Le compagnon aimé et agrée, Sidi Hajj Makki Ibn Abdallah (qu’Allah l’agrée). Il faisait partie des méritants parmi les bien-aimés de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret).

On raconte à son sujet que son cousin Sidi Hajj Ahmed souhaitait prolonger la canalisation d'eau de sa demeure qui était voisine de la Qarawiyyne, jusqu'à la noble Zaouiya afin de l’alimenter en eau. Cependant, quelques-uns parmi les détracteurs dont les conduits d'eau passaient aussi par cette route voulurent l’en empêcher. Sidi Hajj Makki décida alors d’accompagner son cousin jusqu'à la vallée de Mekhnès l’oliveraie, cela après avoir fait constater à des notables au jugement sain que ce prolongement ne nuirait à personne. Ils déposèrent tous deux leurs requêtes auprès du prince de l'époque qui permit que soient prolongés les conduits d'eau jusqu'à la noble Zaouiya, même si cela déplaisait aux détracteurs. Lorsqu'ils revinrent à Fès, ils dépensèrent une somme conséquente afin que l'eau de leurs demeures puisse alimenter la noble Zaouiya, et cela, en une seule nuit de travaux. Les frères n'étaient pas au courant et en arrivant à la prière de l'aube, ils constatèrent avec une joie immense que l'eau se déversait.

Très souvent, Sidi Hajj Makki et son cousin faisaient partie de ceux qui tenaient compagnie à Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) lors de ses sorties jusqu'au fleuve Sebou et Seïdina les aimait beaucoup. Un jour ils sortirent avec lui comme à son habitude pour le fleuve en question en compagnie d'un groupe d'entre les frères. Puis, Sidi El 'Arbi le frère de Sidi Ahmed (que nous avons évoqué précédemment), en se rendant sur son lieu de travail non loin de l'endroit où se trouvait Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret), passa le visiter pour profiter de sa bénédiction. Il aimait beaucoup Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) bien qu’à ce qu’il semble il n'avait pas pris la Tariqa. Lorsqu'il arriva auprès de lui, Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) leva ses mains pour évoquer la Fatiha et les frères présents levèrent aussi leurs mains. Seïdina Ahmed Tidjani clama : « Ô compagnons ! Tout ce qui s'étend sur vous s'étend également sur Sidi El 'Arbi même s'il n'a pas pris la Tariqa, cela en raison de son amour pour nous, de l'amour de son frère Sidi Ahmed et de son cousin (Sidi Makki) et c'est Allah qui accorde ».

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe