Le noble Chérif, le savant respectueux, source de grâce, Abou Walid Sidi ‘Arbi El ‘Iraqi (qu’Allah l’agrée), l’un des détenteurs de l’Ouverture spirituelle parmi les élites des compagnons de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret). Il faisait partie de ses proches et de ceux qu’il regardait par un regard de révérence.

Notre personnage était parmi ceux qui avaient eu l’honneur de s’asseoir en présence de Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) lors de ses repas. Une fois justement ils furent rejoints par le fils de notre personnage, le savant de son temps, le maître de grande valeur, l’érudit dans la science des hadiths Sidi Walid El ‘Iraqi et il était encore enfant à cette époque. Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) le fit asseoir sur ses genoux et de sa main bénie il lui donnait des bouchées de couscous tout en évoquant l’Ouverture pour lui.

Et il fut certes constaté sur ce noble maître des ouvertures grandioses dans les sciences apparentes et cachées avec une faculté de mémorisation éblouissante, cela suite à la bénédiction des invocations de Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret).

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe