Quels sont les mérites de la fille du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), Fatima (qu’Allah l’agrée) ?

Quel mérite plus grand peut posséder celle dont le père est le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et le sceau des prophètes, qui a aussi épousé l’un des dix hommes à qui le paradis a été promis et au sujet duquel le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « ‘Ali est pour moi au degré de Haroun pour Moussa (sur eux la paix), sauf qu'il n'y a plus de Prophète après moi. » (Abou Bakr Matiry « Jana-iz » selon Abou Sa’id -Authentique) ; celle qui a mis au monde les deux fils au sujet desquels le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Un ange est venu à moi et m’a salué. Il est venu du ciel et n’était jamais descendu auparavant. Il m’a annoncé que Hassan et Housseïn (qu’Allah les agrée) sont les maitres de la jeunesse du Paradis et que Fatima (qu’Allah l’agrée) est la maîtresse des femmes du Paradis. » (Ibn Asaker selon Houdheyfa - Authentique).

Voici quelques-uns des mérites et particularités de la noble et pure Fatima (qu’Allah l’agrée), loin de toute prétention de pouvoir tous les englober et les citer, car sa valeur est au-dessus de tout recensement ou description.

  • Parmi les preuves de ses mérites, ce sont ses noms d’appellation.

En effet cette noble Dame portait plusieurs noms et appellations : son nom Fatima lui fut donné par inspiration d’Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté) avant la révélation, et une de ses significations est : être préservé, épargné puisqu’Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté) l’a préservée de l’Enfer. L’imam ‘Ali (qu’Allah l’agrée) a dit : « Elle fut appelée Fatima, car Allah l’a préservée et protégée du Feu. » (Rapporté par Daïlami selon Abou Houreyra et Hakem selon ‘Ali)

Elle fut nommée aussi Az-Zahra = l’éclatante, car elle est l’éclat du Prophète élu (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).

De même elle fut nommée Al Batoul = la vierge qui se détourne des hommes et ne se consacre qu’à la servitude d’Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté), car elle n’avait aucun penchant envers les hommes, mais également parce qu’Allah l’a distingué entre toutes les femmes par l’excellence, le mérite et la noblesse.

Quant à son surnom d’appellation (Kouniya : appellation commençant par Abou = père de ; Oum = mère de) ce fut : Oum Abiha = « la mère de son père » comme cela est rapporté par Tabarani selon Ibn Madaïni. Cela fut en raison de l’amour particulier que le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) éprouvait à son égard, aussi fort que l’amour qui lie le fils à sa mère.

  • Elle (qu’Allah l’agrée) fut la plus aimée et estimée par le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) entre tous les membres de sa famille, mais aussi entre toutes les créatures.

Abou Houreïra (qu’Allah l’agrée) a rapporté que ‘Ali (qu’Allah l’agrée) a dit : « Ô Messager d’Allah, qui aimes-tu le plus, moi ou Fatima ? » Il dit : « J’aime Fatima plus que toi et toi tu m’es plus cher qu’elle... » (Rapporté par Tabarani dans El Aousat)

Selon Oussama ibn Zayd (qu’Allah l’agrée) qui a rapporté que le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui que j’aime le plus parmi les membres de ma famille, c’est Fatima. » (Rapporté par Abou Daoud, Tayalissi, Tabarani, Hakem et Tirmidhi)

Selon Thaouban (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Lorsque le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) voyageait, la dernière personne qu’il allait voir en partant et la première qu’il allait voir en revenant c’était Fatima. » (Rapporté par Ahmed et Baïhaqi)

  • Elle (qu’Allah l’agrée) est la maîtresse des femmes de cette communauté et la meilleure des femmes du Paradis.

Selon Abou Houreïra (qu’Allah l’agrée) le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Un Ange du ciel qui n’est jamais venu me visiter a été autorisé par Allah pour venir me voir. Il m’a fait la bonne annonce – ou il a dit : il m’a informé – que Fatima est la maîtresse des femmes de ma communauté. » (Rapporté par Tabarani)

Selon Fatima Zahra (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) m’a dit : « Ô Fatima, n’es-tu pas satisfaite d’être au Jour du Jugement Dernier la maîtresse des femmes croyantes ? » » (Rapporté par Daïlami)

Selon Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée), parole élevée au Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui a dit : « Les meilleures femmes au Paradis seront Khadidja bint Khouwaylid, Fatima bint Mohammed, Mariam bint ‘Imran et Assia bint Mouzahim (qu’Allah les agrée) » (Rapporté par Ahmed et Tirmidhi avec une chaîne authentique.)

  • Le témoignage de ‘Aïcha (qu’Allah l’agrée) sur son mérite.

Selon ‘Aïcha (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Je n’ai vu personne meilleur que Fatima à part son père. »

Elle dit (qu’Allah l’agrée) – alors qu’il y avait un litige entre elles : « Ô Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), interroge-la, car elle ne ment jamais ! » (Rapporté par Tabarani dans El Aousat et Abou Ya’la)

Elle a dit aussi (qu’Allah l’agrée) : « Je n’ai jamais vu personne plus véridique que Fatima. » (Tous les transmetteurs sont ceux des rapporteurs du Sahih)

Selon Nou’man ibn Bachir (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) voulut demander la permission d’entrer au Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et il entendit ‘Aïcha (qu’Allah l’agrée) crier en disant : « Par Allah ! Je sais très bien que tu aimes Fatima et ‘Ali deux fois ou trois fois plus que moi et mon père » Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) fut autorisé à entrer et il la réprimanda en lui disant : « Ne t’ai-je pas entendu élever la voix sur le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui)!? » » (Rapporté par Ahmed)

  • Elle est préservée de l’Enfer ainsi que ses enfants (qu’Allah les agrée).

Selon Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit à Fatima (qu’Allah l’agrée) : « Certainement Allah ne te châtiera pas, toi et tes enfants, par le Feu. » (Rapporté par Tabarani)

Selon Ibn Mess’oud (qu’Allah l’agrée) qui rapporte que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Fatima (qu’Allah l’agrée) a préservé sa chasteté et Allah la fera entrer au paradis ainsi que sa descendance pour avoir préservé sa chasteté. » (Rapporté par Tabarani dans el Kebir et Hakem qui le déclare authentique)

  • Elle (qu’Allah l’agrée) sera la première à entrer au Paradis avec son mari.

Selon ‘Ali (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) m’a informé que les premiers à entrer au Paradis seront moi et Fatima. » (Rapporté par Ibn Sa’d)

  • Elle (qu’Allah l’agrée) fut mariée par le commandement Divin.

Selon Ibn Mess’oud (qu’Allah l’agrée) le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Allah le Très Haut m’a ordonné de marier Fatima à ‘Ali. » (Rapporté par Tabarani et les transmetteurs sont sûrs.)

  • Elle (qu’Allah l’agrée) fut mariée au plus méritant des hommes.

Selon Ibn Mess’oud (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Le matin de son mariage Fatima (qu’Allah l’agrée) fut prise de frayeur et le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) lui a dit : « Ô Fatima, ton époux est un maitre dans ce monde et dans l’au-delà il fait partie des vertueux. » »

  • Son agrément et sa colère sont reliés à l’agrément et à la colère d’Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté) et de son Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).

Selon ‘Ali (qu’Allah l’agrée) le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit à Fatima : « Certainement Allah agrée par ton agrément et se met en colère par ta colère. » (Rapporté par Tabarani avec une chaîne bonne.)

Selon Zoubaïr (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Fatima est une partie de moi-même, me fait du tort ce qui lui fait du tort et m’afflige ce qui l’afflige. » (Ahmed, Tirmidhi, el Hakem). -SAHIH-

Selon Mousawar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Fatima est une partie de moi-même. Je suis oppressé par ce qui l'oppresse et je me réjouis par ce qui la réjouit. Certes les liens de parenté seront coupés au Jour Dernier sauf en ce qui concerne mes liens de parenté, mes origines et ceux par alliance. " (Ahmed, El Hakem) -SAHIH-

C’est pour cette raison que Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) mettait en garde ses compagnons lorsqu’ils le consultaient au sujet d’un mariage avec une Chérifat par crainte que ces derniers ne leur octroient pas le droit qui leur incombe ou qu’ils se montrent injustes envers elles. En effet, en agissant de la sorte on met en colère Fatima la fille du Prophète (qu’Allah l’agrée) et ce qui la met en colère met en colère son noble père (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).

Un jour même, devant l’insistance de l’un d’entre eux, il lui déclara (qu’Allah sanctifie son précieux secret) : « Si tu le fais, je me désengagerai de toi dans ce bas monde et dans l’autre. » Ceci en s’appuyant sur le Hadith précédent rapporté par l’Imam Ahmed dans son Mousnad et tel que le fit un compagnon du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), Mousawar ibn Makhrouma (qu’Allah l’agrée). En effet, il est rapporté que lorsque Hasan al-Mouthana (qu’Allah l’agrée) lui a demandé la main de sa fille alors que ce dernier était déjà marié à sa cousine Fatima fille de Housseïn (qu’Allah l’agrée), il s’excusa en se basant sur le Hadith suivant : « Fatima est une partie de moi-même, me fait du tort ce qui lui fait du tort, et m’afflige ce qui l’afflige. » Or Hasan al-Mouthana (qu’Allah l’agrée) était marié à la semblable à Fatima (qu’Allah l’agrée) et si ce mariage l’avait mécontenté, il aurait alors mécontenté sa grand-mère, fille du Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).

De cette façon, l’agissement de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) est conforme avec celui de ce noble compagnon (qu’Allah l’agrée). Il a suivi la démarche de ce dernier dans le respect et la révérence envers la famille du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). Certainement, celui qui s’allie à cette famille par le lien du mariage peut s’estimer quelque part en tant que son égal, or par cela il manque de respect envers elle.

  • Elle (qu’Allah l’agrée) sera honorée au Jour du Jugement Dernier.

Selon ‘Ali (qu’Allah l’agrée), parole élevée au Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui a dit : « Lorsque ce sera le Jour du Jugement Dernier, un héraut appellera par delà le voile : « Ô gens du Rassemblement, baissez votre regard devant Fatima fille de Mohammed (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) afin qu’elle puisse passer. » (Rapporté Hakem et Tamam et autres)

Selon Abou Ayyoub el Ansari (qu’Allah l’agrée), parole élevée au Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui a dit : « Lorsque ce sera le Jour du Jugement Dernier, un héraut appellera par delà le Trône : « Ô gens du Rassemblement, abaissez votre tête et votre regard afin que Fatima la fille de Mohammed puisse passer sur le Pont Sirat. » Elle passera alors à la vitesse de l’éclair accompagné de soixante-dix mille servantes parmi les Houris. » (Rapporté par Abou Bakr Chafi’i)

  • Elle (qu’Allah l’agrée) fut celle qui ressemblait le plus au Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), autant dans son attitude que dans sa compréhension.

Selon ‘Aïcha (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Je n’ai jamais vu personne ressembler le plus au Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) dans ses propos et sa façon de parler que Fatima (qu’Allah l’agrée). Lorsqu’elle entrait auprès de lui, il se levait pour l’embrasser et l’accueillir, puis il la prenait par la main et la faisait asseoir dans son assise. Et de même lorsque c’est lui qui entrait auprès d’elle, elle se levait, l’embrassait, le prenait par la main et le faisait asseoir à sa place […] » (Rapporté par Ibn Hibban)

Selon ‘Ali (qu’Allah l’agrée) qui était auprès du Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui a demandé : « Quelle chose est la meilleure pour une femme ? » Ils se turent. Lorsqu’il retourna chez lui il demanda à Fatima (qu’Allah l’agrée) : « Quelle est la meilleure chose pour une femme ? » Elle lui dit (qu’Allah l’agrée) : « C’est de ne pas se faire voir aux hommes. » Il alla rapporter cela au Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui dit alors : « Certainement Fatima est une partie de moi. » » (Rapporté par El Bazzar)

  • Elle (qu’Allah l’agrée) avait comme particularité l’impossibilité pour son mari, l’imam ‘Ali (qu’Allah l’agrée), d’avoir d’autres épouses en même temps qu’elle.
  • Elle (qu’Allah l’agrée) avait aussi la particularité de ne pas avoir de menstrues et lochies après accouchement, de ce fait jamais elle ne dût délaisser une prière pour impureté, car elle était constamment pure.
  • Elle (qu’Allah l’agrée) ne ressentait jamais la faim.

Selon ‘Imran ibn Housine (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « J’étais avec le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) lorsque Fatima (qu’Allah l’agrée) se présenta et prit place auprès de lui. Il la regarda et il constata que son visage était devenu pâle à cause de l’intensité de sa faim. Il leva sa main et la plaça sur sa poitrine sous son cou, il écarta ses doigts ensuite il dit : « Ô Allah, toi qui rassasies les groupes et qui élève les situations, élève Fatima fille de Mohammed. » » Puis ‘Imran ajouta : « J’ai l’ai interrogé bien après cela et elle me répondit (qu’Allah l’agrée): « Je n’ai plus jamais eu faim après cela, ô ‘Imran. » » (Rapporté par Baïhaqi dans Dala-il)

  • Elle (qu’Allah l’agrée) fut la première en Islam dont le brancard mortuaire fut couvert.

Selon Oum Ja’far (qu’Allah l’agrée) qui rapporte que Fatima dit à Asma bint ‘Oumays (qu’Allah les agrée) : >«  Je déteste ce qui se fait avec les femmes ! On couvre les femmes (défuntes) avec un tissu qui laisse deviner ses formes. » Elle lui dit : «  Veux-tu que je te fasse voir ce que j’ai vu en Abyssinie ? » Elle demanda des branches de palmier vertes qu’elle joignit, puis elle le couvrit d’un tissu. Fatima (qu’Allah l’agrée) s’exclama : « Il n’y a pas mieux que cela ! Lorsque je mourrais, toi et ‘Ali procédez à mon lavage mortuaire et que personne d’autre n’entre auprès de nous. Ensuite, fais avec moi la même chose que cela. » Lorsqu’elle mourut (qu’Allah l’agrée), tout fut fait comme elle l’avait ordonné. » (Rapporté par Ibn Sa’d)

  • L’imam Mahdi attendu proviendra de sa descendance.

Selon Housseïn (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Reçois la bonne nouvelle, ô Fatima, que le Mahdi proviendra de toi. » (Rapporté par Ibn ‘Asaker)

  • Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a attesté de sa particularité avec son mari et ses deux fils parmi les Gens de sa maison (Ahlou Baït).

Selon Oum Salama (qu’Allah l’agrée) qui a dit : « Le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a recouvert Hasan, Housseïn, ‘Ali et Fatima (qu’Allah les agrée) de son manteau, puis il a dit (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Ô Allah, voici les Gens de ma maison et mes particuliers. Débarrasse-les de toutes souillures et purifie-les pleinement. » Oum Salama (qu’Allah l’agrée) dit alors : « Et moi, suis-je avec eux ô Messager d’Allah ? » Il dit (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Tu es dans le bien. » » (Rapporté par Tirmidhi - Authentique)

Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a mentionné la particularité attribuée au Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) au travers de la particularité octroyée pour lui « à ceux qui furent revêtus » (Fatima, ‘Ali, Hasan et Housseïn (qu’Allah les agrée)), car cette particularité leur a permis d’être inclus dans le verset de la « sanctification » (sourate 33 Les coalisés, versets 32 et 33) avec ses épouses et tous sont concernés par cette sanctification (Tat-hir). De plus cette particularité qui leur a été octroyée pour le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) n’a point été accordée à aucun autre parmi les prophètes et messagers (sur eux la paix).

  • Elle (qu’Allah l’agrée) fut la seule femme dans l’Univers à devenir Pôle Suprême (Qoutb).

Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) expliqua que les grands Connaissants sont unanimes à déclarer par le biais de leur dévoilement que Fatima (qu’Allah l’agrée) a atteint la Qotbaniyya el ‘Oudhma. Quant à Assia et Mariam (qu’Allah les agrée) elles ont atteint le degré des Véridiques, seul degré mais immense, pouvant être atteint par les femmes.

Au-dessus de ce degré, dans la Connaissance d’Allah, se situent le degré des Pôles Suprêmes puis ceux des prophètes (sur eux la paix) qui sont des degrés hors d’atteinte pour les femmes exception faite pour Fatima (qu’Allah l’agrée). Cela est du fait de sa particularité par l’absence de menstrues et qu’elle était constamment en état de pureté, ce qui est inaccessible à toutes les autres femmes. Elle pouvait ainsi recevoir les Théophanies Divines sans interruption comme cela est connu pour le Pôle. C’est également par le fait qu’elle est reliée à la station de perfection de son noble père (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui a dit : « Fatima est une partie de moi-même » ce qui est une particularité qu’aucune autre femme ne peut convoiter.

Elle fut un Houri Adamique dans le sens où elle tire l’origine de sa conception à partir d’une pomme du Paradis que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) avait mangée, c’est pourquoi elle n’est pas touchée par les impuretés des menstrues qui touchent les femmes humaines.

Qu’Allah nous pourvoie de l’amour et du respect du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et de sa noble famille à la mesure de son ultime valeur.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe