Il est de la tribu des Aoulad Khlif près de Tiaret. Il fait partie des aimés de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) et il était auparavant un brigand immergé dans l’agression, l’oppression, le vol de marchandises et l’effusion de sang dans la région où il sévissait. La terre cherchait protection contre ses agissements et malgré cela il fut devancé par l’Assistance Divine. Son guide est venu le prendre par la main afin de le conduire au summum de ses objectifs, ses yeux se sont réjouis par l’espoir qui résulte d’un apaisant repentir entre les mains de Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret)

Au cours d’une période, les habitants de ‘Aïn Madhi et de ses environs se retrouvèrent dans un extrême dénuement et manquaient du nécessaire pour leur survie. En effet, en raison des troubles qui survenaient sur la région et qui rendaient les voyages dangereux, il leur était impossible de partir s’approvisionner en toute sécurité. Aussi s’adressèrent-ils à Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) pour qu’il écrive à notre personnage et lui demande d’accompagner la caravane dans sa destination afin d’assurer sa sécurité, cela leur permettrait de vendre leurs marchandises et d’acheter leurs nécessités.

Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) lui écrivit avant le départ de la caravane et notre personnage lui répondit en disant qu’il était volontaire pour la protéger dans son allée comme dans son retour, qu’il s’opposerait à tout voleur ou agresseur jusqu’à ce qu’ils atteignent leurs destinations puis retournent en paix et en sécurité. Cependant, il émit une condition qui était de lui garantir le Paradis et le bonheur éternel. Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) lui écrivit de nouveau pour accepter sa requête.

Dès lors, la caravane voyagea en direction de la région désirée où ils purent accomplir leurs tâches en dépassant leurs espérances jusqu’à ce qu’un campement, qui se trouvait dans les environs d’Oran et qui avait appris leur présence dans telle région, se mit en route pour intercepter et attaquer la caravane. Notre personnage se rendit alors auprès des habitants de la ville de Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) et il leur ordonna de rejoindre leur emplacement en les informant de l’évènement qui allait survenir.

Il leur dit aussi que son objectif était de tenir son engagement envers Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) afin qu’il obtienne la garantie entière de sa part, ainsi la caravane rentra en paix et comblée. Peu de temps après Na’imi ibn Zidane (qu’Allah l’agrée) se rendit de lui-même auprès de Seïdina (qu’Allah sanctifie son précieux secret) et s’affilia à lui tout en se repentant dans ses mains. Seïdina(qu’Allah sanctifie son précieux secret) lui annonça de bonnes nouvelles et il lui demanda également de veiller, suivant la mesure de ses possibilités, à s’opposer aux injustices. Suite à cela, notre personnage rentra dans sa région où il a assaini son secret et parfait son âme. Il est décédé alors qu’il était au summum de l’effort pour effacer l’ardoise des peines et des souffrances.

Une élite de la voie raconte, concernant notre personnage, qu’il rencontra à la Mecque l’un des Wali et ce dernier l’informa qu’il fut désigné responsable pour rattraper toutes les prières que Sidi Na’imi n’avait pas pu rembourser, cela par ordre du Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). Il a aussi été rapporté qu’un grand Wali se présenta aux habitants du désert à l’époque des grandes chaleurs, alors qu’il jeûnait et il continua à jeûner énormément durant toute la période de son séjour. Il fut interrogé à ce sujet, il répondit : « Le Pôle Sidi Ahmed Tijani(qu’Allah sanctifie son précieux secret) a ordonné à tous les Walis de cette époque de rembourser ce qui était à la charge de Sidi Na’imi ibn Zidane (qu’Allah l’agrée) par délégation à son égard. » Ainsi était-il l’un de ceux qui jeûnait à sa place conformément à l’ordre reçu et Allah est le plus savant.

Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europe