L’homme béni et méritant, le Waly parfait, le guide suprême qui a sauvé l’aveugle comme le clairvoyant, celui qui a rassemblé les mérites qui sont dispersés chez les autres, celui qui aimait Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie sont précieux secret) et qui était aimé de lui entre tous les frères, le Mouqadem majestueux, Sidi hajj Taïeb Qabab (qu’Allah l’agrée).

Il fait partie de l’élite des élites parmi les compagnons de Seïdina (qu’Allah sanctifie sont précieux secret) et de ceux qu’il a autorisés de son vivant, pour la transmission du noble Ouird. Il fait également partie de ceux qui ont bénéficié de son regard particulier et de sa comparaison. Il laissait des recommandations aux frères à son sujet et parfois en leur écrivant, il le particularisait en le mentionnant sans mentionner autrui.

Notre personnage était entièrement soumis aux affaires et commandement de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie sont précieux secret), il était auprès de lui comme le mort aux mains de son laveur, il fait partie des devanciers, de ceux qui étaient les premiers au début du 13ème siècle de l’Hégire.

Parmi les lettres que Seïdina (qu’Allah sanctifie sont précieux secret) envoya, il y a celle qui a été dictée à Sidi Mohamed ibn Mechri (qu’Allah l’agrée) :

« Après l’évocation du nom d’Allah et la prière sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), de la main du juriste et scribe de Seïdina, Sidi Mohamed ibn Mechri :

De la part de notre Maître et guide à l’adresse de l’ensemble des disciples de Fès, que la paix soit sur vous ainsi que la miséricorde d’Allah et sa bénédiction, ensuite :

Nous demandons à Allah, que soit Exalté Sa Puissance, qu’Il déverse sur vous les océans de ses bienfaits et de ses bonnes grâces et qu’il vous suffise contre l’ensemble des maux et des malheurs, ce qui est apparent comme ce qui est caché. Qu’Il submerge vos péchés de l’océan de Son Pardon et de Sa Générosité, et qu’Il vous regarde en ce monde comme en l’au-delà par le regard de Sa Miséricorde, de Son Amour et de Sa Sollicitude. Qu’Il vous fasse clôturer votre vie dans le même bonheur par lequel l’ont clôturé les Alliés d’Allah (Aouliya) et qu’Il vous protège durant les revirements de situations, par Son regard d’attention, de sauvegarde et de douceur, Il est le Capable en toute chose.

L’ensemble de cette invocation du début à la fin ne provient que de Seïdina (qu’Allah sanctifie sont précieux secret) et pour l’ensemble des frères, sans que je n’aie rajouté un seul mot. On demande à Allah de faire tous partie de cet ensemble. Amin.

La chose sur laquelle j’insiste, c’est que vous considériez bien Sidi Hajj Taïeb Qabab, car il est notre mandataire auprès de vous et nous l’avons établi là-bas afin qu’il soit un profit pour les gens.

Celui qui s’est affilié à lui c’est exactement comme s’il s’est affilié à nous et a pris de nous. Celui-là aura tout ce qui a été annoncé à ceux qui ont pris de nous directement par une promesse véridique sans manquement. Et que la paix soit sur vous ».

Voici l’extrait d’une autre lettre que Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie sont précieux secret) leur adressa :

« Après la louange d’Allah l’Exalté, Sanctifié sont ses Noms et Immense est Sa Noblesse et Sa Majesté. Que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde d’Allah et sa bénédiction, de la part de celui qui vous aime Ahmed ibn Mohamed Tidjani, ensuite :

Louange à Allah, le Détenteur des faveurs, par le fait que vous allez bien et que vous êtes en bonne santé. On demande à Allah qu’il vous pourvoie de l’agrément et de la soumission face à ce qui vous est prédestiné et qu’Il vous accepte par Sa Grâce et Son Agrément dans ce monde comme dans l’au-delà. Qu’Il vous saisisse par vos mains à chaque faux pas, et qu’Il vous fasse accéder au summum devant les gens de son amour, de sa faveur et de ses prodiges et qu’Il vous inscrive dans le parti des gens du Iliyyne dans le voisinage du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). Amin.

Nous vous avions envoyé des conseils par notre aimé Sidi ‘Arbi El Achhab en lequel se trouvent l’aide pour ce monde et pour l’au-delà. Accueillez-les favorablement et mettez-les en application vous serez épargnés de la fatigue à endurer les soucis de ce monde et ses tristesses, et inclinez vos situations devant Celui qui les gère et Il en fait ce qu’Il veut et comme Il le choisit.

Faites-vous miséricorde entre vous et entraidez-vous au bien et à la piété et ne vous entraidez point au péché et à l’agression et soyez sûr qu’un jour vous partirez ainsi que votre famille et votre argent, dénudés.

Et le dépôt, viendra inévitablement le jour où il faudra le restituer. Alors, ne vous jalousez pas et ne vous disputez pas. Soyez des serviteurs d’Allah, frères. Celui qui aime son frère en Allah par le fait que c’est un croyant, qu’il lui saisisse la main pour l’aider, car c’est cela le négoce fructueux, le degré élevé, le tracé agréé et la qualité pure et honorée… »

Recherche et traductions par la Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe