station spirituelle qui s'abreuve à la station de notre maître Mohammed (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) était connue par les grands hommes de vérité de toutes les époques. Elle fut convoitée et les élites parmi les véridiques ont aspiré à cette dimension spirituelle unique et inégalable qui se situe juste en dessous du degré des prophètes (sur eux la paix) et de celle des compagnons du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) il s'agit de la station du Sceau de la Sainteté Mohammadienne.

Allah (Glorifié et Exalté) dit : « […] Nous élevons les degrés de qui Nous voulons et au-dessus de tout savant se trouve un plus grand savant. » (Sourate 12 joseph, verset 76) et : « […] En vérité la grâce est en la main d'Allah. Il la donne à qui Il veut. La grâce d'Allah est immense et Il est Omniscient. Il réserve à qui Il veut Sa miséricorde. Et Allah est détenteur d'une grâce immense. » (Sourate 3 La famille d’Imran, versets 73 et 74)

En effet, la distinction entre la station du Sceau des saints par rapport à la station de l'ensemble des Pôles et Wali peut être comparée à la distinction existante entre la station du Pôle Suprême (qui est unique à chaque époque) face à celle du commun des gens. Or, c'est bel et bien Seïdina Ahmed Tijani (qu'Allah sanctifie son précieux secret) qui fut gratifié par Allah de cette station. Ainsi, il occupe le plus grand degré de la sainteté, nous ne pouvons développer toutes les précisions par rapport à ce degré et la fonction dans ce degré, mais en résumé tous les Aouliya tirent leurs irrigations spirituelles de lui et lui la tire des prophètes en généralité (sur eux tous la paix) et du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) en particulier, qui lui la tire d'Allah. Le Prophète a dit à ce sujet (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) : « Je suis Abou-l-Qacem (m-à-m : le détenteur du partage), C'est Allah qui donne et moi je partage. » (Rapporté par el Hakem selon Abou Houreyra (qu’Allah l’agrée) hadith Hasan – bon)

C'est à cela que font références les propos suivants de Seïdina Ahmed Tijani (qu'Allah sanctifie son précieux secret) :

- « L'ensemble des Wali entre dans notre groupe, se réclame de notre voie et prend notre Ouird depuis le début de l'existence jusqu'au jour du Jugement »

- « Toute voie qui entre dans la nôtre est abrogée, car notre empreinte superpose toutes les empreintes et notre empreinte ne peut être supportée par une autre. »

- « Je suis celui qui, lorsque ce sera le jour du jugement, un crieur appellera à l'emplacement du Jugement en ces termes : « Ô ! Gens du rassemblement voici votre guide par lequel vous étiez irrigués depuis le début de la création jusqu'à maintenant. »

Donc, non seulement toutes les voies authentiques mènent à Allah et à Sa Connaissance, mais en plus cela se fait par l'intermédiaire de l'irrigation du Pôle Caché, Seïdina Ahmed Tijani (qu'Allah sanctifie son précieux secret) et c'est ce qui est clair et reconnu au sein des maîtres dans la Tariqa. Penser qu'une autre voie spirituelle authentique ne peut donner l'accès à la Connaissance revient à dire que l'irrigation de Seïdina (qu'Allah sanctifie son précieux secret) ne peut leur parvenir alors que c'est inexact.

Cheikh ‘Omar Foutiyou (qu'Allah l'agrée) a expliqué le schéma des stations spirituelles et le rapport des unes par rapport aux autres dans l’irrigation Divine, il a dit que ces stations sont aux nombres de sept :

« - La première : la Présence de la Réalité Ahmadienne et dans le Djawahirou-l-Ma’ani, il est stipulé : « il s’agit là d’une station secrète parmi les secrets d’Allah, Exalté, personne ne peut accéder à ce qu’elle contient comme connaissances, sciences, secrets, émanations, illuminations, états majestueux et caractères purs. Personne ne peut rien en goûter pas même l’ensemble des messagers et prophètes (sur eux la paix) car cela est spécialement réservé au Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) seul et sa station » jusqu’à ce qu’il dise : « Personne ne peut rien en atteindre, il fut particularisé par cette station par la perfection de sa sublimation et le summum de son élévation. »

- La seconde : la Présence de la Réalité Mohammedienne comme il est dit dans le Djawahirou-l-Ma’ani : « c’est par elle que provient toutes les obtentions spirituelles des prophètes et messagers (sur eux la paix) et l’ensemble des anges et rapprochés, l’ensemble des Pôles et véridiques, l’ensemble des Saints et Connaissants » jusqu’à ce qu’il dise : « Tout ce qu’obtient l’ensemble de la création comme science, connaissance, émanation, illumination, élévation, états, stations et caractères, tout cela provient de l’irrigation de la Réalité Mohammedienne. »

- Le troisième : C’est la Présence dans laquelle se trouve nos maîtres les prophètes (sur eux la paix) et chacun proportionnellement à sa perfection et son degré. Ce sont eux qui perçoivent tout ce qui surgit et émane de la Présence de la Réalité Mohammedienne comme l’a indiqué notre Cheikh en faisant allusion à ceux de cette Présence en disant : « Les irrigations spirituelles qui surgissent de l’essence du maître de l’Existence (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) sont recueillies par les essences des prophètes (sur eux la paix) » ainsi que sa parole : « son esprit irrigue les messagers et prophètes (sur eux la paix » exception faite que le Sceau des Saints reçoit une certaine irrigation directement du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) à l’instar des prophètes (sur eux la paix) mais sans atteindre leurs stations.

- Le quatrième : C’est la Présence du Sceau des Saints par qui on reçoit tout ce qui surgit de l’essence des prophètes (sur eux la paix) car il est l’ultime « barrage » (Barzakh) comme il l’a indiqué dans certaines exclamations spirituelles en faisant allusion à cette station comme :

- « Toutes les irrigations qui surgissent de l’essence du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) sont recueillies par les essences des prophètes (sur eux la paix) et tout ce qui surgit et émane des essences des prophètes (sur eux la paix) est recueilli par mon essence et à partir de moi cela est départagé entre l’ensemble des créatures et cela depuis le début de la création jusqu’au jour où on soufflera dans la Trompe de l’Heure, et j’ai été aussi particularisé par des sciences entre moi et lui, et de lui à moi directement que seul Allah connaît, cela sans aucun intermédiaire (en raison de l’héritage et de la délégation). »

- « Je suis le maître des saints tout comme le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) est lui, le maître des prophètes. »

- « Tout wali ne s’irrigue et ne s’abreuve que de notre océan depuis le début de la création et jusqu’au jour où on soufflera dans la Trompe. »

- « Lorsque Allah réunira les gens à la place du Rassemblement, un héraut sera chargé de crier de toute sa voix afin que tout le monde l’entende sur cet emplacement (parmi les saints et les Connaissants) : « Ô gens de l’assemblée ! Voici votre guide par qui vous étiez irrigués. »

- « Mon esprit et son esprit sont ainsi, son esprit irrigue les messagers et prophètes (sur eux la paix) et mon esprit irrigue les Pôles et les Connaissants, et ce, depuis le début jusqu’à l’éternité. »

- « Le Pôle caché est celui qui sert d’intermédiaire entre (le degré) des prophètes (sur eux la paix) et celui des saints »

Par conséquent, tout wali d’Allah, que sa valeur soit grande ou petite, ne recueille une irrigation de la Présence d’un prophète que par son intermédiaire et sans que ce Wali n’en soit conscient ; quant à son irrigation particulière (qu’Allah sanctifie son précieux secret) il la recueille du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) sans que personne d’autre que lui ne puisse y avoir accès.

- La cinquième : C’est la Présence des gens de sa voie, particulière à eux et c’est à leurs sujets que Seïdina (qu'Allah sanctifie son précieux secret) à indiqué dans ses propos :

- « Si les grands Pôles constataient ce qu’Allah a préparé pour les gens de cette voie, certes ils pleureraient en disant : « Ô notre Seigneur ! Nous n’avons rien eu. » »

- « Aucun Wali ne peut espérer atteindre le degré de nos compagnons, même les grands Pôles, à l’exception des compagnons du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).< »

- « Toutes les voies qui entrent dans notre Tariqa sont « caduques »

- « Celui qui délaisse une oraison d’entre les oraisons des maîtres en raison de son entrée dans notre Tariqa Mohammediya qu’Allah a honoré au-dessus de toutes les voies, celui-là Allah le Très-Haut le préservera en ce monde et dans l’au-delà, et il n’a aucune crainte à avoir concernant une calamité s’abattant sur lui, ni de la part d’Allah, ni celle de son Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui), ni de son précédent maître, qu’il soit parmi les vivants ou les morts. Quant à celui qui a pénétré notre groupe et l’a délaissé puis a pénétré dans une autre qu’elle, celui-là s’exposera alors aux malheurs de ce monde ainsi que dans l’autre et il n’atteindra jamais la réussite. »

Cela est en raison du fait, comme vu précédemment, qu’il est bel et bien le Sceau par qui se déverse l’irrigation sur tout autre que lui comme saints, Connaissants, Véridiques et Pôles. Aussi, celui qui délaisse l’irrigué pour rejoindre l’irrigateur celui-là n’a rien à craindre contrairement à celui qui délaisse l’irrigateur pour rejoindre l’irrigué.

Et il a également dit : « Personne d’entre les Hommes de Dieu ne peut prétendre faire entrer l’ensemble de ses compagnons au Paradis sans jugement et sans châtiment, et ce, même s’ils avaient accompli comme péchés ce qu’ils avaient accompli et atteint dans la désobéissance ce qu’ils avaient atteint, excepté pour moi seul, et au-delà de ceci il m’a évoqué (le Prophète – que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) à leurs sujets et m’a garanti des choses qu’il m’est impossible d’évoquer et qui ne se verront et ne se sauront que dans l’au-delà. »

Le point évoquant la préséance de la station des gens de sa Tariqa sur celle des autres maîtres appartenant aux voies de nos maîtres les Aouliya est clair et évident, cela n’est qu’en raison du fait que les gens de sa voie sont les premiers irrigués par ce qui surgit de la Station Mohammedienne et de la station de nos maîtres les prophètes (sur eux la paix) et par conséquent, l’ensemble des gens de sa voie obtient un plus grand degré auprès d’Allah dans l’au-delà que les plus grands Pôles […] ». Fin de citation du Rimah.

La sixième station spirituelle est celle des Connaissants et Saints (qu’Allah les agrée) des autres voies spirituelles et la septième est celle des disciples de ces autres voies.

En résumé, pour en revenir à l'irrigation, et bien selon l'état de proximité elle est plus ou moins forte et intense. C'est comme le soleil, tous les habitants de la terre ont le même soleil, mais sur terre certaines régions sont polaires alors que d'autres sont des déserts. Donc, chez certains il fera - 20 degrés alors que d'autres ont + 40 degrés Celsius et pourtant il s’agit du même soleil qui projette ses rayons de manière égale, mais chacun va le percevoir à la mesure de sa proximité.

Peut-être penserons-nous : « Mais au final c'est la même chose puisque chacun va finir par atteindre la Connaissance quelle que soit sa vitesse de croisière » et alors nous répondons que justement ce n'est pas la même chose, car la Connaissance Divine est illimitée, elle n'a pas de fin. Quand on dit « atteindre la Connaissance », cela ne veut pas dire atteindre la fin, mais en fait cela veut dire ouvrir un horizon et commencer à voyager dans la Connaissance infiniment, éternellement, d’ébahissement en ébahissement. De ce fait, ceux qui sont plus proches auront toujours une longue distance d'avance sur les autres et ils savoureront toujours plus et plus vite et ils recevront toujours plus et plus vite, chacun suivant la proximité de son irrigation et c’est cela que les Connaissants, consumés par le désir ardent, cherchent à atteindre.

Seïdina Ahmed Tijani a dit (qu'Allah sanctifie son précieux secret) : « Le rapport du Wali vis-à-vis du Pôle Caché est similaire au rapport de la lune vis-à-vis du soleil ; Et c'est lui qui détient tout ce que possède l'ensemble des Wali en matière de Perfection Divine et de Secrets Seigneuriaux. Il contient tout cela, mais encore plus, car le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) a dit qu'ALLAH a 300 caractères et que celui qui est constitué d'une seule d'entre elles, ALLAH le fera entrer au paradis. »

Maintenant, si certaines personnes se servent de tels propos (qu'ils soient Tidjani ou pas) pour brandir leur supériorité sur les autres au point de vouloir rabaisser les autres voies ou les autres Wali, hors du cadre de la vérité et de la bienséance, on ne peut pas accuser Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) d'avoir encouragé à cela surtout lorsqu'on sait qu'il a mis en garde en ces termes : « On ne doit pas se moquer du caractère sacré de nos maîtres les Wali ni négliger leur valeur. Honorez le caractère sacré des Wali morts ou vivants, car celui qui honorera leur caractère sacré, Allah honorera le sien et celui qui les méprisera, Allah le rabaissera et se mettra en colère contre lui. Ne dévalorise pas le caractère sacré des Saints. »

Le grand Connaissant et compagnon de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret), le Cheikh el Islam de Tunisie Sidi Ibrahim Riyahi (qu’Allah l’agrée) a écrit ceci : « […] il n’y a que l’ignorant dans le domaine du Haqiqa et de la Loi pour critiquer une autre voie que celle à laquelle il fait partie parmi les voies des Chouyoukh, car toutes les voies sont des guidées d’Allah. Celui qui, dans la science d’Allah, a été devancé pour être Qadiri il en sera ainsi ou pour être Chadhili il en sera ainsi, ou pour être Rahmani il en sera ainsi, mais seulement certaines voies sont meilleures que d’autres […] »

Pour conclure donc, premièrement toutes les voies spirituelles authentiques mènent à la Connaissance d'Allah. Deuxièmement, toutes ces voies tirent leurs facultés d'irrigations de Seïdina Ahmed Tijani (qu'Allah sanctifie son précieux secret) et chacune suivant la proximité de sa station. Troisièmement, la station la plus proche et la plus irriguée par le Pôle Caché est celle des gens de sa voie qui ne peut être atteinte par aucune autre voie en cela. Quatrièmement, même s’il existe une supériorité dans la particularité des gens de sa voie il n'est pas permis de dénigrer les autres voies authentiques et les autres Wali, comme le fait de dire que leurs voies ne peuvent mener à la Connaissance d'Allah, cela reviendrait à dire que l'irrigation du Pôle Caché ne leur parvient pas ou plus, alors que c'est faux comme cela a été vu précédemment.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe