L’aimant sincère auprès de la majesté Ahmedienne, celui que Seïdina (qu'ALLAH l'agrée) couvrait de son regard particulier d’affection, Sidi Mohammed Seghir (qu'ALLAH l'agrée) fils du grand compagnon Sidi ‘Arbi El Achhab (qu'ALLAH l'agrée).

Notre personnage était surnommé Ibn Mechri (c’est-à-dire le fils de l’acheté) et à ce sujet il a été rapporté que lors d’une conversation avec l’un des fils de Seïdina (qu'ALLAH l'agrée), ce dernier lui dit : « Il y a une annonce spirituelle qui te revient de droit. » Sidi Mohammed Seghir lui demanda : « Et laquelle est-elle, ô mon maître ? » Il lui répondit : « J’ai trouvé inscrit dans le « livret caché » que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a racheté ton père Sidi ‘Arbi à Seïdina Ahmed Tidjani (qu'ALLAH l'agrée) ». Depuis ce jour notre personnage fut surnommé le fils de l’acheté (Ibn Mechri). Sidi Mohammed Seghir (qu'ALLAH l'agrée) voyagea avec le fils de Seïdina (qu'ALLAH l'agrée) depuis Fès jusqu’à ‘Aïn Madhi et il mourut dans les environs de cette ville.

Sidi Hajj ‘Ali Tamacini (qu'ALLAH l'agrée) répondit à une de ses demandes de conseil en lui envoyant la lettre suivante : « Tu as voulu avoir un conseil pour Allah et son Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), or pour l'époque où l'on vit, en ce moment même, il ne reste plus de conseil ou d'œuvre à faire (car le conseil est nécessaire quand il est profitable et non nuisible), Allah a décidé pour ses esclaves que la terre allait se corrompre avec ceux qui y habitent. Il ne reste plus alors de l'œuvre que celui dont Allah a fait don de l'amour de Sidi Cheikh Ahmed Tidjani (qu'ALLAH l'agrée) extérieurement et intérieurement. On demande à Allah et au maître de l'existence (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qu’ils nous donnent la grâce de l'amour du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et l’amour de Sidi Cheikh Ahmed Tidjani (qu'ALLAH l'agrée) et qu’il nous rassemble ainsi que toi et l'ensemble des frères dans son groupe. Amine. »