Le majestueux, le pieux, le parfait détenteur de la force spirituelle élevée et au caractère de grande valeur, notre maître Ahmed Benounah (qu’Allah l’agrée). Il recherchait les hommes saints, quelles que soient leurs stations de façon à tirer avantage de leur bénédiction et demeurer en leur compagnie. Il avait récolté d'eux beaucoup d'évocations particulières et d'oraisons.

Lorsqu'il rencontra Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret), il l'aima intensément et rechercha son amour et sa compassion. De ce fait, il ne le quitta que très rarement. Il renouvelait souvent sa demande d'autorisation pour qu'il lui transmette le noble Ouird, mais à chaque fois Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) lui répondait : « À condition que tu délaisses tout ce que tu as récolté comme oraisons des Maîtres ». Mais son Nefs ne cédait pas en cela.

Il a été rapporté à son sujet qu'il passa une nuit bénie durant laquelle il a accompli tous les Aourad qu'il possédait, puis il demanda à Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté) de lui montrer la station de Seïdina. Au cours de son sommeil, il vit en rêve Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) qui grandissait de plus en plus jusqu'à atteindre une dimension immense couvrant ainsi l'horizon. Sidi Ahmed Benounah (qu’Allah l’agrée) s'accrocha à sa main tant il en fut impressionné, et ce, jusqu'à son réveil. Puis il se leva d'un bond, partit à la majestueuse Zaouiya bénie et demanda où trouver Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret). On lui indiqua l'endroit où il était et Sidi Ahmed Benounah (qu’Allah l’agrée) rentra alors chez lui pour préparer à manger puis il alla le rejoindre.

Pendant ce temps, Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) discutait avec ses compagnons jusqu’au moment où il leur a dit : « Que l'un de vous parte chercher l'un de nos amis qui se trouve à mi-chemin, car il ne sait pas où l'on est ». L'un d'entre eux se leva donc et revint avec Sidi Ahmed Benounah (qu’Allah l’agrée). Après s'être assis et quelque peu reposé, ce dernier voulut lui raconter sa vision devant cette assemblée bénie, mais avant qu'il n’en ait eu l’occasion, Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) tourna la tête vers lui et raconta son histoire à tous ses compagnons sans dévoiler toutefois qu'il s'agissait de notre personnage.

Il dit : « Il y avait un homme qui a tenu compagnie à plusieurs maîtres et a pris d'eux de nombreuses oraisons. Par la suite, il voulut prendre la Tariqa d'un Cheikh qu'il avait rencontré, mais ce dernier ne le lui accorda qu'à condition qu'il abandonne toutes les autres oraisons. Or cet homme ne le voulut pas. Puis il demanda à Allah de lui montrer la station de ce Cheikh en question et il le vit qui dépassait l'horizon. À son réveil, il alla vers ce Cheikh pour prendre son Ouird en acceptant sa condition. Il le trouva assis auprès de ses compagnons et le Cheikh en question lui autorisa avant même qu'il puisse lui raconter sa vision. Il le menaça même de ne raconter cette vision à quiconque sous peine d'en mourir ».

Ensuite, Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) se tourna vers Sidi Ahmed Benounah (qu’Allah l’agrée) et l'autorisa pour le noble Ouird. Notre personnage avait compris ce que Seïdina voulait lui dire et il garda son secret jusqu'à la mort de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret). Plus tard, il contracta une maladie qui entraîna sa mort et après avoir constaté qu'il était arrivé aux derniers instants de sa vie, il raconta son histoire à toutes les personnes présentes et il s'éteignit, qu'Allah lui fasse miséricorde.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe