Le détenteur des nobles caractères au cœur saint et aux nombreux mérites, Sidi Mou’ti (qu’Allah l’agrée). Il a pris la Tariqa auprès de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) alors qu’il était jeune, celui-ci l’aimait et le couvrait de son regard d’affection. Il en était de même pour l’élite des compagnons qui prenait particulièrement soin de lui en raison de la haute place que détenait son père auprès de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret).

Il est celui qui a assisté à l’événement suivant qu’il raconte lui-même : « L’Émir de l’époque avait fait mettre en prison un groupe d’entre les tribus Ahlaf en raison d’un trouble qu’ils avaient causé et il avait interdit de les libérer. Lorsqu’ils apprirent l’attachement particulier de l’Émir envers Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret), un groupe de la tribu Ahlaf parti pour lui demander secours, et ils se rendirent jusqu’à la porte de sa maison.

Une fois devant sa demeure, ils se mirent à maltraiter deux taureaux afin de valoriser leur honneur comme il est de coutume chez certaines tribus lorsqu’ils veulent se protéger d’un ennemi ou avoir accès à leurs désirs. Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) sortit à leur rencontre et il constata les tortures qu’ils infligeaient aux taureaux, il s’en attrista puis s’exclama : « Mais qu'est-ce qui vous pousse à commettre ces actes horribles !? » Ils s’excusèrent en prétextant : « Nous ne voulions que t’honorer, nous avons craint que tu nous rejettes sans accepter de nous accompagner auprès de l’Émir. Il a récemment jeté en prison des membres de notre tribu alors qu’ils n’ont commis aucune faute qui mérite cette punition. Nous implorons Allah et ensuite toi-même afin que tu intercèdes auprès de lui en leurs faveurs, peut-être qu’Allah nous apportera la délivrance ou Il la déposera entre tes mains bénies… » Et ils continuèrent ainsi à le flatter.

Cependant, Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a été particularisé par Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté) d’une aspiration qui ne se satisfaisait point des éloges ni des flatteries provenant des créatures et il leur répondit : « Si vous désirez une invocation dans le bien de ma part alors je le ferais, mais si vous désirez mon intervention auprès de l’ Émir ou un autre que lui alors sachez que je ne décide rien de ces affaires ». Le plus raisonnable et le plus respectueux d’entre eux lui dit : « Ô maître, nous désirons que tu invoques le bien pour nous. » Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) invoqua en ces termes : « Qu’Allah résolve tous vos problèmes très prochainement » et il leur fit signe de se diriger vers le gouverneur pour lui exposer leur demande et Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté) leur apportera la délivrance.

Le groupe se rendit alors auprès du gouverneur et ils discutèrent avec lui au sujet de la libération des prisonniers de leur tribu. Par la bénédiction de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret), cela se fit sans aucune difficulté bien qu’ils n’espéraient pas vraiment l’acceptation de leur requête. Ils ressortirent pourtant de chez le gouverneur accompagné de tous les anciens prisonniers et se rendirent directement à la demeure de Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) heureux de sa pieuse invocation. Ils prirent de lui la Tariqa Mohammediya et retournèrent auprès de leurs tribus dans la meilleure situation.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe