Quelle station caractérise Sidi Ahmed Tidjani vis-à-vis des autres saints ? En quel jour a-t-il atteint la Qotbanniyya au mois de Mouharam et en quelle circonstance ? Quelle date fêtait-il pour l’obtention de sa station ?

REPONSE

En ce qui concerne votre question au sujet de la Station de Seïdina Ahmed Tidjani (qu'Allah sanctifie son précieux secret) par rapport aux autres saints, et bien il a reçu par Allah la grâce de deux stations particulières (La Khatmiya et la Katmiya). Voici un admirable résumé de l'un des grands savants et célèbre Connaissant de la Tariqa Tidjaniya nommé Sidi ‘Arbi ibn Sa-ih (qu'Allah l'agrée), il a expliqué :

« Pour ce qui est de la Khatmiya : il s’agit d’une station qui surpasse toutes les stations de la sainteté et qui n’est devancée par aucune station de sainteté au-dessus de lui. Le détenteur de cette station est l’irrigateur de l’ensemble des Saints (Aouliya) et chacun d’entre eux ne puise que de son océan et ne tire les lumières que de sa niche. Le possesseur de cette station est donc celui qui irrigue l’ensemble des saints, c'est-à-dire avant même que son existence relative ne soit extrait de son existence (réelle) et ainsi qu’après, tout comme l’ensemble des prophètes (sur eux la paix) se sont irrigués du maître de l’existence (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) bien que leurs existences relatives aient précédé son existence (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui). C’est par le fait que l’irrigation provient de sa réalité comme il en a fait allusion dans sa parole : « J’étais déjà prophète alors qu’Adam se trouvait entre l’état d’eau et d’argile. » C'est-à-dire qu’il était déjà un prophète agissant dans le monde des esprits, au courant de sa mission prophétique.

Ainsi, les esprits des prophètes (sur eux la paix) s’irriguaient dans ce monde-là à partir de sa Réalité Ahmedienne, parfaite et sanctifiée, alors que tout autre que lui comme prophète n’était pas conscient de sa prophétie et ne pouvait agir. Il était certes déjà Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) dans la Science d’Allah. Et bien il en est de même pour cet héritier Mohamedien à l’héritage parfait (qu'Allah sanctifie son précieux secret), il était déjà un wali agissant dans le monde des esprits, conscient de sa station de sainteté là-bas, alors que tout autre wali ne fut conscient de sa sainteté qu’après l’avoir atteint dans le monde sensible après avoir été revêtu de leurs corps et leur existence relative, désormais caractérisée à travers lui.

Pour ce qui est de la Katmiya cela signifie que son détenteur possède une Réalité cachée, caractérisée par ce qui constitue le summum des qualités de la sainteté. Cette réalité-là n’est connue de personne d’autre qu’Allah, son Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) et de son détenteur par l’intermédiaire du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) qui lui a dit : « Il m’a dit que j’étais le Pôle Caché, et ce, directement de lui à moi à l’état de veille et non en songe. » On demanda à Seïdina Ahmed Tidjani (qu'Allah sanctifie son précieux secret): « Que veut dire le Pôle Caché ? » Il répondit : « C’est celui qu’Allah a caché à l’ensemble de Ses créatures jusqu’aux anges et aux prophètes sauf le maître de l’existence (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui), car lui le connaît ainsi que sa situation. » Par la suite, il a dit que c’est lui qui détient tout ce qui est obtenu par les Aouliya dans le domaine des Perfections Divines et qui les rassemble […] » Fin de citation

En ce qui concerne votre deuxième question, il a été rapporté de source sûre que Seïdina Ahmed Tidjani (qu'Allah sanctifie son précieux secret) a atteint la Qotbaniyya el 'Oudhma au début du mois de Mouharam de l'année 1214 à 'Arafat tel que cela est cité entre autres dans Mouniyat el Mourid. Par contre, il y a des divergences dans la date exacte du fait que cela n'est mentionné que dans le Machahid de Sidi Hajj ‘Ali Harazim (qu’Allah l’agrée) et qu'il existe justement plusieurs versions de ce livre, certains étant authentiques alors que d'autres sont de fausses versions qui lui sont attribuées. De toute façon, les grands savants de la Tariqa, tel que Hajj Ahmed Soukeïrij (qu’Allah l’agrée), rappellent sans cesse que ce livre n'est pas un livre de fondement auquel il faut se référer. Parmi les versions citées, il est raconté dans un Machahid au sujet de cette attribution de la Qoutbaniya el 'Oudhma ceci :

« Après la mention du Nom d'Allah, la prière sur le Prophète et la louange, ensuite, parmi les choses dont j'ai assisté avec Seïdina la nuit du Dimanche 12 Mouharam en l'année 1214 et cela une heure trente environ après la moitié de la nuit, c'est l'élévation de Seïdina à la station de la Grande Khilafa et cela, à 'Arafat peu avant l'aube (Fajr). Seïdina me prit la main et nous fîmes quelques pas courts et nous nous retrouvâmes alors sur le mont précité, et il ne se trouvait personne d'autre avec Seïdina à part son khalife (c'est-à-dire lui-même). Puis une lumière verte descendit du Vrai comme une énorme lampe jusqu'à ce qu’une sorte de calotte (Chachiya) verte fut posée sur sa tête et jusqu'à maintenant il la porte sur sa tête et c'est le signe qu'il fut hissé à une station qui lui est particulière.» Ensuite, ils sont retournés du mont à leur emplacement en un très court moment.

Quant à la Katmiya elle eut lieu le 18 du mois de Safar de la même année, mais il n'est point mentionné dans les sources sûres de descriptions précises sinon que cela se déroula au cours de la nuit.

Ensuite, concernant votre dernière question sachez que ni Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) de son vivant, ni ses enfants et ses compagnons après sa mort n’ont jamais fêté une des stations qu’il avait atteintes.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe