Il est l'imam œuvrant, le dévot scrupuleux, le pieux ascète, le cheikh Ahmed Baniss (qu’Allah l’agrée). Il comptait parmi les élites des compagnons de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret), celle qui a bu dans son bassin.

Il avait un grand amour pour Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) et lui demandait souvent de lui montrer le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) en état de veille ou en sommeil, et Seïdina le lui avait promis.

Il a été rapporté que Sidi Ahmed Baniss (qu’Allah l’agrée) tomba gravement malade durant la vie de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) et un jour il s'est évanoui si longuement que sa famille croyait qu'il était mort et se mit à le pleurer or, d'un seul coup, il se réveilla et leur dit :

« Pourquoi pleurez-vous ? Je suis sain et sauf et je ne mourrai pas maintenant. Je me suis vu devant Seïdina Ahmed Tijani dans la Zaouïa bénie (à Fès), il m’a pris par la main et m'a emmené devant le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), puis Seïdina a dit au Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) : « Ô ! Messager d'Allah, celui-là est mon compagnon et il a demandé à te rencontrer ». Le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) sourit et posa sa noble main sur mon épaule en me disant : « Tout va bien pour toi désormais, et lorsque ce sera le moment, nous t'enverrons chercher ». »

À ces mots, la tristesse de sa famille se transforma en joie et bonheur. Il vécut après cela plusieurs années et mourut, qu'Allah lui fasse miséricorde, en ayant obtenu ce qu'il avait demandé à Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret).

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe