Le savant majestueux, unique en son temps, à la science luxuriante et au degré somptueux, Abou ‘Abdallah Sidi Sahnoun ibn El Hajj de Laghouat (qu’Allah l’agrée). Il faisait partie des plus éminents savants de la Tariqa auquel on se référait. Il a pris la Tariqa auprès de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) qui lui écrivait.

Voici une lettre qu’il reçut de Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) pour les disciples de Laghouat où il y évoque quelques grâces qu’Allah lui a octroyées :

« Après la mention du nom d’Allah et la prière et le salut sur le Prophète, par la grâce d’Allah cet écrit est adressé à nos aimés et amis sincères, untel et untel et à l’ensemble des disciples qui sont auprès de lui à Laghouat et chacun par son nom et personnellement. Que la Paix soit sur vous ainsi que la Miséricorde d’Allah et Sa bénédiction de la part de celui qui vous écrit, le serviteur pauvre en Allah, Ahmed ibn Mohamed Tidjani, ensuite : Nous demandons à Allah qu’Il soit Glorifié et Exalté qu’Il vous soutienne par Son Aide et qu’Il déverse sur vous les océans de Sa Grâce et de Son Amitié, et qu’Il vous suffise face aux soucis de ce monde et de l’au-delà et qu’Il vous préserve de la pauvreté de ce monde et du châtiment de l’au-delà. J’attire votre attention sur le fait que la grâce d’Allah n’a pas de limite et que la grâce est détenue entièrement par Allah et qu’Il la donne à qui Il veut et je vous annonce que personne d’entre les saints, que sa valeur soit grande ou petite, ne peut atteindre notre station auprès d’Allah dans l’au-delà, ni même l’approcher, et ce, pour l’ensemble des saints après l’époque des compagnons jusqu’au jour où l’on soufflera dans la Trompe.

Il n’y a personne parmi eux qui peut atteindre notre station, ni même l’approcher en raison de l’inaccessibilité pour l’ensemble des intelligences et la difficulté de son cheminement pour les plus grands d’entre les sommités et je ne vous dis cela qu’après l’avoir entendu et avoir été assuré directement du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui), et il n’est possible à aucun d’entre les grands Hommes (les Wali) de faire rentrer l’ensemble de ses compagnons au Paradis sans jugement et sans subir de châtiment sauf pour moi seul, et cela, même s’ils ont atteint ce qu’ils ont atteint comme pêché et fait ce qu’ils ont pu faire comme désobéissance (et cela car il a évoqué qu’il a demandé à Allah qu’Il leur garantisse le repentir et la sainteté avant de mourir). Au-delà de cela il y a des choses qu’il m’a évoqué à leurs sujets et qu’il leur a garanties dont il ne m’est pas permis de parler, ils ne se verront et ne se connaîtront que dans l’au-delà. Malgré cela nous ne nous moquons point de la sacralité de nos maîtres les Wali ni ne dénigrons leur valeur, honorez la sacralité des Wali, les vivants comme les morts, car celui qui honorera leur sacralité, Allah l’honorera et celui qui les méprisera Allah l’humiliera et sera en colère contre lui, ne dénigrez pas la sacralité des Wali. Et que la Paix soit sur vous. »

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe