Quel est l’importance de la sunna dans la tariqa ?

REPONSE

Il faut savoir avant tout que le terme « Sunna » (« Sunan » au pluriel) regroupe en règle générale les dires (Sunna Qaouliya), les actes (Sunna Fi’liya) et les approbations (Sunna Taqririya) du Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). Il y a certaines nuances propres aux différentes disciplines, suivant que l’on soit dans le domaine de la jurisprudence (Fiqh), celui du fondement du Fiqh (Oussoul el Fiqh), ou dans le domaine des Gens du hadith, ainsi les caractères moraux et traits physiques y sont ajoutés.

De même une distinction nécessaire a été établie par les savants afin de répondre aux exigences précises que réclament les avis juridiques et ses implications dans la Loi, ainsi certaines « Sunan » sont classées comme nécessaires alors que d’autres sont méritoires (Moustahab) ou permises (Moubah). Et bien entendu toutes ces classifications et terminologies utilisées par les savants pour définir la Sunna sont fondées.

Dans le cadre du cheminement spirituel la Sunna est abordée par les Maîtres sous un autre angle encore et une profondeur qui n’est pas celui de la simple récompense ou du mérite, mais celui de l’amour ardent envers le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et du besoin de lui ressembler jusqu’à disparaitre dans son imitation extérieure et intérieure et sa bienséance prophétique. Pour eux le suivi est indissociable de l’amour, et l’amour du suivi, car le messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) est le symbole même et la représentation parfaite de l’amour Divin, n’est-il pas le « bien aimé d’Allah », c’est dans cette profondeur qu’ils interprètent la parole du Très Haut :

« Dis : Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate 03 La famille d’Imran, verset 31)

Et la parole du Très Haut : « Et vous avez en l'Envoyé d'Allah un exemple parfait pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » (Sourate 33 Les coalisés, verset 21)

Aussi cette imitation des bienséances prophétiques est-elle une condition indispensable pour l’accès à la Connaissance Divine, Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit : « Quant à la Connaissance et la méthode pour y accéder c'est en suivant le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) dans l'ensemble de ses paroles, ses actes, ses états, ses caractères, dans l'observance des Droits Divins -qu'Il soit Glorifié et Exalté- en secret et en public, le tout accompli sincèrement pour Allah sans aucune altération quelconque par des choses mondaines ou celles de l'au-delà. Que tout cela ne soit accompli qu'afin d'Exalter Allah et de Le Magnifier, sur le tapis de l'agrément, de la soumission en s'en remettant à Lui, en comptant sur Lui -qu'Il soit Exalté- en toute chose, en retournant à Lui pour toute chose. » Djawahirou-l-Ma’ani

Dhoul Noun el Misri (qu’Allah l’agrée) a dit : « Parmi les signes de l’amour d’Allah – Glorifié et Exalté – figure le suivi de son bien aimé (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) dans son caractère, ses actes, dans ses recommandations et sa Sunna. »

Hasan Basri (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le signe de l’amour qu’ils éprouvaient envers Lui c’est le suivi de la Sunna de Son Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). »

Il est rapporté dans Djawahirou-l-Ma’ani que notre bien aimé maître Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) préservait la Sunna dans la totalité, incitant à se conformer à la Tradition Prophétique en toute chose et à ne point se détourner d’elle quelque soit la chose et cela, même sous l’effet de la contrariété sans qu’il n’y ait de gêne à ce sujet.

Il disait (qu’Allah sanctifie son précieux secret) : « Tout le bien est dans le suivi de la Sunna, et tout le mal est dans le fait de déroger avec elle. ».

Il incita à faire ce qu’a fait le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), non pas sur un ton impératif, mais en disant (qu’Allah sanctifie son précieux secret) : « Il est indispensable pour celui qui lui parvient quelque chose d’entre ces bienséances prophétiques, et des délibérations que le Prophète avait accomplies (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) d’y adhérer avec l’objectif de se conformer à elles, ne serait-ce qu’une seule fois. »

De même lorsqu’il constatait que quelqu’un enfreignait un acte de bienséance décrété par la Loi, il l’informait et si la personne était déjà au courant il le réprimandait en lui disant : « Est-ce ainsi que nous enseigne la Sunna ? »

Dans toutes ses exhortations et ses écrits il rappelait l’attachement à la Sunna, tel ce qu’il a écrit au Cheikh el Islam de Tunisie, Cheikh Ibrahim Riyahi (qu’Allah l’agrée) :

« Je te conseille la crainte d'Allah intérieurement et extérieurement et de suivre la Sunna qu'elle soit loin, proche ou exceptionnelle dans les paroles et les actes (…) et de prendre pour chaque situation la Sunna comme juge […] »

Sachez que ce qui doit préoccuper le musulman quotidiennement au cours de sa vie, et encore plus pour celui qui est affilié à cette Tariqa prophétique, c’est de se conformer à la Sunna du Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) dans chaque mouvement et immobilité, dans ses propos et ses actes jusqu’à ce que toute sa vie du matin au soir soit planifiée sur la Sunna du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).

Plus le croyant se conforme à la Sunna et plus il récolte les lumières qui y sont attachées, et alors plus il est élevé et honoré auprès d’Allah. Donc pour compléter ce sujet voici quelques catégories de Sunnan (c’est une approche et non une liste exhaustive) qu’il est possible d’effectuer au cours de la journée, ce sont des œuvres que tout à chacun est capable d’accomplir avec l’intention de suivre le bien aimé d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).

A. Les Sunan relatifs au réveil :

  1. Passer sa main sur le visage pour ôter les effets du sommeil. L’imam Nawawi et ibn Hajr ont déclaré le mérite de cet acte en raison du hadith : « Le Messager d’Allah s’est réveillé, il s’est assis et il a passé sa main sur son visage pour effacer l’effet du sommeil. » (Rapporté par Mouslim)
  2. L’invocation : « Louange à Allah qui nous a fait revivre après nous avoir fait mourir et c’est vers Lui que se fera la Résurrection. » (Rapporté par Boukhari)
  3. L’usage du Siwak : « Lorsqu’il (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) se réveillait de sa nuit il frottait ses dents avec le Siwak. » (Boukhari et Mouslim)
La sagesse liée à cet acte :
  1. Parmi les particularités du Siwak il purifie et tonifie.
  2. Il enlève la mauvaise haleine.

B. Les Sunan relatifs à la toilette :

  1. Entrer aux toilettes avec le pied gauche et en sortir avec le pied droit.
  2. L’invocation pour entrer : « Ô Allah je cherche protection auprès de toi contre les démons mâles et femelles. » (Boukhari et Mouslim)
  3. L’invocation pour sortir : « On te demande Ton Pardon. »

C. Les Sunan liées au Siwak :

Il y a de nombreuses occasions en lesquelles le musulman peut utiliser le Siwak.

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Si je ne craignais pas de trop charger ma communauté, je leur ordonnerais de se frotter les dents avant chaque prière ». (Boukhari et Mouslim)

Il n’y a pas moins de vingt occasions où le musulman peu utiliser le Siwak du jour à la nuit, il l’utilise pour les cinq prières, pour les prières surérogatoires attachées aux prières obligatoires, pour la prière du Douha et du Witr, en entrant dans sa demeure car la première chose qu’accomplissait le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) en entrant chez lui c’est de se passer le Siwak comme l’a rapporté ‘Aïcha (qu’Allah l’agrée), au moment de lire le Qoran, à chaque fois qu’on a une mauvaise haleine, en se réveillant, au moment des ablutions, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Le siwak est un moyen de se purifier la bouche et de susciter la satisfaction du seigneur. » (Rapporté par Ahmed)

D. Les Sunan pour se chausser et se déchausser:

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Quand l'un de vous se chausse, qu'il commence par le pied droit et, quand il se déchausse, par le pied gauche. Que le pied droit soit ainsi le premier chaussé et le dernier déchaussé ». (Boukhari et Mouslim)

Cet acte se répète à maintes reprises pour une personne au cours de la journée, à chaque fois qu’il sort et entre chez lui, qu’il entre et sort de la mosquée…ainsi s’il place l’intention de suivre la Sunna il tirera un énorme profit par ses œuvres quotidiennes.

E. Les Sunan pour s’habiller et se déshabiller :

  1. Dire « Au Nom d’Allah » que ce soit pour s’habiller ou se déshabiller, Nawawi a dit : « Elle est recommandée pour l’ensemble des actes. »
  2. Il doit dire en s’habillant : « Seigneur Dieu ! Je Te demande son bien et le bien de ce pour quoi il a été fabriqué. Je me mets sous Ta protection contre son mal et le mal de ce pour quoi il a été fabriqué ». (Rapporté par Abou Daoud et Tirmidhi)
  3. Il commence par la droite pour s’habiller conformément au hadith du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Lorsque vous vous habillez, commencez par la droite. » (Rapporté par Tirmidhi, Abou Daoud et Ibn Majah)
  4. Il ôte ses habits et son pantalon en commençant par la gauche puis par la droite.

F. Les Sunan pour entrer et sortir de la maison :

  1. Il évoque Allah en disant « Au Nom d’Allah » en entrant conformément au hadith du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Quand l'homme entre dans sa maison et prononce le nom de Dieu à son entrée et au début de son repas, le Diable dit à ses compagnons : « Vous n'avez dans cette maison ni un lieu où passer la nuit, ni de quoi dîner ». Et quand il entre sans prononcer le nom de Dieu, le Diable leur dit : « Vous êtes arrivés au lieu où vous pouvez passer la nuit ». Quand il ne prononce pas le nom de Dieu au début de son manger, le Diable leur dit : « Vous voilà arrivés au lieu où vous avez pour cette nuit le gite et le couvert ». » (Rapporté par Mouslim)
  2. Il dit l’invocation pour entrer : « Seigneur Dieu ! Je te demande un bon retour et une bonne sortie, au Nom d’Allah nous sommes rentrés et au Nom d’Allah nous sommes sortis et en Allah nous plaçons toute notre confiance. » (Rapporté par Abou Daoud)
  3. Il passe le Siwak : « Lorsqu’il (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) entrait dans sa maison, il commençait par se passer le Siwak » (Rapporté par Mouslim)
  4. Saluer conformément à la Parole du Très Haut : « Quand donc vous entrez dans des maisons, adressez-vous mutuellement des salutations venant d'Allah, bénies et agréables. » (Sourate 24 La Lumière, verset 61)
  5. Pour sortir de la maison il faut réciter l’invocation suivante : « Au Nom d’Allah, je place ma confiance en Allah et il n’y a de force et de puissance qu’en Allah » il lui sera dit (par les anges) : « Ces paroles te suffisent en fait de protection et tu es bien guidé » et le Diable s’éloigne de lui. » (Rapporté par Abou Daoud et Tirmidhi)

Le profit récolté dans cette façon de sortir de chez soi c’est :

  • Cela suffira au serviteur face à tout souci dessituations de ce monde et de l’au-delà.
  • Cela sera une préservation pour le serviteurcontre tous les maux et les préjudices provenant des humainset des Djinns.
  • Le serviteur est guidé par Allah dans toutes les situations touchant à ce monde et celle de l’au-delà.

Remarque : Pour la maison on entre et on sort du pied droit.

G. Les Sunan liées à la marche vers la mosquée :

  1. Prononcer la formule « Allahou Akbar » (Takbir) en allant à la mosquée, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Si les gens savaient quelle récompense se trouve dans l'appel à la prière et dans le premier rang (des orants) et s'ils ne trouvaient que le tirage au sort pour se départager, ils le feraient. S'ils savaient ce qu’il y a dans la grandeur, ils y rivaliseraient. Et s'ils savaient quelle récompense il y a à assister à la prière en commun du soir et à celle de l'aube, ils y viendraient même en se traînant. » (Boukhari et Mouslim)
  2. L’imam Nawawi a dit : « Le terme « dans la grandeur » signifie accomplir le Takbir en se rendant à la prière. »

  3. L’invocation pour se rendre à la mosquée : « Seigneur Dieu ! Mets la lumière dans mon cœur, et de la lumière sur ma langue, et de la lumière dans mon ouïe, et de la lumière dans ma vue, et de la lumière derrière moi, et de la lumière devant moi, et de la lumière au-dessus de moi et de la lumière en-dessous de moi, et Seigneur Dieu fais moi don de lumière. » (Rapporté par Mouslim)
  4. Marcher avec sérénité et dignité, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Si vous entendez l’appel alors marchez vers la prière avec sérénité et dignité… » (Rapporté par Boukhari et Mouslim)
  5. La sérénité désigne des mouvements calmes et le délaissement de la nonchalance.

    La dignité signifie le fait de baisser le regard, de baisser sa voix et de ne pas détourner son attention.

  6. Partir à la mosquée en marchant : Les théologiens ont précisé qu’il est recommandé par la Sunna de ne pas faire de grands pas et de ne pas s’empresser en marchant vers la mosquée afin de multiplier les récompenses attachées à cette marche, tel que cela est stipulé dans les énoncés de la Loi qui montre le mérite d’augmenter le nombre de pas en allant à la mosquée. Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Voulez-vous que je vous indique l'œuvre par laquelle Allah efface les fautes et élève les degrés ? » Ils dirent: « Bien sûr que oui, ô Messager de Dieu ! » …et parmi ce qu’il a évoqué, il a dit : « Multipliez vos pas en allant vers les mosquées » » (Rapporté par Mouslim)
  7. L’invocation de l’entrée à la mosquée après avoir préalablement prié sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Seigneur Dieu ! Ouvre-moi les portes de Ta Miséricorde. » (Rapporté par Nassa-i, Ibn Majah, ibn Khouzeïma et Ibn Hibban)
  8. Avancer son pied droit pour entrer à la mosquée conformément à la parole de Anas ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : « Il fait partie de la Sunna le fait d’entrer à la mosquée par le pied droit et d’en sortir avec le pied gauche. » (Rapporté par El Hakem)
  9. S’avancer au premier rang, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Si les gens savaient quelle récompense se trouve dans l'appel à la prière et dans le premier rang (des orants) et s'ils ne trouvaient que le tirage au sort pour se départager, ils le feraient… » (Boukhari et Mouslim)
  10. L’invocation en sortant de la mosquée : « Quant il sort qu’il dise : « Seigneur Dieu ! Je te demande de m’accorder Ton immense Grâce. » » (Rapporté par Mouslim) et Nassa-i a rajouté que l’on doit prier sur le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) aussi en sortant.
  11. Avancer son pied gauche pour sortir de la mosquée conformément à ce qui a été évoqué précédemment.
  12. La prière de salutation à la mosquée, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Lorsque l’un d’entre vous entre à la mosquée qu’il ne s’assoit pas avant d’avoir accompli deux unités de prière (rak’a) » (Boukhari et Mouslim)

Remarque : La prière de salutation à la mosquée ne s’accomplit qu’au moment où il est permis de prier.

H. Les Sunan de l’appel à la prière (Adhan) :

Il y a cinq Sunna qui sont rattachées comme l’a évoqué Ibn Qayyim dans Zad Ma’ad :

  1. Celui qui entend l’Adhan doit répéter tout ce que dit le Mouadhan sauf lorsqu’on arrive à la parole « Venez à la prière » et « Venez au succès » on doit dire : « Il n’y a de force et de puissance qu’en Allah » comme cela a été rapporté par Boukhari et Mouslim. Celui qui s’astreint à le faire alors le Paradis lui est réservé comme cela est rapporté dans le Sahih de Mouslim.
  2. Celui qui répète l’Adhan doit dire : « J'atteste qu'il n'est de Dieu que Allah, sans aucun associé, et que Mohammad est Son Esclave et Son Messager. J'ai accepté Allah comme Seigneur et Maître, Mohammad comme Messager et l'Islam comme religion. » (Rapporté par Mouslim) Par cela il se voit absout de ses péchés.
  3. Il doit prier sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) après avoir fini de répéter après le Mouadhan, en effet le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Quand vous entendez l'appel du Mouadhan, dites après lui la même chose que lui, puis priez sur moi car, toutes les fois que quelqu'un prie sur moi une fois, Allah lui donne en contrepartie dix bénédictions… » (Rapporté par Mouslim) Ainsi par cela Allah lui octroie dix bénédictions.
  4. Après avoir prié sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) il dit cette invocation : « Seigneur Dieu ! Maître de cet appel parfait et de cette prière inaltérable, donne à Mohammad le pouvoir d'intercession et la place d'honneur. Ressuscite-le dans la position louable que Tu lui as promise. » (Rapporté par Boukhari) Par cela il obtient l’intercession du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).
  5. Ensuite il invoque pour lui-même et il demande à Allah sa grâce, car il sera exaucé conformément à la parole du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Dites comme ils disent (les Mouadhans) et lorsque vous finissez alors demandez et vous serez exaucés.» (Rapporté par Abou Daoud)

I. Les Sunna lorsqu’on rencontre des gens :

  1. Passer le Salam : Le Messager de d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) fut interrogé : « Quel est le meilleur Islam ? » Il lui dit : « Tu donnes à manger et tu salues ceux que tu connais et ceux que tu ne connais pas ». (Rapporté par Boukhari et Mouslim). Il en est de même en les quittant.
  2. Le sourire : Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Ne méprise aucune bonne action si petite soit-elle, comme le fait d’accueillir ton frère avec un visage souriant ». (Rapporté par Mouslim)
  3. Serrer la main : Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Dès que deux Musulmans qui se rencontrent se serrent la main, Allah les absout de leurs péchés avant qu'ils ne se quittent ». (Rapporté par Abou Daoud, Tirmidhi et Ibn Majah).

L’imam Nawawi a dit : « Sache que le fait de serrer la main est recommandé à chaque fois que l’on se rencontre. »

J. Les Sunan liées au manger avant le commencement et pendant :

  1. Se laver les mains : Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « La bénédiction de la nourriture est l'ablution avant et après elle. » Les commentateurs ont spécifié que par le terme général « ablution » c’est le lavage des mains et le rinçage de la bouche qui est visé. ‘Aïcha rapporte : « … quand il désirait manger, il se lavait les mains. » (Rapporté par Nassa-i)
  2. Prononcer le Nom d’Allah : « Bismillêh » avant de commencer. Si on a oublié de le faire à son début dire quand on s’en rappelle : « Au Nom de Dieu à son début et à sa fin. » (Rapporté par Abou Daoud et Nassa-i)
  3. Manger avec la main droite.
  4. Manger la nourriture se trouvant devant soi.
  5. Ces Sunna là (2, 3 et 4) sont toutes rapportées dans le hadith où le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Ô jeune enfant prononce le nom de Dieu, mange avec ta main droite et mange de devant toi. » (Rapporté par Mouslim)

  6. Ramasser la nourriture si elle tombe et la manger conformément au hadith : « Quand l'un de vous laisse tomber une bouchée, qu'il la ramasse, l'essuie et la mange… » (Rapporté par Mouslim)
  7. Manger avec trois doigts conformément au hadith : « Il mangeait avec ses trois doigts. » (Rapporté par Mouslim)
  8. La posture d’assise pour manger : Soit il se tient assis sur ses genoux ou bien il bien il relève la jambe droite et s’assit sur la gauche, et c’est ce qui est préférable comme l’a évoqué Ibn Hajr dans « El Fath ».

K. Quant aux Sunan après avoir fini de manger :

  1. Bien essuyer le plat et lécher ses doigts, c’est ce qu’a recommandé le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) en ajoutant : « Vous ne savez pas dans quelle partie se trouve la bénédiction Divine. » (Rapporté par Mouslim)
  2. Prononcer la louange d’Allah après avoir mangé, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Allah est certainement satisfait du serviteur qui mange une nourriture et louange Allah pour cela. » (Rapporté par Mouslim). Parmi les invocations que disait le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) après manger, il y a : « La louange est à Allah qui m'a procuré ce manger et me l'a octroyé alors que je n'ai ni pouvoir ni force. » (Rapporté par Abou Daoud, Tirmidhi et Ibn Majah). Celui qui dit cette formule se voit absout de tous ses péchés passés.
  3. Se laver les mains et rincer sa bouche comme évoquéeprécédemment.

L. Les Sunan liées à la boisson :

  1. Prononcer le Nom d’Allah : « Bismillêh »
  2. Boire de la main droite.
  3. Boire en plusieurs fois en respirant en dehors du récipient, il a été rapporté : « Le Messager de Dieu (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) buvait en trois fois et respirait profondément après chacune d'elle en dehors du récipient ». (Rapporté par Boukhari et Mouslim)
  4. Il est préférable de boire assis bien qu’il soit permis de boire debout.
  5. Prononcer la louange d’Allah après avoir bu, il est rapporté que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Ne buvez pas d'une seule traite à la manière des chameaux. Mais buvez en deux ou trois fois. Prononcez le nom de Dieu au moment de boire et dites à la fin : « La louange est à Allah » ». (Rapporté par Tirmidhi)

M. La Sunna avant de quitter une assemblée :

Il est recommandé de dire la formule d’expiation de l’assemblée, en effet : « Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), à la fin de sa vie, disait quand il se disposait à se lever de son cercle : « Gloire et pureté à Toi, Seigneur Dieu, ainsi que Ta louange. J'atteste qu'il n'est de dieu que Toi. Je Te demande Ton absolution et je reviens à Toi repentant ». Un homme dit : « Ô Messager d’Allah ! Tu dis là certainement des mots que tu ne disais pas avant ». Il lui dit : « Cela efface les péchés qu'on a pu commettre dans le cercle ». (Rapporté par Abou Daoud)

Combien d’occasions s’offrent à nous pour pratiquer cette Sunna dans la journée où l’on se réunit avec des frères, notre famille, nos femmes et nos enfants, combien d’occasions de glorifier notre Seigneur, de proclamer sa louange et son Unicité, de demander le pardon et d’être repentant et ainsi d’expier nos péchés simplement en prononçant cette invocation avant de se quitter.

N. Les Sunan avant de dormir :

  1. Être en état d’ablution : Al Bara (qu’Allah l’agrée) dit : « Le Messager de Dieu (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) m'a dit : « Quand tu veux te mettre au lit, fais tes ablutions comme pour la prière… » (Boukhari et Mouslim)
  2. Dire l’invocation suivante : « Seigneur Dieu! C'est en Ton Nom que je vis et que je meurs. » (rapporté par Boukhari)
  3. Rassembler la paume des mains et crachoter sur elles (sans émettre de salive) puis réciter la Sourate Ikhlas 112, la Sourate Falaq 113 et la Sourate Nas 114, ensuite essuyer avec ses paumes tout ce que l’on peut de son corps en commençant par la tête et le visage, et en tout on accomplit trois fois cette opération, comme cela est rapporté par Boukhari.
  4. Réciter le Verset du Trône (Sourate 2 verset 255) comme rapporté par Boukhari. En récitant les points 3 et 4 la personne est préservée et les démons ne peuvent l’approcher.
  5. Balayer le lit : « Quand l'un de vous s'apprête à se mettre dans son lit, qu'il balaie le lit avec son drap plié car il ne peut pas savoir ce qui y est entré après lui… » (Rapporté par Boukhari et Mouslim)
  6. S’étendre sur le côté droit, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Quand tu vas te mettre dans ton lit….étends-toi sur le côté droit… » (Boukhari et Mouslim)
  7. Mettre la main droite sous sa joue il est rapporté : « quand il voulait dormir, il mettait sa main droite sous sa joue… » (Rapporté par Abou Daoud)
  8. Réciter des invocations, il existe de nombreuses formules d’invocations avant de dormir en voici l’une d’entre elles : « Seigneur Dieu ! J'ai abandonné mon âme à Toi. J'ai tourné mon visage vers Toi. Je m'en suis remis en tout à Toi. Je me suis adressé à Toi dans l'espoir de Ta récompense et dans la crainte de Ton châtiment. Nul refuge contre Toi ailleurs qu'auprès de Toi. J'ai cru à Ton Livre que Tu as fait descendre et à Ton Prophète que Tu as suscité ». Si tu meurs ce soir-là, tu meurs dans la saine nature de l'Islam. Fais de cette prière les dernières paroles que tu prononces ». (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Qu’Allah nous permette de nous approfondir dans le suivi et l’amour du Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) en vu de l’Agrément d’Allah.

A2 : ALLAHOUMMA BIKA ASBAHNA WA BIKA AMSAÏNA WA BIKA NAHIYA WA BIKA NAMOUTOU WA ILAÏKA NOUCHOUR.

اللَّهُمَّ بِكَ أصْبَحْنا، وَبِكَ أمْسَيْنا، وَبِكَ نَحْيا، وَبِكَ نَمُوتُ وَإِلَيْكَ النُّشُورُ

B2 : ALLAHOUMMA INI A’OUDHOU BIKA MINAL KHOUBTHI WAL KHABA-ITH.

اللَّهُمَّ إني أعُوذُ بِكَ مِنَ الخُبْثِ وَالخَبَائث‏

B3 :GHOUFRANAKA

غُفْرَانَكَ

E2 : ALLAHOUMMA LAKA-L-HAMDOU ANTA KASAOUTINI ASALOUKA KHAÏRAHOU WA KHAÏRA MA SOUNI’A LAHOU WA A’OUDHOU BIKA MIN CHARRIHI WA CHARRI MA SOUNI’A LAHOU.

اللَّهُمَّ لَكَ الحَمْدُ أنْتَ كَسَوْتِنِيهِ، أسألُكَ خَيْرَهُ وَخَيْرَ ما صُنِعَ لَهُ، وأعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّهِ وَشَرّ ما صُنِعَ لَهُ

F2 : ALLAHOUMMA INNI ASALOUKA KHAÏRA MAOULIJI WA KHAÏRA MAKHRAJI BISMILLÊH WALAJNA WA BISMILLÊH KHARAJNA WA ‘ALA-LLAH RABBINA TAWAKALNA.

اللَّهُمَّ إِنِّي أسألُكَ خَيْرَ المَوْلِجِ وَخَيْرَ المَخْرَجِ، باسْمِ اللَّهِ وَلجْنا، وباسْمِ اللَّهِ خَرَجْنا، وَعَلى اللَّهِ رَبِّنا تَوَكَّلْنا

F5 : BISMILLÊHI TAWAKALTOU ‘ALA-LLAH WA LA HAOULA WA LA QOUWWATA ILLÊ BILLÊHI.

باسْمِ اللَّهِ، تَوَكَّلْتُ على اللَّهِ، وَلاَ حَوْلَ وَلاَ قُوَّةَ إِلاَّ باللَّهِ

G2 : ALLAHOUMMA AJ’AL FI QALBI NOURAN, WA FI LISANI NOURAN, WAJ’AL FI SAM’I NOURAN, WAJ’AL FI BASARI NOURAN, WAJ’AL MIN KHALFI NOURAN, WA MIN AMAMI NOURAN, WAJ’AL MIN FAOUQI NOURAN, WA MIN TAHTI NOURAN, ALLAHOUMMA A’TINI NOURAN.

اللَّهُمَّ اجْعَلْ في قَلْبِي نُوراً، وفي لِسانِي نُوراً، وَاجْعَلْ في سَمْعِي نُوراً، وَاجْعَلْ في بَصَري نُوراً، وَاجْعَلْ مِنْ خَلْفِي نُوراً، وَمِنْ أمامي نُوراً، وَاجْعَلْ مِنْ فَوْقي نُوراً وَمِنْ تَحْتِي نُوراً، اللَّهُمَّ أعْطِني نُوراً

G5 : Prier sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) puis dire : ALLAHOUMMA AFTAHLI ABWABA RAHMATIKA.

اللَّهُمَّ افْتَحْ لي أبْوَابَ رَحْمَتِكَ

G8 : Prier sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) puis dire : ALLAHOUMMA INNI ASALOUKA MIN FADLIKA.

اللَّهُمَّ إني أسألُكَ مِنْ فَضْلِكَ

H1 : LA HAOULA WA LA QOUWWATA ILLÊ BILLÊH.

لا حول ولا قوّة إلا باللّه

H2 : ACH-HADOU AN LÊ ILÊHA ILLA-LLAH WAHDAHOU LÊ CHARIKA LAHOU, WA ANNA MOUHAMMADAN ‘ABDOUHOU WA RASOULOUHOU, RADITOU BILLÊHI RABBAN, WA BI MOUHAMMADIN RASOULAN, WA BIL ISLAM DINAN.

أشْهَدُ أنْ لا إله إلاَّ اللَّهُ وَحْدَهُ لا شَرِيكَ لَهُ، وَأنَّ مُحَمَّداً عَبْدُهُ وَرَسُولُهُ، رَضِيتُ باللَّهِ رَبّاً، وبِمُحَمَّدٍ صلى اللّه عليه وسلم رَسُولاً، وبالإِسْلامِ دِيناً

H4 : ALLAHOUMMA RABBI HÊDHIHI DA’WATI TAMMATI, WA SALATI-L-

QA-IMATI, ATI MOUHAMMADAN AL WASILATA WAL FADILATA, WA BA’ATH-HOU MAQAMAN MAHMOUDAN ALADHI WA’ADTAHOU.

اللَّهُمَّ رَبِّ هَذهِ الدَّعْوَةِ التَّامَّةِ وَالصَّلاةِ القائِمةِ، آتِ مُحَمَّداً الوَسِيلَةَ والفَضِيلَةَ، وابْعَثْهُ مَقاماً محموداً الذي وَعَدْتَهُ

J2 : BISMILLÊHI AWWA LAHOU WA AKHIRAHOU

باسم اللَّهِ أوَّلَهُ وآخِرَهُ

K2 : EL HAMDOU LILLÊHI ALLADHI AT’AMANI HÊDHA, WA RAZAQANIHI MIN GHAÏRI HAOULIN MINNI WA LÊ QOUWWATIN.

الحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِي أطْعَمَنِي هَذَا وَرَزَقَنِيهِ مِنْ غَيْرِ حَوْلٍ مِنِّي وَلاَ قُوَّةٍ

M : SOUB-HANAKA ALLAHOUMMA WA BIHAMDIKA ACH-ADOU AN LÊ ILÊHA ILA ANTA, ASTAGHFIROUKA WA ATOUBOU ILAÏKA.

سبحانك اللهم وبحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت ، استغفرك وأتوب إليك

N2 : BISMIKA ALLAHOUMMA AHIYA WA AMOUTOU.

باسْمِكَ اللَّهُمَّ أحْيا وأمُوت

N8 : ALLAHOUMMA ASLAMTOU NEFSI ILAÏKA, WA FAWADTOU AMRI ILAÏKA, WA ALJA-TOU DHAHRI ILAIKA RAGHBATAN WA RAHBATAN ILAIKA LA MALJA-A WA LA MANJA MINKA ILLA ILAIKA AMANTOU BI KITEBIKA ALADHI ANZALTA WA NABIYYIKA ALADHI ARSALTA.

اللَّهُمَّ أسْلَمْتُ نَفْسِي إِلَيْكَ، وَفَوَّضْتُ أمْرِي إِلَيْكَ، وَألجأْتُ ظَهْرِي إِلَيْكَ، رَغْبَةَ وَرَهْبَةً إِلَيْكَ، لا ملجأ وَلا مَنْجَى مِنْكَ إِلاَّ إِليْكَ، آمَنْتُ بِكِتابِكَ الَّذي أنْزَلْتَ، وَنَبِيِّكَ الَّذي أَرْسَلْتَ

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe