Cet homme fait partie des hommes de Dieu passionnés dans l’amour de notre maître Mohammed (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). Il était, avant sa rencontre avec Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret), à la recherche de celui qui lui prendrait la main dans le cheminement. Très engagé dans le désir d’atteindre ses demandes, il était vêtu du costume du disciple qui s’abandonne à son maître. Chaque fois qu’il entendait parler d’un Cheikh d’entre les Chouyoukh, il voyageait vers lui pour le rencontrer et prendre de lui jusqu’à ce qu’il entendit parler de la présence de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) à Fès.

Il quitta alors la région de Tanja pour voyager vers lui. Il arriva à Fès un vendredi au zénith (zawwal) et il entra à la mosquée Qarawiyyine pour accomplir le Djoumou’a. Il se dirigea vers le mihrab et trouva une place libre au premier rang, proche d’un endroit où était préparé comme une sorte de tapis. Il fit la prière du salut à la mosquée à côté de cette place en question, puis Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) vint et pria sur cette place préparée pour lui. Notre personnage fut pris d’un état intense qui lui était étranger. Il n’avait jamais vu Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) auparavant, ni ne le connaissait.

Lorsque notre personnage eut terminé sa prière, son état persista. Ni il ne leva la tête, ni il ne se tourna vers Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) en raison de ce qu’il avait comme crainte révérencielle majestueuse. Ensuite, Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) après avoir clôturé sa prière, commença à réciter le Coran de son début et il le clôtura au moment où les gens commencèrent à attendre la sortie du sermonnaire.

Notre personnage a écouté la lecture de son début à sa fin en étant sûr de ce qu’il avait entendu et il fut très étonné de cette lecture entière accomplie en si peu de temps. Il s’est dit en lui-même que c’était ce qu’il recherchait et c’était le premier prodige de Seïdina auquel il assista. Puis, lorsque le sermon et la prière furent clôturés, les gens vinrent saluer et visiter Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) comme c’était leur habitude lorsqu’ils le voyaient.

Sidi Ahmed Djawiyed (qu’Allah l’agrée) interrogea les gens sur l’identité de ce Cheikh qu’ils venaient ainsi visiter et ils lui répondirent qu’il s’agissait là de Cheikh Tidjani (qu’Allah l’agrée). Il s’avança alors vers lui avec un adeb parfait et se présenta à lui, le suppliant de l’accepter parmi ses disciples. Et, sur le champ, il prit la Tariqa s’abreuvant de son océan, puis retourna dans sa région, triomphant d’avoir désormais atteint son souhait.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe