Je voudrais connaître les circonstances de l'abrogation de la Djaouharatou-l-Kamel ( de 11 grains à 12 grains) et pourquoi reste-t-il encore une divergence à ce point de vue?

REPONSE

Les circonstances de l'abrogation de la Djaouharatou-l-Kamel ne sont pas réellement connues, mais il semble qu’elle eût lieu à la fin de la vie de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) et ce fût la dernière abrogation. En effet, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a enseigné les oraisons à Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) par étape, tout comme lui-même avait reçu le Qoran par étape. À titre d’exemple, il faut savoir qu'autrefois le Wadhifa se faisait pour chaque pilier avec 100 grains (100 Istighfar, 100 Salat ‘ala Nabi, 100 lê ilêha ila Allah) puis, il fût allégé aux nombres connus aujourd'hui (30 Istighfar et 50 Salat Fatihi).

Du fait que l’abrogation concernant la Djaouharatou-l-Kamel eût lieu vers la fin de sa vie et que les disciples se soient répandus dans de nombreux pays, les Mouqadem reçurent la nouvelle au fur et à mesure. Ce qui confirme cette abrogation sans aucune ambiguïté, c'est l'unanimité des agissements de ses grands compagnons et piliers de cette Tariqa tel que Sidi Hajj ‘Ali Tamacini (qu’Allah l’agrée), qui fût désigné par Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) comme dépositaire de la voie et tuteur de ses enfants. De même, il y a Moulay Mohamed ben Abi Nasr El ‘Alawi, Sidi Hajj Abdelwahhab ibn El Ahmar, Sidi Mohamed El Ghali, Sidi Ibrahim Riyahi et d’autres qu'eux (qu’Allah les agrée).

Il faut savoir qu'à l'époque de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret), lui et ses compagnons récitaient onze fois la Djaouharatou-l-Kamel et d'ailleurs c'est encore ce chiffre qui est inscrit dans le livre Djawahirou-l-Ma'ani (car il fut écrit environ 15 ans avant son décès). Par la suite, cela fut abrogé et remplacé par la récitation de douze fois du vivant même de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) mais vers la fin de sa vie. Ainsi, petit à petit, tous les disciples qui ont été mis au courant du changement le firent douze fois à la place de onze fois. Les seuls Tidjani à le réciter onze fois encore aujourd'hui sont ceux qui sont affiliés à travers Cheikh Hamahoullah* (qu’Allah l’agrée) et la raison est que ce Cheikh en question reçut son diplôme d'un Mouqadem originaire de Tlemcen qui accomplissait encore la Djaouharatou-l-Kamel à onze grains. Donc, lui aussi le faisait à onze grains et donnait l'autorisation à ses disciples pour le faire également à onze grains.

Cet événement fit naître un grave conflit disproportionné entre les Tidjani de différentes affiliations, conflit qui provoqua des propos indécents et des actes injustes (envers Cheikh Hamahoullah -qu’Allah l’agrée- et ses disciples) que la Tariqa dans sa particularité et l'Islam dans sa généralité renient entièrement. Dans de telles situations il faut toujours se référer à 'Aïn Madhi (où se trouve le Khalife général de la Tariqa) et à Fès, chose qui n'a pas pu se faire à l'époque en raison du contexte historique (colonisation), aussi aujourd'hui cela peut se faire et ce qu'il faut noter c'est que la Djaouharatou-l-Kamel est récitée 12 fois que ce soit à 'Aïn Madhi ou à Fès.

*Cf. Faq N°23

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe