Question : J'aimerais avoir quelques renseignements sur les méfaits de la fornication. Quelles pourraient-être leurs répercutions dans l'élan spirituel de l'individu ? Quel est le châtiment que peut encourir le pécheur ? En effet quelques conseils de votre part nous serons très précieux. Que Dieu vous garde.

REPONSE

Nous vous félicitons pour avoir posé votre question, cela est la preuve que vous vous souciez d'apprendre et de connaître, qu'Allah vous récompense.

Voici ce qu'en dit Allah le Très Haut et son Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) :

Allah le Très Haut dit : « (68) Qui n’invoquent pas d’autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit ; qui ne commettent pas de fornication – car quiconque fait cela encourra une punition (69) et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d’ignominie » (Sourate 25 Le discernement, versets 68 et 69)

Allah le Très Haut dit : « Et n’approchez point la fornication. En vérité c’est une turpitude et quel mauvais chemin » (Sourate 17 Le voyage nocturne, verset 32)

Allah le Très Haut dans Sa noble parole nous ordonne de ne pas approcher la fornication et non pas seulement de ne pas l’accomplir. En effet, l’acte sexuel de la fornication est précédé par la fornication des yeux, des mains, des pieds…Ainsi, à force d’irriguer notre cœur par le biais de ses sens, en laissant les yeux se délecter de l’illicite, en autorisant notre main à toucher avec désir ce qui ne lui est pas permis et en dirigeant nos pas vers les lieux nous permettant d’assouvir nos convoitises passionnelles, on emprunte le chemin qui mène vers ce grand péché.

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit dans un hadith authentique rapporté par Ahmed : « Les yeux se rendent coupables de fornication, les mains se rendent coupables de fornication, les pieds se rendent coupables de fornication et les parties intimes se rendent coupables de fornication. » Dans une variante de ce hadith, le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit, après avoir énuméré la fornication des yeux, des mains et des pieds : « Puis les parties intimes le concrétisent ou non »

Abou Bourda (qu’Allah l’agrée) rapporte : « Quand Abou Moussa (qu’Allah l’agrée) fut proche de la mort, il dit : « Ô mes fils, souvenez-vous de l’homme au pain. Il y avait un ermite qui s’adonnait à l’adoration dans sa tour pendant soixante-dix ans et il n’en descendait qu’un seul jour. Il vit une femme et en fut séduit, il resta avec elle pendant sept nuits. Puis il prit conscience de son péché. Il sortit en se repentant, à chaque pas qu’il faisait il priait et se prosternait. La nuit le poussa à chercher refuge dans une boutique où se trouvaient également douze pauvres et il fut si fatigué qu’il s’installa près de deux d’entre eux. Il y avait aussi un moine qui faisait l’aumône de pain à chacun d’entre eux chaque nuit. L’homme au pain arriva et commença à le distribuer et il en remit un à l’ermite, croyant qu’il était l’un d’entre eux. Celui des douze pauvres qui n’avait pas reçu sa part clama : « Pourquoi n’ai-je pas reçu mon pain ? » Et l’autre répondit : « Crois-tu que je t’en ai privé ? Demande si l’un de vous n’a pas reçu deux pains » Les autres lui dirent : « Non » alors l’homme au pain lui déclara : « Par Allah ! Ce soir tu n’auras rien. » L’ermite prit alors son pain et le donna au pauvre qui n’en avait pas reçu. Le lendemain l’ermite fut retrouvé mort, et il fut jugé pour ses œuvres. On déposa sur un côté de la Balance ses soixante-dix ans d’adorations et sur l’autre son péché de sept nuits et c’est les sept nuits qui pesèrent le plus lourd et elles l’emportèrent ainsi sur ses adorations. Puis on pesa le pain contre ses sept nuits et c’est le pain qui l’emporta. Abou Moussa (qu’Allah l’agrée) ajouta : « Souvenez-vous toujours de l’histoire de l’homme au pain. » »

Voilà comment à partir de la fornication des yeux cet ermite est passé à celui des pieds en se rendant auprès d’elle, puis des mains, et pour finir à concrétiser la fornication par ses parties intimes. Ce grand péché l’a emporté dans la Balance sur ses soixante-dix années d’adoration et si Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté) n’avait pas accepté son repentir en lui permettant d’accomplir une œuvre qui le rachète, alors l’ermite serait tombé dans les punitions réservées aux fornicateurs et fornicatrices dont nous allons voir un aperçu :

Selon Boukhari et Mouslim, le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui fornique n’est pas croyant au moment où il commet l’acte… »

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit aussi : «Lorsque le serviteur commet la fornication, la foi sortira de lui et se transformera en une ombre qui couvrira sa tête. S’il renonce, la foi lui reviendra. » (Abou Daoud- Sahih)

‘Ata (qu’Allah l’agrée) a dit, en interprétant ce verset concernant l’Enfer : « Il a sept portes […] » (Sourate 15 Al Hijr, verset 44), il a dit (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui): « La porte où on trouvera le plus d’angoisse, de chaleur, d’amertume et d’où sortira l’odeur la plus nauséabonde est celle des fornicateurs et des fornicatrices qui ont commis cet acte en sachant la gravité de ce péché » (Boukhari)

Ibn Makhoul Dimachqi (qu’Allah l’agrée) a dit : « Les réprouvés sentiront une odeur très écœurante et ils diront : « Nous n’avons jamais trouvé une odeur qui soit plus puante qu’elle. » On leur dira : « C’est l’odeur des parties génitales des fornicateurs » »

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a aussi dit en ce sens : « Les sept cieux et les sept terres ainsi que les montagnes maudissent la personne âgée qui commet la fornication. (En Enfer) une puanteur tellement forte se dégagera des parties intimes de ce genre de personnes qu'elle fera souffrir les gens de l’Enfer. » (Ahmed ibn Hanbal)

Ibn Zaïd, un des maîtres de l'exégèse coranique (qu’Allah l’agrée) a dit : « Les gens de l'Enfer souffriront de l'odeur se dégageant du sexe des fornicateurs. »

Parmi les dix commandements qu’Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté) a prescrit à Moussa (sur lui la paix) figure : « Ne vole pas, ne fornique pas car sinon Je te voilerai Mon Visage ! »

On a rapporté que le Prophète d'Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Iblis envoie ses soldats sur la terre et leur dit : « Celui d'entre vous qui réussit à égarer un musulman, je le parerai d'une couronne ! » Le Prophète d'Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) continua :« Il fera rapprocher de lui celui qui égarera le plus un musulman. Ils s'élancent puis, à leur retour, l'un d’entre eux, maudit soit-il, dit : « Je n'ai pas cessé de harceler untel jusqu'à ce qu'il divorce de sa femme. » Iblis, maudit soit-il, lui dit : « tu n'as rien fait ! Il se mariera avec une autre ! » Un autre, maudit soit-il, lui dit : « Je n'ai pas laissé untel en paix jusqu'à ce que j'ai semé la discorde entre lui et son frère ». Il lui dit, maudit soit-il : « Tu n'as rien fait ! Il se réconciliera avec lui ! » Un autre lui dit : « Je n'ai pas laissé untel jusqu'à ce qu'il ait forniqué ! » Iblis lui dit alors, maudit soit-il : « C'est excellent ce que tu as fait ! » Et il le rapproche de lui et le pare de la couronne. » (Ibn Hibban selon Abou Moussa)

Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Après le polythéisme, il n’y a pas un péché plus grave au regard d’Allah qu’une goutte de sperme que met un homme dans l’utérus d’une femme qui n’est pas sa femme. »

Samoura Ibn Joundoub (qu’Allah l’agrée) a rapporté ce songe du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), qui a dit : « Je partis en compagnie de Djibril et de Mikaïl (sur eux la paix), et nous arrivâmes à une place semblable à un four dont l'orifice était étroit tandis que le fond était vaste, d'où nous entendîmes un bruit confus. Nous regardâmes et nous vîmes des hommes et des femmes nus qui criaient et hurlaient lorsque la chaleur (des flammes) d'en dessous parvenait jusqu'à eux, et ce, en raison de sa (terrible) intensité. Je demandai à Djibril : « Ô Djibril ! Qui sont ces gens-là ? » Il répondit : « Ce sont les fornicateurs et les fornicatrices. Ceci est leur châtiment jusqu'au Jour du Jugement Dernier. » » (Boukhari)

Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « La fornication amène la pauvreté. » (Jami’ Saghir)

Il est rapporté que le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Lorsque apparait la fornication et l’usure dans une ville alors c’est que certainement ils se sont exposés eux-mêmes à recevoir le châtiment d’Allah. » (Ahmed)

L’imam Nadhifi a dit dans Dourat Kharida : « Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui fornique, alors il subira la fornication même au sein des murs de sa maison », c'est-à-dire que parmi les punitions que subira le fornicateur il y a le fait que son entourage vivant dans les murs de sa maison, comme ses épouses et ses filles, succomberont à leur tour à la fornication. Il a été rapporté qu’une fois une femme découvrit son mari en train d’accomplir ses grandes ablutions. Elle l’interrogea : « Que veut dire cela ? » Il lui dit : « j’ai forniqué avec l’épouse d’untel. » Puis, un autre jour où il entra chez lui, il découvrit son épouse en train d’accomplir ses grandes ablutions, alors il lui demanda : « Que veut dire cela ? » Elle lui répondit : « L’époux de la femme avec qui tu as forniqué l’a fait aussi avec moi. » »

Dans les Psaumes, il est écrit : « Les fornicateurs, en Enfer, seront attachés par leurs parties génitales, et fouettés avec des fouets de feu. Lorsque l'un d’entre eux appellera à l'aide, à force d'être frappé, les anges de l'Enfer, lui diront : « Où était cette voix, alors que tu riais, que tu t'amusais, que tu oubliais Dieu (Le Très Haut) et que tu n'avais pas de pudeur à Son égard ! »

Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « En enfer il y a une vallée pleine de serpents, dont la grosseur de chacun est comparable au cou d’un chameau, qui pique celui qui délaissait la prière. Son poison bouillira dans le corps de cet homme pour une durée de soixante-dix ans. Il y aura de même des scorpions dont la grandeur de chacun est équivalente à celle d’un mulet, et qui auront soixante-dix aiguillons dont chacun contiendra une source de poison. Ce scorpion piquera le fornicateur et videra son poison dans son corps, et il sentira son mal pendant une durée de mille ans. Puis sa chair sera réduite en charpies et le pus et la matière purulente couleront de sa verge. » (Dhahabi)

Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Ô musulmans ! Craignez donc la fornication car elle engendre six caractéristiques : trois qui apparaissent en ce monde et trois en l’au-delà. Quant à celles de ce monde, ce sont la disparition de la splendeur du visage, une vie très courte et une pauvreté persistante. Quant à celles de l’au-delà, ce sont le courroux d’Allah –Béni et Exalté-, un mauvais compte (au Jour du Jugement Dernier) et le châtiment par le feu. » (Rapporté par Tha’labi selon Houdheyfa (qu’Allah les agrée))

Ce ne sont que quelques extraits, mais pensons-nous cela suffit à constater la gravité de tels actes. Le pire dans toutes ces punitions, c’est bien la perte de l’estime d’Allah à notre égard par manque d’égard envers Lui, qu’Il soit Glorifié et Exalté. Celui qui est tombé dans ce péché, il se doit de se repentir sincèrement et de se parfaire tout au long de sa vie restante, en vue de plaire à Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté). Et s’il est éprouvé de nouveau par la tentation, qu’il médite donc sur le récit suivant :

« Une fois un homme vint dire au Connaissant, Cheikh Ibrahim ibn Adham (qu’Allah l’agrée) : « Ô Abou Ishaq, je me suis fait du tort à moi-même. Montre-moi ce qui va me permettre de blâmer mon Nefs et de sauver mon cœur. Il lui dit (qu’Allah l’agrée) : « Si tu acceptes cinq choses que tu peux mettre en pratique alors aucune désobéissance ne te nuira et aucune passion ne provoquera ta ruine. » L’homme lui dit : « Dis-les-moi » Ibrahim (qu’Allah l’agrée) lui dit : « La première c’est que si tu veux désobéir à Allah le Très Haut ne mange pas de Sa Subsistance. » L’homme lui demanda : « Mais alors que vais-je manger ? Tout ce qu’il y a sur terre provient de Sa Grâce. » Ibrahim (qu’Allah l’agrée) lui dit : « Et quant à toi trouves-tu convenable que tu te nourrisses grâce à Sa subsistance et que malgré tout tu Lui désobéisses !? » Il lui dit : « Non, donne-moi la seconde. »

Il lui dit (qu’Allah l’agrée) : « Si tu veux Lui désobéir alors n’habite aucun de Ses pays » L’homme s’exclama de nouveau : « Celle-là est plus difficile que la première, de l’Orient à l’Occident et tout ce qu’il y a entre eux tout cela Lui appartient, où vivrai-je alors ? » Ibrahim (qu’Allah l’agrée) lui dit : « Et toi trouves-tu convenable que tu te nourrisses grâce à Sa subsistance et que tu vives dans l’un de Ses pays et pourtant que tu veuilles Lui désobéir !? » L’homme dit : « Non, donne-moi la troisième. » Ibrahim (qu’Allah l’agrée) lui dit : « Lorsque tu veux Lui désobéir malgré qu’Il t’assure ta subsistance et qu’Il t’accueille dans Son pays alors cherche un endroit où Il ne te verra pas l’offenser et accomplis ta désobéissance dans ce lieu. » L’homme lui dit : « Ô Ibrahim, comment arriverai-je à faire cela alors qu’Il est au courant de ce que contiennent les poitrines ? » Ibrahim lui dit (qu’Allah l’agrée) : « Et quant à toi trouves-tu convenable que tu te nourrisses grâce à Sa subsistance et que tu vives dans l’un de Ses pays et que tu Lui désobéisses ouvertement alors qu’Il te voit et voit tes agissements contre Lui !? » L’homme dit : « Non, donne-moi la quatrième. »

Ibrahim (qu’Allah l’agrée) lui dit : « Quand l’Ange de la mort viendra prendre ton âme dis-lui : « Accorde-moi un délai afin que je puisse me repentir et accomplir une œuvre pieuse pour Allah. » » L’homme dit : « Il n’acceptera jamais cela de moi. » Ibrahim (qu’Allah l’agrée) lui dit : « Si tu es incapable de retarder ta mort pour pouvoir te repentir, ni l’empêcher de venir se saisir de toi comment espères-tu ton salut ? » L’homme lui dit : « Donne-moi la cinquième. » Ibrahim (qu’Allah l’agrée) clôtura en lui disant : « Au Jour du Jugement, lorsque les Anges Zabaniyya viendront pour t’emmener en Enfer alors ne les suis pas. » Il dit : « Ils ne me laisseront pas et ne le tolèreront jamais. » Ibrahim (qu’Allah l’agrée) lui demanda : « Dans ce cas, comment peux-tu espérer au Salut !? » L’homme s’exclama : « Ô Ibrahim ! Cela suffit ! Cela suffit ! Je demande pardon à Allah et je me repends auprès de Lui. » Puis cet homme tint compagnie à Ibrahim ibn Adham (qu’Allah l’agrée) dans l’adoration jusqu’à sa mort.»

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe