Sidi Mohamed Harouchi (Qu’Allah l’agrée)

L’homme aux nombreux mérites, aux caractères louables, à la sainteté parfaite, le méritant, le majestueux, la bénédiction Sidi Mohamed Harouchi (qu’Allah l’agrée). Ce maître comptait parmi les élites détenteurs de l’Ouverture au sein de cette Tariqa, il était aussi célèbre dans le domaine de la Connaissance Divine.

Sur son sujet, on rapporte qu’il était illettré, mais que malgré cela, il retenait par cœur tout ce qu’il entendait au point que lors de sa présence aux assises où l’on récitait le Djawahirou-l-Ma ani il précédait le lecteur. C’est notre personnage également qui avait extrait Seïdina Ahmed Tidjani (qu Allah sanctifie son précieux secret) du coffre dans lequel ses deux nobles enfants l’avaient placé après l’avoir exhumé dans l’intention de le ramener avec eux à ‘Ain Madhi et ce récit est connu.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe